Industrie MEM et Covid-19 : Recul des exportations dans tous les marchés de vente

Industrie MEM : Effondrement massif depuis avril 2020

| Auteur / Rédacteur: Source : Swissmem / Gilles Bordet

Entrées de commandes industrie MEM (Base: 1er trim. 2001 = 100)
Galerie: 1 photo
Entrées de commandes industrie MEM (Base: 1er trim. 2001 = 100) (Source : Swissmem)

Au premier trimestre 2020, les entrées de commandes de l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM) ont diminué de 2,0% par rapport à l’année précédente, le chiffre d’affaires de 5,7% et les exportations de 8,4%.

Cependant, ces chiffres ne reflètent pas la situation actuelle de l’industrie MEM, mais plutôt la situation avant le confinement en raison du coronavirus. Ce n’est qu’au cours des deuxième et troisième trimestres 2020 que les effets négatifs de la pandémie sur l’industrie MEM se feront entièrement ressentir. Des annulations de commandes, un indice des directeurs d’achat (PMI) historiquement bas à l’échelle mondiale et une détérioration significative des attentes des entrepreneurs font craindre un effondrement massif. Le fait que la Confédération ait assoupli les restrictions d’entrée des pays de l’UE/AELE à partir du 11 mai 2020 est un pas important. Cette mesure doit également être appliquée rapidement pour les personnes en provenance d’autres pays. En outre, il est indispensable de prolonger le délai de demande de crédits de transition, d’augmenter la durée d’indemnisation pour le chômage partiel et d’encourager les activités d’innovation.

Par rapport à la même période de l’année précédente, les entrées de commandes (-2,0%) et le chiffre d’affaires (-5,7%) dans l’industrie MEM ont diminué au premier trimestre 2020. Cela dit, la tendance négative qui avait déjà débuté en milieu d’année 2018 s’est poursuivie au début de cette année. Cette situation était due à une économie en recul sur les marchés MEM et à la nouvelle appréciation du franc suisse par rapport à l’euro. Par conséquent, le taux d’utilisation des capacités de production est faible. Selon le KOF, il se situait à 83,6% au premier trimestre, ce qui est inférieur à la moyenne à long terme de 86,4%. En avril, l’utilisation des capacités de production est tombée à 80,9%, une première conséquence du confinement.

Recul des exportations dans tous les marchés de vente

Par rapport à l’année précédente, les exportations de marchandises de l’industrie MEM ont diminué d’un pourcentage élevé de -8,4% pour atteindre une valeur de 15,8 milliards de francs au premier trimestre 2020. Cette baisse des exportations est principalement due à la forte diminution des entrées de commandes enregistrée l’année précédente. Elle fait également état des premières conséquences du confinement dû à la pandémie dans les marchés de vente. Le recul des exportations vers l’UE est très significatif (-10,4%). Les ventes à destination de l’Asie (-7,0%) et des États-Unis (-6,0%) ont également diminué. L’évolution négative des exportations a touché tous les groupes de produits. Dans la construction de machines, la baisse des exportations a été de -12,1%, de -8,8% dans la métallurgie, de -4,3% dans l’électrotechnique / l’électronique et de -4,5% dans les instruments de précision.

De sombres perspectives pour les 2e et 3e trimestres

Les chiffres commerciaux de l’industrie MEM pour le premier trimestre 2020 reflètent la situation avant le confinement. Les conséquences de cette mesure ne toucheront l’industrie de plein fouet qu’au cours des deuxième et troisième trimestres 2020. Les valeurs actuelles de l’indice des directeurs d’achat (PMI) indiquent un effondrement violent dans les principaux marchés de vente. L’indice PMI de la zone euro, par exemple, s’élevait à 49,2 en février 2020 et a chuté à 33,4 en avril (les valeurs inférieures à 50 indiquent une baisse). Les résultats de la dernière enquête de Swissmem auprès des entreprises membres indiquent aussi clairement une tendance négative :

  • Les attentes des entreprises MEM pour les douze prochains mois se sont massivement détériorées. 70% des entreprises s’attendent à une baisse des entrées de commandes de l’étranger. Fin 2019, ce chiffre n’était que de 28%.
  • Près de la moitié des entreprises MEM (48%) doivent faire face à des annulations de commandes en raison de la pandémie. Ces chiffres d’affaires manqueront au cours des prochains mois.
  • Les annulations de commandes et des commandes retirées ont fait que 80% des entreprises MEM ont été obligées de recourir au chômage partiel.

Cette situation préoccupe fortement Hans Hess, président de Swissmem : « La situation des entreprises MEM s’est fortement aggravée en avril. Tous les indicateurs précoces indiquent une baisse massive du chiffre d’affaires à partir du deuxième trimestre 2020. Il est pour le moment impossible de dire à partir de quand la situation s’améliorera. »

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 46576416 / Nouvelles)