Rechercher

Beaulieu devient le chantre de l'usinage pour une journée 11e séminaire Swissmem

Rédacteur: Gilles Bordet

>> Cette année encore le palais de Beaulieu de Lausanne accueillera la 11e édition du séminaire Swissmem sur la technique par enlèvement de copeaux. Véritable succès depuis plusieurs années, ce séminaire fait la part belle aux dernières évolutions en matières d'outillage mais pas seulement. En effet l'ensemble du processus d’usinage sera abordé par les spécialistes des entreprises participantes.

Entreprises liées

Le lieu de rencontre des spécialistes de l'usinage.
Le lieu de rencontre des spécialistes de l'usinage.
(Image: Swissmem)

Un séminaire technique pour les praticiens

Pour en savoir plus au sujet de cette journée consacrée au public romand et qui aura lieu le 22 janvier 2015, Marc Schuler, CEO de Dixi Polytool, président de European Cutting Tool Association, membre du comité du groupe Outils de précision de Swissmem et orateur pour cette 11e édition du séminaire Swissmem répond aux question du MSM.

MSM : Le séminaire Swissmem sur la technique d’enlèvement de copeaux en est à sa 11e édition, quel est selon vous la clé de ce succès ?

Marc Schuler : L’innovation continuelle des entreprises participantes!! Elles ont basé leurs stratégies dans cette direction, le but étant de pérenniser leur compétitivité mais aussi de se créer de nouveaux marchés prometteurs.

Bon nombre des entreprises membres concentrent d’importants efforts en matière d’investissement R&D.

Ainsi participer à ce séminaire, permet à chacun de se trouver face à des leaders dans leurs branches respectives.

MSM : Un thème particulier sera-t-il mis en avant lors de ce séminaire ?

Marc Schuler : Non, l’objectif est de se focaliser avant tout sur les nouvelles technologies et ce pour l’ensemble des branches liées à l’usinage. Il est frappant de voir à quel point un petit pays comme la Suisse est capable de se sublimer en matière d’innovation.

MSM : L’évolution des technologies d’usinage par enlèvement de copeaux semble sans fin, n’arrivons-nous pas aux limites physiques des matériaux et des machines-outils ?

Marc Schuler : Non, surtout pas !! Nos partenaires et clients investissent constamment dans cette direction. Certaines machines de production sont de véritables Formule 1 de l’usinage, toutes les dernières technologies et développements en terme d’électronique, recherches matérielles, précision sont représentés. Il faut donc leur fournir des outils en accord avec ces nouveaux moyens d’usinage.

MSM : L’usinage haute vitesse a révolutionné la technique par enlèvement de copeaux, à l’heure actuelle, des outils ou des machines, lequel limite l’évolution de l’autre ?

Marc Schuler : Si on parle uniquement de l’usinage à grande vitesse, l’évolution est commune et chaque partenaire apporte de nouveaux éléments et cela régulièrement. Les fraises grandes avances sont un nouveau moyen de repousser encore les limites et ce dans la plupart des matériaux. Aucun des deux ne freine donc l’autre mais il s’agit d’une percée commune.

MSM : Les techniques propres à l’utilisation de micro-outils imposent une concentricité et un battement quasiment nul tout en garantissant une stabilité extrême. Quel rôle les attachements ont-ils joués dans cette évolution ?

Marc Schuler : Ils ont joué un rôle majeur, c’est certain, nous sommes particulièrement bien équipés dans notre laboratoire d’essais pour le vérifier. Cependant, c’est l’ensemble outils, porte-outils, broches, cinématique machine et homogénéité de la matière à usiner qui conditionne les résultats et la fiabilité d’un processus d’enlèvement de copeaux, ne l’oublions pas.

Les outils de stock sont toujours plus précis. La tolérance de battement et de diamètre est encore resserrée. Désormais le Ø de corps de tout notre stock chez Dixi Polytool est fabriqué et garanti en tolérance h5.

(ID:43062287)