Entretien avec une personnalité ddu secteur Informatique industrielle

ProConcept, une ERP pour les professionnels

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Patrik Hug, CEO de Solvaxis.
Galerie: 1 photo
Patrik Hug, CEO de Solvaxis. (Image: Solvaxis)

>> Rencontre avec Patrick Hug, le CEO de l’éditeur de logiciel SolvAxis. Une société dont le nom est moins connue que son produit phare soit ProConcept ERP. Il s’agit pour ceux qui ne sont pas confrontés à de tels progiciels, d’une gestion de production assistée par ordinateur conçue pour les besoins de l’industrie.

MSM : Votre entreprise et surtout son logiciel phare ProConcept est bien connu des lecteurs du MSM. Pouvez-vous nous dresser un bref portrait de Solvaxis et de son propriétaire actuel?

Patrik Hug : Fondée en 1987 et basée à Sonceboz, SolvAxis est un des leaders suisses dans la conception de logiciels de gestion d’entreprise pour PME dans les domaines suivants : production (Discrete Manufacturing), gestion de projets industriels, machines-outils, RH et paie, fondations et, avec notre partenaire Prime Technologies, les administrations communales et les services d’énergie. ProConcept ERP, sa solution phare, permet à plus de 15’000 utilisateurs, répartis sur plus de 1’000 sites, d’effectuer leurs tâches quotidiennes. Notre société édite aussi la solution Amanda qui s’adresse au marché des TPME. Depuis avril 2014, SolvAxis fait partie du groupe européen Jeeves.

En 2014, malgré une forte restructuration, SolvAxis a réalisé un chiffre d’affaire de 24 M CHF et a gagné plus de 26 nouveaux clients. Ce résultat est plus ou moins équivalent celui de l’année 2013, ce qui est remarquable. A l’avenir, SolvAxis a bien l’intention de renouer avec la croissance qui était la sienne les années précédentes.

MSM : Pouvez-vous en deux mots expliquer ce qu’est le logiciel ProConcept ERP ?

Patrik Hug : ProConcept ERP est une solution de gestion globale pour les petites et moyennes entreprises jusqu’à 750 collaborateurs actives dans les domaines suivants : production (Discrete Manufacturing), gestion de projets industriels, machines-outils, RH et paie, fondations et, avec notre partenaire Prime Technologies, les administrations communales et les services d’énergie. ProConcept ERP étant un logiciel totalement intégré, l’information est centralisée, ce qui permet à l’utilisateur de travailler en tout temps dans un environnement unique et de voir ainsi la réalisation de ses tâches quotidiennes grandement facilitée. La solution est construite de façon modulaire, permettant ainsi de suivre l'évolution et la croissance de votre entreprise.

Pour compléter ce thème
 
Qui est Patrik Hug?

ProConcept ERP est également un produit « à deux étages » : une partie « standard » (le code est identique chez tous les clients), qui fournit les fonctionnalités nécessaires à toute entreprise (finances, RH, gestion commerciale, GPAO, …), et une partie « paramétrable », flexible, qui permet l’adaptation du produit en réponse aux besoins particuliers de chaque client. C’est donc la partie spécifique qui accroît la plus-value du progiciel pour le client. Cette mixité standard/flexibilité présente plusieurs avantages :

  • La standardisation permet aux clients, lors de chaque migration, de bénéficier des nouvelles fonctionnalités sans faire exploser les coûts.
  • Elle assure une base solide au produit standard tout en lui laissant une grande flexibilité.
  • Elle maintient des relations étroites entre SolvAxis et ses clients pendant toute la durée de vie du produit (life cycle management).
  • Elle minimise les coûts d’adaptation du produit puisque ce dernier ne doit pas être entièrement reconfiguré lorsque des modifications lui sont apportées.
  • Avec une migration le client bénéficie de toutes les nouvelles fonctionnalités développées.

MSM : En délocalisant le développement de vos logiciels à Bangalore, cela montre que vous ne croyez plus à la Suisse comme lieu de R&D. Que vont penser vos clients par rapport à cette délocalisation? Ou quel est l’avantage à en tirer pour les utilisateurs finaux?

