Rechercher

La SIP : des origines à aujourd'hui Une aventure industrielle épique

| Rédacteur: Edouard Huguelet

150 ans d’existence pour une entreprise industrielle genevoise mythique: la SIP, qui vient d'ailleurs d'éditer à cet effet un livre intitulé «La SIP - 150 ans de mécanique de précision».

Entreprises liées

Un ancêtre: la machine à pointer SIP MP4.
Un ancêtre: la machine à pointer SIP MP4.
(Photo: MSM - Hug)

A l’origine, il s’agit d’un petit atelier de construction mécanique créé tout exprès pour répondre aux besoins des scientifiques en matière d’instrumentation de précision, qui s’établit à Genève au milieu du 19e siècle. Depuis, pas mal d’eau a coulé sous les ponts. Au fil des temps, la «Société genevoise d’Instruments de Physique» de Genève est devenue au début du 20e siècle une fabrique de machines-outils de haute précision. L’appellation «SIP» signifie désormais «Société d’Instruments de Précision» et le constructeur genevois de machines est intégré depuis peu au groupe industriel Starrag Group, basé à Rorschach, dont Walter Fust est président du Conseil d'administration.

Retour en 1862, année précise de la fondation. Deux scientifiques genevois, Auguste de la Rive (savant botaniste) et Marc Thury (physicien) ouvrent en pleine ville de Genève un atelier mécanique de précision sous le nom de «Société genevoise d’Instruments de Physique», dont les initiales représentent l’acronyme SIP sous une forme stylisée qui reproduit grosso modo une jauge métrologique, symbole d’ailleurs toujours actuel 150 ans plus tard, après une brève éclipse. Le but premier de la nouvelle entreprise était donc de mettre, à disposition des scientifiques, les appareils et accessoires mécaniques de haute précision nécessaires à leurs travaux.

Galerie d'images

Galerie d'images avec 5 images

(ID:38312700)