Siemens Suisse maintient le cap

Rédacteur: Edouard Huguelet

>> La Suisse n'est pas quantité négligeable pour le groupe Siemens: la filiale nationale à elle seule réalise 2,3% des entrées de commandes du groupe. Et dans le cadre helvétique, les activités de la filiale romande sise à Renens, ne cessent de progresser.

Fournisseurs liées

Chaîne de production chez Tusa. (Image: Siemens)
Chaîne de production chez Tusa. (Image: Siemens)

L'exercice commercial de Siemens va d'octobre à septembre. Le dernier s'est donc bouclé au 30 septembre 2011, à cheval sur les années 2010 et 2011. Au niveau mondial, le groupe Siemens a engrangé des rentrées de commandes pour un montant global de 85,582 milliards d'euros (81,163 milliards durant l'exercice précédent). Le chiffre d'affaires s'est monté à 73,515 milliards (75,978 milliards durant l'exercice précédent). Le résultat d'exploitation s'est établi à 9,093 milliards (7,789 milliards lors du précédent exercice annuel). Le groupe est fier de ses activités dans le domaine de la préservation de l'environnement avec quelque 30 milliards d'euros (28 milliards durant l'exercice précédent).

Un employeur important en Suisse

En ce qui concerne Siemens Suisse, les entrées de commandes ont totalisé 2,143 milliards de francs suisses (2,278 milliards pour l'exercice annuel précédent). Le chiffre d'affaires s'est établi à 2,289 milliards (2,439 milliards pour l'exercice annuel précédent). L'effectif du personnel est de 3021 collaborateurs et collaboratrices (2862 à la fin de l'exercice annuel précédent). Les reculs au niveau de l'entrée des commandes et du chiffre d'affaires sont à attribuer à des facteurs exceptionnels, tout particulièrement l'externalisation de SIS (Siemens IT solutions & Services) avec ses 440 collaborateurs, auprès de la société Atos Origin.

En considérant les chiffres consolidés de toutes les filiales et sociétés affiliées à Siemens en Suisse, ce ne sont pas moins de 6300 personnes occupées et un chiffre d'entrées des commandes dépassant 2,5 milliards de francs suisses.

Actuellement, Siemens est structurée en 4 unités opérationnelles: Energie (Energy). Santé (Healtcare), Industrie (Industry, avec notamment l'activité Industry Automation & Drive Technology qui concerne tout particulièrement les lecteurs du MSM, de même que Building Technologies et Mobility), et Infrastructure & Cities, qui constitue un nouveau secteur.

Siemens en Suisse romande

La présence en Suisse romande est particulièrement forte. Il faut préciser que la première unité de Siemens dans le Triangle d'Azur remonte en fait à 1913 (dès 1894 en Suisse). Fin septembre 2011, l'entité romande occupait près de 400 collaboratrices et collaborateurs. Le siège est à Renens depuis 1993 avec, outre Renens (VD), quatre autres représentations: à Granges-Paccot (FR), Plan-les-Ouates (GE), Saint-Blaise (NE) et Sion (VS). A quoi, pour être complet, il faut encore ajouter une petite unité de production à Roche (VD).

«Le chiffre d'affaires de l'entité romande est difficile à estimer, car la plupart des projets sont réalisés en étroite collaboration avec Siemens Suisse SA», précise Frédéric Riva, directeur de Siemens pour la Suisse romande. On peut néanmoins évoquer quelques récents projets importants gérés par l'entité romande. C'est notamment le cas avec la mise en service récente de différents composants d'une sous-station électrique (haute tension, moyenne tension, transformateurs et télégestion) dans le cadre de l'extension du parc éolien de Mont-Crosin (JB).

Autre fait notable, la livraison du premier de deux transformateurs de 350 MVA pour les Services industriels de Genève (SIG): un équipement qui pèse 245 tonnes! A noter également dans le cadre du matériel hospitalier, l'installation de deux équipement d'analyse IRM, tous deux avec une valeur d'induction magnétique de 1,5 Tesla. Egalement l'installation ce printemps de deux appareils de mammographie 3D dans les hôpitaux jurassiens de Delémont et de Porrentruy. Au canton de Vaud, le retrofit complet d'une ligne de fabrication de tubes métalliques chez Tusa SA à Vevey a consisté en un remplacement des installations de basse tension, de l'automation et des systèmes d'entraînement, avec de nouvelles interfaces d'utilisateurs à écrans tactiles. Autre réalisation: le nouvel aménagement en cours du Beau-Rivage Palace à Lausanne-Ouchy, avec un réseau de détection d'incendie comportant 6 tableaux de rappels, 1 centrale et 1000 détecteurs. Dans le domaine de la mobilité, un projet de mobilité électrique est en cours dans 10 gares (dont Genève et Lausanne) avec bornes de recharge et gestion de l'alimentation électrique. Dans le secteur ferroviaire, modernisation des équipements de sécurité dans les plus importantes gares de la Côte vaudoise. <<

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

(ID:30361780)