Entretien exclusif avec Michael Hauser, nouveau CEO de Tornos

Anticiper l’avenir avec de nouvelles techniques

Page: 3/9

Entreprises liées

Quelle est la position de Tornos en Chine et comment voyez-vous les choses évoluer à l’avenir?

M. Hauser: Nous avons mis en place des sociétés de vente et de distribution sur tous les marchés en croissance, partout dans le monde. Pour le moment, l’industrie horlogère est une affaire purement suisse. Si elle va en Chine, nous serons aussi sur place. Nous disposons d’antennes commerciales qui peuvent assurer la vente. L’autre secteur est l’industrie médicale. Celle-ci opère déjà à l’échelon mondial mais ne produit pas encore beaucoup en Chine. Cette situation est appelée à changer. Nous sommes bien représentés dans ce domaine aux Etats-Unis, en Europe et en Allemagne. Dans la construction automobile, il est tout à fait clair que la production tend à se déplacer vers la Chine, mais il existe naturellement aussi des pièces clés que l’industrie automobile ne délocalise pas. C’est la raison pour laquelle il est parfaitement possible que les pièces qui sont fabriquées sur des machines Tornos soient vendues en Asie tout en étant produites en Allemagne.

Avec la MultiSwiss, Tornos propose un tour multibroches dont certaines caractéristiques ont de quoi inquiéter les concurrents. Comment fait-on pour réussir à présenter pareilles innovations dans une période plutôt marquée par le chômage partiel?

M. Hauser: Je me suis laissé dire qu’au service Développement, le chômage partiel n’avait concerné que quelques personnes. On n’y a pas fait l’erreur de généraliser le chômage partiel à l’ensemble du personnel. Voilà pourquoi il est plutôt surprenant pour les personnes extérieures que nous ayons été à même de présenter un nouveau produit aussi rapidement.

Galerie d'images

Pouvez-vous mettre en avant les avantages de la MultiSuisse?

M. Hauser: Cette MultiSwiss a effectivement quelque chose de révolutionnaire. Elle conjugue les avantages d’un tour monobroche, à savoir la simplicité, avec la productivité d’un tour multibroches. Le concept développé est unique en son genre en termes d’ergonomie, d’accessibilité et de facilité de configuration. Il est possible de régler ces tours très rapidement, moyennant le tiers du temps normalement nécessaire. Par ailleurs, la machine est dotée de certains éléments, comme des guidages hydrostatiques, qui ont des incidences extrêmement positives sur la pièce usinée (état de surface) et sur l’outil (durabilité). Un effet secondaire intéressant de l’hydrostatique est que l’usure des outils a considérablement diminué sur ces machines. Le concept repose sur le principe de la poupée mobile qui a été utilisé pour la première fois sur des tours multibroches. Un autre avantage est que la machine est très facile à programmer. On m’a dit que parmi les opérateurs ayant l’habitude des anciens tours à commande par cames, nombreux étaient ceux qui aiment beaucoup travailler sur cette machine. En outre, celle-ci a un très faible encombrement au sol, ce qui est un atout décisif dans ce secteur.

(ID:30473350)