Dossier: Travail de la tôle - Interview d'une personnalité de l'industrie Toujours à la pointe de la découpe

Rédacteur: Gilles Bordet

>> Fondée en 1947, la tôlerie industrielle José Gerber SA a suivi la demande des industries de la vallée de Tavannes et du Jura en général en matière de tôlerie, de soudage, de découpe et autres technologie. Toujours à la pointe, elle vient d'acquérir une installation de découpe laser de marque Bystronic.

Entreprises liées

Découpeuse laser ByAutonom 4020 couplée, chez José Gerber SA, à un stockage de matière.
Découpeuse laser ByAutonom 4020 couplée, chez José Gerber SA, à un stockage de matière.
(Image: Bystronic, Stephan Duerer)

Entretien avec Véronique Gerber, ingénieure en mécanique. Ainsi, l'entreprise José Gerber SA a non seulement acquis un savoir-faire de pointe, mais aussi la curiosité industrielle et la capacité de répondre à tous besoins et d'étudier toutes solutions.

L'entreprise est actuellement dirigée par Véronique Gerber, personne dynamique ayant à la fois une grande connaissance et passion du métier mais également très ouverte sur le monde et les nouveautés techniques. Elle a bien voulu répondre à quelques questions. Entretien avec

Galerie d'images

MSM : En matière de tôlerie et de découpage, y-a-t-il une tendance actuelle qui se dessine en termes de demandes et d'attentes de la part de la clientèle ?

Véronique Gerber : Dans le domaine des articles de tôlerie, la clientèle recherche avant tout un partenariat avec son fournisseur; c'est-à-dire, qu'il s'agit de trouver ensemble des solutions techniques, des conseils, avoir de la réactivité et de la sorte former une équipe sur le modèle win-win. Nos machines ultra-performantes repoussent toujours plus loin les limites techniques dans le but d'améliorer sans cesse la qualité et de diminuer au maximum les coûts de production afin de pouvoir proposer des prix compétitifs.

MSM : Quel procédé utilisez-vous pour assurer la traçabilité et l'authentification des produits fabriqués ?

Véronique Gerber : La traçabilité des produits est assurée par un logiciel de GPAO et l'authentification par gravure laser sur la pièce, selon la demande du client.

MSM : En termes de procédés de fabrication utilisés, la Suisse se démarque-telle des autres pays ?

Véronique Gerber : Malgré une forte concentration de découpeuses au laser en Suisse, les pays nous entourant possèdent des équipements de fabrication similaires aux nôtres. En effet, ces entreprises sont tout aussi bien équipées que les entreprises suisses, mais avec un coût de production inférieur au nôtre, provenant essentiellement d'un faible coût de la main d’œuvre.

MSM : En tant qu'utilisateur, qu'espérez-vous de la part des fabricants de machines de tôlerie en terme d'évolution technique pour les années à venir ?

Véronique Gerber : Ayant acquis récemment un nouveau centre de découpage au laser Bystronic ByAutonom 4020 de dernière génération, qui est couplé à un stockage de matière, cette installation possède toutes les options facilitant l'utilisation de la machine et réduisant les temps de mise en train. Les améliorations envisageables pour le découpage au laser devront être réalisées en ayant d'une part la possibilité de pratiquer des trous de petit diamètre dans des épaisseurs de tôle plus importantes et d'autre part aussi, des progrès au niveau des économies d'énergie.

MSM : Quel est le savoir-faire dont votre société est la plus fière ?

Véronique Gerber : Notre point fort est de pouvoir répondre aux défis de fabrication posés par nos clients, en proposant, par exemple le développement complet d'un projet, avec prise de mesures sur le site si nécessaire, fabrication complète, peinture et montage. En d'autres termes, des produits finis. Nous sommes également compétents dans la mise en conformité des normes de sécurité de machines, dans le soudage de pièces spéciales et dans la réparation.

MSM : Au cours de la dernière décennie, quelle a été l'évolution (procédé, alliage, contrôle…) qui a, selon vous, le plus marqué le monde de la tôlerie ?

Véronique Gerber : L'évolution des logiciels 3D, liés à des commandes numériques conviviales ont simplifié et modernisé les procédés de fabrication dans le domaine de la tôlerie. De plus, des logiciels d'imbrication performants permettent d'économiser à la fois du temps et de la matière première.

Ces logiciels sont aussi dotés d'une «assistance à la programmation», ce qui permet de réduire notablement les temps de préparation, et donc de fabriquer de plus petites séries tout en restant compétitifs au niveau du prix. <<

(ID:42938740)