Patrik Hug : De prime abord et sans plus d’informations, cette analyse peut paraître correcte. Cependant, il faut préciser que seule une petite partie du développement a été délocalisée en Inde. La plus grande partie du développement de nos logiciels se fait toujours en Suisse à Sonceboz : qu’il s’agisse du product management, du requirements engineering, de la business architecture, de l'architecture logicielle, du développement de notre framework technique et du prototyping. Au niveau de la valeur ajoutée métier, ce qui est «offshore» ne représente qu’une part minime. L’expérience et le savoir-faire de développement restent donc en Suisse, ce qui nous permet, sans honte aucune, de mettre en avant dans toute notre communication relative au produit ProConcept ERP le « Swiss Made Quality». A mon avis, il est logique d’externaliser les tâches d’écriture du code. Cela nous permet de nous concentrer sur notre cœur de métier, d’optimiser le flux de la valeur ajoutée et donc de nous préparer aux défis à venir. En d’autres termes, nous faisons la même chose que ce que les entreprises industrielles - nos clients – et nos concurrents font avec succès depuis des années.

L’offshoring va nous permettre à terme d’augmenter considérablement notre force de développement. Nous sommes actifs dans un domaine où les cycles d’innovation technologique sont de plus en plus courts et les fonctionnalités demandées par nos marchés de plus en plus complexes. Par cette augmentation de capacité, notre démarche va nous permettre de mieux satisfaire les exigences de nos clients et d’assurer un avenir technologique à notre produit.

MSM : Est-il encore utile d’avoir une société en Suisse pour vendre ces GPAO, Cette prestation de vente ne pourrait-elle pas également être délocalisée puisque les spécialistes sont en Inde?

Patrik Hug : Outre les réponses données avant relative à la question de l’offshore, il faut bien comprendre que nous ne vendons pas un produit «out of the box», mais un produit qui devra être configuré aux besoins du client.

Seule une relation de proximité, et ce dès la phase de vente, nous permet de comprendre la problématique du client et de lui offrir une solution adaptée à ses besoins en termes de coûts, de fonctionnalités et de phasage du projet. Cette relation de proximité, qui naît pendant la phase de vente, se renforce pendant l’implémentation et se poursuit pendant toute la durée de vie du projet, puisque nous rencontrons nos clients régulièrement pour des séances d’analyses de conception de nouvelles fonctionnalités, de table ronde en vue d’améliorer nos services et notre produit. Tout un chacun bénéficie directement des connaissances et des expériences acquises de part cette relation de proximité. Pour Jeeves, cette relation de proximité est cruciale, puisque dans le cadre du projet de la future internationalisation de notre produit, dans le courant 2016, nous allons être soutenus par les filiales locales de Jeeves dans chacun des pays dans lequel nous nous implanterons. Notre priorité reste bien évidemment le marché des entreprises suisses et l’accompagnement de leur internationalisation, où nous voulons continuer notre croissance avec succès.

MSM : Est-il encore opportun de proposer votre propre logiciel ERP, ne serait-il pas plus simple d’affiner un logiciel existant ou de racheter un concurrent?

Patrik Hug : La réponse est évidente. Avec ProConcept ERP nous avons développé une solution pour nos marchés cibles (Machines-outil, Medtech et Horlogerie, etc). Avec plus que 25 ans d'expérience et plus de 450 clients, la question ne se pose même pas pour nous. Si nous n’avions pas d’atouts à faire valoir au niveau de nos connaissances métier et des problématiques que nous pouvons résoudre, nous ne pourrions pas afficher un taux de croissance tel que le nôtre : le marché nous aurait oublié depuis bien longtemps. Nous allons donc continuer de faire évoluer notre logiciel ProConcept ERP en partenariat avec nos clients actuels pour satisfaire également nos clients à venir. Nous avons sorti, il y a quelques jours, la version 11.1 et nous travaillons déjà sur la version 11.2, prévue pour 2016, et la version 11.3. L’histoire de ProConcept ERP et de SolvAxis va donc continuer sans aucun doute.

