Rechercher

Survol condensé mais complet, un 5 à 7 réussi pour le Technopôle de Sainte-Croix ! Rafraîchissements des techniques de base bienvenus

| Rédacteur: Gilles Bordet

>> Le 5 à 7 intitulé Modern art of milling organisé le 23 janvier par le CPNV (Centre professionnel du Nord vaudois) dans l’enceinte du Technopôle de Sainte-Croix en collaboration avec Sandvik Coromant fut une véritable réussite. Un nombre important de participants étaient présents pour suivre ce cours condensé sur les techniques de fraisage.

Entreprises liées

C'est dans cette salle de théorie que le séminaire a débuté.
C'est dans cette salle de théorie que le séminaire a débuté.
(Image:MSM)

Ce petit rafraichissement des techniques de base s'est déroulé en 2 phases sur le site du Technopôle, l'une théorique et l'autre pratique. C'est dans l’auditorium, plein à craquer, situé à l'étage du bâtiment que la première partie de cette soirée s'est déroulée. Après une courte introduction par Jean-François Hämmerli, maître principal au CPNV, le cours a débuté avec pour professeur Ralph Berger, conseiller technique au sein de la société Sandvik Coromant, carburier et fabricant d'outils de coupe. Si bien des points soulevés pendant ce petit cours théorique semblaient tomber sous le sens, dans la pratique il s'avère qu'ils sont trop souvent oubliés, volontairement ou pas et cela pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Manque de temps, de connaissances, outillages inappropriés ou le classique «15 ans que nous travaillons comme ça, nous ne voyons aucune raison de changer».

Une préparation à bon escient n'est jamais du temps perdu

La grande leçon de ce petit cours théorique est la suivante: prendre du temps à la préparation d'un travail n'est jamais perdu même s' il peut sembler excessif pour une pièce unitaire ou pour une petite série. En effet, l'un dans l'autre, le salaire horaire d'un employé même hautement qualifié sera toujours meilleur marché qu'un outil haute performance planté dans une pièce suite à une rupture de plaquettes. Que cette casse soit due à des paramètres de coupe inappropriés, un serrage trop léger proportionnellement aux efforts de coupe ou à une mauvaise gestion des copeaux, les résultats sont souvent les mêmes. Machine arrêtée, pièce irrécupérable ou criblée d'éclats de métal dur, remplacement de l'outil cassé, géométrie de la machine à contrôler, etc...

Galerie d'images
Galerie d'images avec 14 images

Il est toujours plus sécurisant et économique de pouvoir anticiper l'usure de ses outils de coupe en les utilisant dans la plage de tolérance pour laquelle ils ont été fabriqués. De cette manière, il devient très simple de changer ses plaquettes de coupe ou ses outils avant qu'ils ne cassent tout en leur assurant une durée de vie maximum.

(ID:42521182)