Rechercher

Horlogerie - Découpe en douceur grâce au laser et à l'eau Synova: Le «Laser-Microjet» employé dans l'industrie horlogère

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

La technique du Laser-Microjet conçue et industrialisée par Synova pour l’usinage des composants est parfaitement adaptée aux besoins de l’industrie horlogère d’aujourd’hui, ce secteur étant en train d’augmenter sa capacité de production afin de satisfaire la demande mondiale en montres de luxe haut de gamme.

Entreprises liées

De nombreuses pièces horlogères peuvent désormais être découpée par le laser-Microjet® de Synova.
De nombreuses pièces horlogères peuvent désormais être découpée par le laser-Microjet® de Synova.
(Image: Synova)

En 2012, la branche horlogerie va investir plus de 650  millions de francs en Suisse en capacité industrielles afin d’améliorer la productivité dans la fabrication des mouvements mécaniques et composants de haute précision. Il y a deux moteurs à cet investissement substantiel : le premier est l’augmentation de la demande pour les montres mécaniques «Swiss Made» avec plus de 85% des composants fabriqués en Suisse, le deuxième est la décision du Groupe Swatch de ne plus livrer de mouvements mécaniques ETA aux autres marques, lesquelles seront désormais obligées de développer et fabriquer leurs propres calibres.

La mutation de l’industrie horlogère s’oriente vers l’apprentissage de nouveaux métiers et technologies afin d’améliorer la productivité dans la fabrication des montres mécaniques.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 12 images

Même un mouvement mécanique simple pourra avoir environs 130 composants divers de boîtiers et cadrans à roues et ressorts. Beaucoup de composants sont fabriqués en tôle de laiton. Il y a des moyens d’usinage divers comme la presse, l’électro-érosion (EDM), le micro-usinage ou la découpe laser pour fabriquer ce genre de pièces. Les composants d’horlogerie pourront être groupés en deux catégories selon leur fonction. Un groupe consiste en des pièces décoratives comme les cadrans et aiguilles. L’autre groupe consiste en éléments mécaniques utilisés dans les mouvements comme les roues dentés et ressorts.

La technique Laser-Microjet® de Synova est bien adaptée pour fabriquer les composants des deux groupes par le moyen de découpe d’une bande de tôle. Ainsi, Laiton, cuivre béryllium (CuBe) et acier inoxydable pourront être découpés en bandes d’épaisseur de 0.15 à 0.3 mm. Les bandes de laiton avec des épaisseurs jusqu’à 1.5 mm seront utilisées pour les cadrans.

Les machines de découpe laser équipées avec le système Laser-Microjet® offrent plusieurs avantages en comparaison avec d’autres technologies traditionnelles. Les pièces découpées par ce processus ont une qualité de surface excellente et n’ont aucune trace de stress mécanique, dommage thermique, contamination et bavure, ce qui en fait une technologie excellente pour la production de composants horlogers. Les caractéristiques spéciales de ce processus, peuvent être identifiées comme un «laser guidé par jet d’eau», voici quelques explications quant à la technologie.

(ID:33225500)