Rechercher

Reportage: Acteurs du monde de la tôlerie, Artol Fuchs SA Une tôlerie industrielle investit massivement dans l'automatisation

| Auteur / Rédacteur: Ingénieur ETS en microtechnique, journaliste RP Jean-René Gonthier / Jean-René Gonthier

>> Depuis la pièce simple en passant par des constructions de tôles complexes et de l’élaboration de prototypes jusqu’à la fabrication en série, les prestations fournies par Artol pourront satisfaire de multiples besoins, de la découpe au soudage, en passant par le pliage. Rencontre avec son directeur des ventes à l’occasion d’un important investissement de production.

Entreprises liées

(Image: Artol Fuchs)

A l’occasion d’un récent reportage, j’ai eu la chance de pouvoir visiter l’entreprise Artol Fuchs SA à Granges-Paccot, près de Fribourg. Fondée en 1958 en plein cœur du chef lieu fribourgeois, elle déménagea en 1985 sur le site actuel de Granges-Paccot. Lors de ce reportage, la rédaction a rencontré Daniel Rufer l’actuel directeur administration et ventes de cette société anonyme. Il se trouve à la direction des ventes depuis 2 ans après avoir travaillé pour la société en tant que responsable commercial pendant de nombreuses années.

La société est à même de pouvoir répondre aux différentes questions tant en français qu’en suisse-allemand grâce à des collaborateurs pour la plupart bilingues.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 46 images

De nombreux collaborateurs restent fidèles à l’entreprise. Pour la petite anecdote, Monsieur Mauron est même resté 50 ans dans les murs de cette tôlerie industrielle, depuis son apprentissage jusqu’à sa retraite. Cette constante et cette fidélité montrent d’une part que les conditions de travail sont agréables et que le travail est très diversifié. Pas étonnant quand on sait que ce sous-traitant fait partie des dix leaders de la branche en Suisse.

Une entreprise de taille moyenne

Artol Fuchs est selon David Graufel représentant Amada en Suisse «l’un des tôliers les plus importants en Suisse Romande. Artol est toujours à l’écoute des nouvelles technologies lui permettant de travailler avec les machines les plus modernes et les mieux adaptées à ses besoins. Il y a 7 à 8 entreprises de cette grandeur en Suisse et il n’y en a que 2 ou 3 qui sont de taille plus importantes».

Certes dans les ateliers de ce sous-traitant on trouve des machines de plusieurs couleurs différentes mais la «couleur» la plus récente est celle d’Amada, c’est d’ailleurs la raison de la présence de David Graufel, représentant d’Amada Swiss aux côtés de Daniel Rufer .

Quels sont les atouts d’Artol Fuchs

Dans l’environnement très concurrentiel d’aujourd’hui, il s’agit de se démarquer nettement de ses concurrents. Artol y parvient très bien en proposant des prestations sur un large spectre, dans l’ensemble des travaux de tôlerie, de la pièce unitaire ou de la réalisation du prototype à la série. Selon Daniel Rufer: «Nous ne proposons pas de conception de pièces à proprement parler mais de l'aide à la construction et des travaux d’adaptation pour pouvoir optimiser un dessin de pièces au monde de la tôle, nous proposons dans ce cas là un soutien technique».

Ce type de prestations permet bien souvent de faire baisser les coûts de fabrication et également d’aboutir à des constructions plus légères, c’est là un des points forts de cette entreprise.

Pour y parvenir, l’équipe administrative d’une dizaine de personnes peut s’appuyer sur le bureau technique équipé de plusieurs stations de travail CAO Solidworks pour créer des documents en 3D, faire du développement, des dessins de fabrication. Dans le Bureau d’étude il y a deux ingénieurs accompagnés par deux techniciens pour assurer un excellent soutien à la construction et aussi proposer du conseil et des études de faisabilité concrètes. La gestion de projets complets est aussi réalisable pour autant que les deux tiers des coûts soient du travail de tôlerie afin d’optimiser la charge des machines de l’atelier.

Des pièces simples sont réalisées dans ces ateliers mais également des ensembles plus compliqués tels que des cabines pour centres d’usinage ou des boîtiers pour le secteur aéronautique. Les domaines d’activités évoluent au fil du temps en fonction de la demande des clients et des fluctuations du marché économique. L’atelier est prêt à s’adapter rapidement afin de faire face à toutes les situations.

MSM: Dans quel marché êtes vous présent?

Daniel Rufer: Principalement dans le secteur de l’emballage, de l’ingénierie de la circulation et l’industrie alimentaire, mais également dans tous les domaines ayant besoin de tôlerie fine de précision car notre spécialité est le façonnage de tôles de 1 à 2 mm d’épaisseur et d’une longueur jusqu’à 3 mètres.

MSM: Dans quel secteur géographique Artol Fuchs est-il présent?

Daniel Rufer: Presque exclusivement en Suisse et très rarement à l’étranger, sauf demande spéciale. Nous livrons dans toute la Suisse, en concentrant notre rayon d’action sur environ 100 km autour de Fribourg. Nous nous impliquons beaucoup avec nos clients, ce sont devenu des partenaires au fil du temps. Dans notre domaine où la qualité et le relationnel joue un grand rôle nous ne pouvons nous concentrer sur des marchés très éloignés. Ceci d’autant plus que notre clientèle demande un temps de réaction relativement court.

Artol Fuchs est une entreprise familiale, dont le fondateur bien connu était le père de Thomas Fuchs, directeur général et propriétaire de l’entreprise qui compte à ce jour 55 employés.

L’entreprise occupe une surface de production de 9’700 m2. Les ateliers sont équipés de machines modernes, automatisées pour la plupart d’entre elles. Amada y a installé une nouvelle ligne de découpe laser fibre ( nouvelle technologie ), couplée à un magasin de stockage de tôles, longue de plus de 40 mètres. En plus de la tôlerie, on y trouve aussi une installation de thermolaquage afin de fournir une prestation complète aux clients. Ces travaux de thermolaquage sont alors réalisés dans une structure séparée appartenant aussi à M. Fuchs qui se nomme IC Thermolaquage SA. Pour d’autres traitements, Artol Fuchs travaille en étroite collaboration avec des entreprises partenaires.

(ID:43289741)

À propos de l'auteur

Ingénieur ETS en microtechnique, journaliste RP Jean-René Gonthier

Ingénieur ETS en microtechnique, journaliste RP Jean-René Gonthier

Rédacteur en chef du magazine MSM Mensuel de lindustrie