Entretien exclusif avec Michael Hauser, nouveau CEO de Tornos

Anticiper l’avenir avec de nouvelles techniques

Page: 5/9

Entreprises liées

Que pouvez-faire en tant que nouveau CEO pour que Tornos demeure aussi l’employeur le plus important à l’avenir?

M. Hauser: Vous n’êtes pas le seul à poser cette question, le maire me le demande aussi. Cela ne va pas de soi aujourd’hui. Il faut veiller à lancer des produits innovants sur le marché. L’innovation est le facteur clé.

Votre nomination au poste de CEO a renforcé la confiance de certains investisseurs, par exemple ceux de la Bank Vontobel. Le cours de l’action a également été en hausse ces 10 derniers jours. A quoi cela tient-il?

M. Hauser: D’une manière générale, toutes les actions ont souffert ces dernières années sans que l’industrie y ait pu grand chose. Ce sont surtout les marchés financiers et les incertitudes afférentes qui l’ont provoqué. D’un autre côté, Tornos n’a pas eu un mauvais semestre. L’entreprise n’a pas renvoyé de personnel pendant la crise, ce qui s’est révélé un grand avantage puisqu’il a été possible de produire à pleine puissance relativement vite après la crise. Je pense que nous sommes maintenant très bien armés pour l’avenir.

Galerie d'images

Tornos a une image un peu empoussiérée. Qu’est-il possible de faire pour que cela change?

M. Hauser: C’est à tort que l’image est empoussiérée. En 2001, après le 11 septembre, il y a eu dans le monde entier une crise importante qui a eu un très fort impact chez Tornos parce que l’entreprise avait fait son entrée en bourse cette année-là. Il en est resté des séquelles, mais on oublie toujours que les années 2002 à 2008 ont été de très bonnes années pour Tornos. En regardant en profondeur la substance même de Tornos, je constate qu’à ce niveau-là, nous n’avons rien à envier à personne. En ce qui concerne l’image de marque, le marketing, la manière de se présenter sur le marché, nous pouvons certainement encore nous améliorer. Je vais sûrement m’y attaquer dans les années à venir.

(ID:30473350)