Doper les performances en amenuisant les vibrations, un défi réussi grâce à la puce Axxios

Une puce pour réduire les vibrations

| Auteur / Rédacteur: Jean-René Gonthier, rédacteur en chef MSM / Jean-René Gonthier

Isabelle et Jacques-Alain Lehmann, CEO et fondateur de AXXIOS Technology SA.
Galerie: 6 photos
Isabelle et Jacques-Alain Lehmann, CEO et fondateur de AXXIOS Technology SA. (Source : MSM)

Rencontre durant le salon EPHJ-EPMT-SMT de Genève avec Jacques-Alain Lehmann, CEO et fondateur d'Axxios Technology SA, l'un des lauréats au Grand Prix des exposants 2018.

Certains n'y croient pas d'autres oui ! Et pourtant il ne s'agit aucunement de magie. Le phénomène se cachant sous le brevet qui a fait la notoriété d'Axxios Technology SA est loin d'être simple à expliquer surtout quand Jacques-Alain Lehmann exprime que le développement à la base du capteur AXS (Axxios Sensor System) a vu le jour par sérendipité au même titre que le four à micro-onde, la pénicilline, la dynamite ou encore le post-it. Ce sont tous des produits issus de concours de circonstances fortuits ayant mené à une découverte qui n'était pas dans le collimateur originel des chercheurs.

A quoi sert cette puce ?

Celle-ci mesure à peine 10 mm x 15 mm et se colle comme un patch sur l'objet à atténuer. Son application est simple et son spectre est large, toutefois il s’agit d’un système assez complexe à expliquer. Pourtant cette puce fait ses preuves, elle fonctionne réellement et offre une véritable plus-value. Mais avant de l'appliquer il s'agit de faire une étude de l'installation afin d’en connaitre exactement son comportement, que cela soit une soufflerie, un centre d'usinage, une décolleteuse ou encore un vélo de course. À la suite de cette étude approfondie il sera décidé du bien fondé de placer telle ou telle puce et surtout à quel endroit et dans quelle orientation. Ce n'est pas un produit miracle, il va améliorer le fonctionnement lorsque les situations sont optimales et les machines sont au point, mais où demeure encore une problématique diffuse de vibrations ! « Là notre puce joue pleinement son rôle. Nous intervenons avec un bureau d'ingénieurs indépendant qui réalise des mesures avant et après la mise en place de la puce. Les mesures sont analysées et remisent au client afin de prouver le rôle bénéfique de l'AXS » explique Jacques-Alain Lehmann, CEO de cette TPE de 5 personnes. Le produit permet de réduire la consommation d’énergie, s’inscrit donc également dans les conventions d'objectifs que doivent réaliser les entreprises. Dans le cadre d'un compresseur ou d'une décolleteuse 3 à 6 % de diminution d'énergie. Beaucoup de potentiel dans les centres d'usinage par une amélioration des états de surface. Axxios Technology SA a déjà plusieurs clients en Suisse romande notamment dans le décolletage CNC, le fraisage, le roulage et le taillage ou encore auprès des fabricants d'affûteuses.

MSM : Etes vous aussi présent en suisse allemande ?

Jacques-Alain Lehmann : Nous sommes implantés dans les ventilations de bâtiments industriels ou hôpitaux universitaires et les grandes écoles. Là c'est l'économie d'énergie qui prime.

MSM : Quel salon vous-a-t-il propulsé sur le devant de la scène ?

Jacques-Alain Lehmann : Etant donné que nous sommes issus de Delémont donc proche de Moutier, le SIAMS a été très porteur pour nous, cela a été un excellent vecteur d'affaires. Le salon EPHJ-EPMT-SMT de cette année est clairement un déclencheur, en particulier suite à la nomination au Grand Prix des exposants. C'est lui qui a été le moteur de toute cette dynamique.

MSM : Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Jacques-Alain Lehmann : Nous proposons un produit innovant qui travaille au cœur même de la matière. Il utilise les vibrations de la matière, permet par compensation de potentiel (AXS étant le pôle négatif et son support le pôle positif) une modification de la structure cristalline par l'alignement des électrons et des ions. A l’échelle quantique, la matière à traiter subit une rigidification permettant une accélération de l’évacuation des vibrations d’environ 30%. Les images thermiques prises montrent clairement l'influence de notre puce AXS.

MSM : Est ce que les phénomènes vibratoires dans les centres d'usinage par exemple sont bien maitrisés ?

Jacques-Alain Lehmann : Parfois nos ingénieurs détectent des anomalies en termes de procédure ou de méthode avant d'implanter les puces... Nous intervenons et discutons la pertinence ou non du montage de notre système. Un demi jour de travail de notre équipe permet généralement de fournir un bon rapport. Nous avons vécu par exemple une situation de courants vagabonds dans un compresseur, perturbant de manière récurrente les roulements, notre puce a sans problème pu régler ce défaut. Le roulement est le centre névralgique de notre action. Dans ce secteur, notre capteur est d'une redoutable efficacité.

MSM : Vous amenez donc du calme dans la mécanique...

Jacques-Alain Lehmann : Oui effectivement. Nous avons travaillé jusqu’à présent avec des utilisateurs finaux dans le domaine du décolletage, nous voyons à présent les fabricants de machines qui ne sont pas insensibles à notre produit. Il fallait sans doute cette étape empirique.

MSM

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45426243 / Production)