Exposition consacrée à la sous-traitance, «innovathèque» et conférences en novembre à Paris Rendez-vous avec le futur au Midest 2016

Auteur / Rédacteur: Jean Guilhem, rédacteur indépendant / Jean-René Gonthier

Salon mondial de la sous-traitance industrielle, Midest 2016 se déroulera du 6 au 9 décembre au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte. Outre 1500 exposants, le salon sera animé par de nombreuses conférences et les trophées de la sous-traitance.

Entreprises liées

Midest se déroulera du 17 au 20 novembre à Paris.
Midest se déroulera du 17 au 20 novembre à Paris.
(Image: Michel Leclercq)

Forte d’une offre unique proposant aux industriels des débouchés concrets, la 46e édition du Midest, salon mondial des savoir-faire en sous-traitance, s’oriente vers le futur. Sa tenue dans le cadre de l’événement « Convergence pour l’Industrie du Futur » et l’organisation d’un programme de conférences et d’animations sur ce thème offre aux visiteurs, comme aux exposants, un renforcement pour développer leur activité en découvrant les évolutions, procédés et innovations qui transforment l’industrie. Ce sera pour tous l’occasion de rencontrer et d’échanger avec d’actuels et futurs partenaires.

Dans le cadre de la Convergence pour l’industrie du futur, Midest 2016 réunira des industriels internationaux, des donneurs d’ordres et des fournisseurs d’équipements avec des solutions technologiques offertes tant par la sous-traitance que par les centres de recherche. L'évènement contribue, en effet, à la mutation numérique et écologique des entreprises en présentant un panorama complet du savoir-faire français aux côtés des meilleurs spécialistes internationaux.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 6 images

Une vingtaine de conférences seront organisées sur des thématiques orientées « industrie du futur ». Elles auront pour objets, la coopération entre clients et sous-traitants, l’emploi, les formations, les technologies émergentes telles que la fabrication additive, les objets connectés ou la réalité augmentée autant de problématiques directement liées à la maintenance et à la prévention des risques.

L’angle économique sera aussi couvert avec des allocutions ayant pour thème les délocalisations et relocalisations, la constitution d’un panel optimal de sous-traitants, ou encore la collaboration entre ces derniers et leurs clients. Enfin, les principaux secteurs industriels que sont l’automobile, l’aéronautique, le ferroviaire et le médical feront l’objet de focus spéciaux.

Réalité augmentée

Cette année, Midest hébergera l’Innovathèque sur le prototypage rapide et un fab lab, espace de rencontre animé par l’atelier de prototypage hardware Usine IO. Il y aura aussi sur le salon le camion «Destination Plasturgie Major» qui servira à découvrir des équipements et démonstrations des principales technologies du secteur (Thermoformage, injection, extrusion, impression 3D…).

L'électronique embarquée est aussi une évolution constante de la mécatronique vers les électrotechnologies. Pour la première fois, un concours de brasage manuel, aura lieu sur le Village des Electrotechnologies.

Côté mécanique générale, inutile de présenter la fabrication additive ou impression 3D qui focalise de nombreux médias. Or l’industrie constitue le secteur le plus bouleversé par cette révolution 3D. Si les applications à base de polymères sont mieux connues dans l’industrie, les métaux sont également impactés par ce nouveau secteur de la mécanique générale. Cependant, si l’impression 3D ouvre de formidables perspectives à l’industrie, elle constitue également une menace car, associée avec la rétro conception, elle offre la possibilité de copier tout objet.

De plus la baisse du prix de ces technologies diminue les coûts de fabrication et renforce les risques de contrefaçon. Des recours existent pour les industriels qui souhaitent protéger leurs droits de propriété intellectuelle, mais peu d’entre eux les connaissent.

Autre thème abordé durant Midest, la robotisation qui accroît la productivité en baissant les coûts de production devient aussi un moyen pour lutter contre les délocalisations.

Côté études, la réalité augmentée désigne les systèmes informatiques qui rendent possible la superposition d'un modèle virtuel 2D ou 3D à la perception que nous avons naturellement de la réalité, et ceci en temps réel. On imagine les opportunités qu’elle offre à l’industrie, que ce soit en matière de conception de produits ou d’organisation des usines. Midest servira à son appréhension et dévoilera quelques-uns de ses principaux acteurs.

Concernant la logistique et la gestion des flux, les objets connectés révolutionnent eux aussi l’industrie. Ils permettre d’optimiser les procédés, de gérer outils et pièces détachées, de suivre la fabrication dans les ateliers et la livraison ou encore de signaler des erreurs de placement sur les chaînes de montage. Ils sont appelés à modifier en profondeur la façon de travailler entre donneurs d’ordres et sous-traitants par un suivi en temps réel des commandes et de leur qualité.

Enfin, dans un monde plus soucieux de l’environnement où l’industrie pâtit d’une image écologiquement péjorative, le recyclage occupe une place grandissante. L’écoresponsabilité rentre de plus en plus en ligne de compte, y compris dans les relations entre donneurs d’ordres et sous-traitants, le comportement des uns ayant des répercussions sur l’image des autres. Le salon propose de faire un point sur l’état du recyclage dans l’industrie et de découvrir des solutions simples et économiques à mettre en œuvre dans les ateliers.

Convention d'affaires

Nouvelles machines, nouvelles technologies… La maintenance, secteur central et primordial pour l’industrie, voit son visage modifié par les dernières évolutions. Formation, organisation, optimisation… autant de thèmes qui seront abordés à l’occasion de conférences flash organisées par le CETIM (Centre Technique des Industries mécaniques).

Elles aborderont divers sujets, dont certains s’inscrivent dans la problématique de l’Industrie du Futur, assemblages multimatériaux, unités de production partagées, évolutions des technologies et procédés, efficacité énergétique, fabrication additive, métallurgie des poudres, apport de la simulation dans l'analyse d’avaries, investir en robotique, maîtrise de la mesure 3D, maintenance prédictive ou prévisionnelle, risques liés à la contrefaçon, productivité et amélioration des conditions de travail par la robotique seront autant de thèmes abordés par divers spécialistes en contact avec les entreprises.

Naturellement, Midest organisera aussi les Trophées de la sous-traitance industrielle qui servent à mettre en avant les qualités des sous-traitants, quel que soit le secteur pour lequel ils travaillent. Seules récompenses exclusivement dédiées aux entreprises, aux acteurs et aux savoir-faire de la sous-traitance industrielle, leur succès ne cesse de croître d’année en année.

L'an passé 80 candidatures internationales ont été reçues. Elles ont généré près de 200 retombées dans la presse. Les nominés et lauréats ont unanimement salué le bénéfice d’image que cette manifestation leur procure.

A noter enfin, la 6e édition de la convention d’affaires internationale b2fair sera, durant le salon une plateforme qui servira aux participants, exposants et visiteurs, à se mettre en relation dans le but de nouer de nouveaux partenariats dans le secteur de la sous-traitance industrielle.

Flexible, ce concept permet aux entreprises participantes de réserver des rendez-vous supplémentaires sur place sur l’espace-rencontres b2fair avec le support promotionnel du réseau de la Commission européenne « Enterprise Europe Network » ainsi que de nombreuses autres organisations professionnelles en Europe et dans le monde. MSM

(ID:44327945)