Comment se porte l'industrie horlogère suisse? Horlogerie en 2013: 1'500 emplois supplémentaires

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Selon un communiqué de la Convention patronale de l'industrie horlogère suisse, les effectifs de l’industrie horlogère ont encore progressé en 2013 pour s’établir à 57'286 travailleurs, soit 1'470 postes supplémentaires par rapport à 2012 (+2,6%). La progression est plus faible que celle enregistrée en 2011 (+4,255) et 2012 (+3’013), signe d’une certaine prudence dans le secteur.

Entreprises liées

Malgré un certain ralentissement, l'effectif du personnel horloger a augmenté en Suisse durant l'année 2013.
Malgré un certain ralentissement, l'effectif du personnel horloger a augmenté en Suisse durant l'année 2013.
(Image: Oris)

Le secteur horloger et microtechnique continue d’embaucher en Suisse. Au 30 septembre 2013, il employait 57'286 personnes, soit 1'470 de plus qu’en 2012. Ce résultat, issu du recensement annuel réalisé par la CP, confirme que l’horlogerie reste optimiste malgré un climat incertain, notamment dû au recul des exportations en Asie et aux taux de change défavorables.

20'000 emplois en 13 ans

Après deux ans de fortes progressions (+4.255 en 2011 et +3'013 en 2012), la hausse plus discrète de 2013 fait montre de prudence dans le secteur. Le chiffre de 57'286 reste toutefois très élevé: entre 2004 et 2008, l’industrie horlogère avait vécu une période de forte expansion, et ses effectifs avaient atteint un pic de 53'300 personnes en 2008 avant de chuter à 48'548 à la sortie de la crise économique en 2010. La progression depuis le début des années 2000 est phénoménale: en 13 ans le secteur a gagné un tiers d’effectifs supplémentaires (20'000). Dans le détail et en chiffres absolus, l’augmentation en 2013 concerne en premier lieu le personnel de production (+806), puis l’administratif (+339) et, enfin, le personnel de direction (+245) et celui à domicile (+80). En pourcentage de progression, ces deux dernières catégories affichent des hausses conséquentes (respectivement 15 et 28,7%), plus particulièrement pour le personnel à domicile qui n’avait plus vu augmenter ses effectifs depuis 2008.

Galerie d'images

Le trio de tête des cantons les plus horlogers en termes d’effectifs restent Neuchâtel (15’463), Berne (11’361) et Genève (9’546). Formé par ces trois cantons ainsi que Jura, Vaud et Soleure, l’ « Arc horloger » concentre l’essentiel des ressources du secteur, soit 52’020 travailleurs (91% des effectifs totaux). L’augmentation des emplois s’est effectuée essentiellement dans les cantons de Vaud (+417), Genève (+188), Berne (+177) et Neuchâtel (+140). La proportion de travailleurs au bénéfice d’un diplôme de métier ou d’une formation supérieure se chiffre à 64,9%, soit une belle progression de 2 points (62,9% en 2012).

(ID:42707317)