Rechercher

Rétrospective de Lausannetec

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Que dire de ce nouveau salon ? Avant de vous confier l'opinion de la rédaction du MSM, voici l'avis de l'organisateur:

Entreprises liées

Lausannetec 2012: une entrée spacieuse et le stand du MSM, SMM et DeviceMed France.
Lausannetec 2012: une entrée spacieuse et le stand du MSM, SMM et DeviceMed France.
(Image: MSM / JR Gonthier)

Lausannetec, le nouveau salon interdisciplinaire pour l’industrie de la sous-traitance, a officiellement ouvert ses portes mardi 22 mai à Beaulieu Lausanne en présence notamment de Philippe Leuba, conseiller d’Etat vaudois en charge de l’économie, de René Kamm, CEO du groupe MCH, et de Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse. La manifestation se tient du 22 au 25 mai 2012 dans les Halles Sud de Beaulieu Lausanne, avec 170 exposants principalement actifs dans l’horlogerie-bijouterie.

Le discours de Philippe Leuba

Le conseiller d’Etat Philippe Leuba a rappelé que les collectivités publiques vaudoises (cantonales et communales) avaient beaucoup investi dans le site de Beaulieu dans le but de renforcer son rayonnement économique régional et national. A ses yeux, un salon comme Lausannetec « s’inscrit pleinement dans la volonté du Conseil d’Etat de favoriser une économie diversifiée, ce qui passe par un renforcement du secteur industriel». Le ministre vaudois de l’économie en a profité pour saluer «le sens des responsabilités des sociétés horlogères durant la récente crise» : «En misant sur l’emploi, elles ont su se projeter dans l’avenir pour bénéficier pleinement du redémarrage de l’économie. Cette stratégie visionnaire est à l’origine de l’incroyable succès de l’horlogerie aujourd’hui.»

Galerie d'images
Galerie d'images avec 21 images

Le discours de René Kamm

Pour René Kamm, CEO du groupe MCH, la première édition de Lausannetec n’est qu’un début : «Le groupe MCH fait du développement de Lausannetec une priorité. Nous allons investir durablement pour assurer le succès d’un salon qui doit devenir la référence de la sous-traitance en Suisse romande. Grâce au dynamisme et à la flexibilité de l’équipe lausannoise, nous allons très vite tirer le bilan de cette première édition afin d’aligner parfaitement notre offre sur les besoins du marché pour l’édition 2013 et les suivantes.»

Source: Lausannetec

(ID:33854240)