MSM : En quoi votre/vos produits de GPAO/ERP se différencient par rapport à vos deux importants concurrents?

Patrik Hug : Outre la standardisation du code déjà citée, un autre facteur de différenciation vis-à-vis de nos principaux concurrents réside dans le fait que nous sommes éditeur et intégrateur de notre solution, ce qui nous permet de développer une grande proximité entre nos clients et les acteurs du développement du produit. Depuis plusieurs années, nos principaux développements sont effectués dans une démarche de co-développement, c’est-à-dire que nos clients participent avec nos product managers à toutes les phases de l’élaboration de la solution, de la phase de l’analyse conceptuelle jusqu’aux tests.

Nos clients nous apportent leur expérience du terrain, leur vision de la problématique à résoudre, ce qui nous garantit que les investissements consentis sont adaptés au travail quotidien. De même, cette proximité est importante dans le cadre de la mise en œuvre, puisque nos consultants bénéficient du contact direct et du soutien des personnes qui ont développé la solution. Le marché de l’ERP étant un marché à maturité, notre stratégie est essentiellement axée sur la différenciation et le développement de solutions qui couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur de nos clients. Par exemple, pour l’horlogerie, nous pouvons offrir outre, des fonctionnalités pointues dans le processus de fabrication, des modules pour la gestion de leur SAV, des solutions permettant de résoudre la problématique d’un SAV international, où des opérations sont effectuées dans des filiales réparties sur plusieurs pays, ou la gestion des matières précieuses intégrée à la fabrication. Nous avons effectué la même démarche en ce qui concerne la gestion de projets industriels, puisque notre solution offre la palette nécessaire de fonctionnalités pour offrir des solutions aux problématiques spécifiques que rencontrent nos clients produisant des installations uniques ou des machines standard configurables, qu’il s’agisse du suivi des flux matières et des flux financiers, de la trésorerie, du contrôle de gestion ou de la gestion des risques de change. Dans les autres branches où nous sommes actifs et focalisés, comme les entreprises industrielles soumises à réglementation, les sociétés gérant des expatriés, les services, les fondations, nous adoptons toujours la même stratégie produit.

Nous voulons être des spécialistes qui laissent une image de compétence et de connaissance des problématiques de nos clients et non pas des généralistes qui savent tout faire mais superficiellement seulement.

MSM : Quelle politique de vente/prêt ou don pratiquez vous auprès des écoles techniques?

Patrik Hug : Nous entretenons des relations très étroites avec les hautes écoles de Suisse car, pour SolvAxis, c’est une grande source d’innovation, d’idées et de veille technologique. Depuis plusieurs années, nous travaillons avec ces hautes écoles (EPFL, He Arc GE, HEArc NE, EPFZ, SUPSI), dans le cadre de projets CTI, que nous soutenons financièrement, et qui nous ont permis d’aboutir à des réalisations directement implémentables chez nos clients. Ces projets peuvent concerner un domaine technique ou être beaucoup plus orientés sur des problématiques de gestion d’entreprise. D’autre part, certaines de ces écoles utilisent notre logiciel en tant qu’outil de formation pour leurs étudiants. Nous sommes également actifs dans la formation puisque nous sommes sponsors du CAS SMSI qui se déroule à la HE ARC de Neuchâtel (Stratégie et Management des Systèmes Informatiques) et nous donnons plusieurs cours dans le cadre des programmes réguliers de différentes hautes écoles.

MSM : Dans quelle exposition les clients potentiels suisses peuvent-ils voir une démonstration de vos logiciels?

Patrik Hug : Nous sommes présents chaque année à différents salons ou expositions tels que le SIAMS (en 2016), l’EPHJ, le Salon RH. Nous avons également participé à certains «softwares contests», tel que celui de TopSoft, qui permet au spectateur de comparer en parallèle, selon un scénario imposé, l’implémentation de plusieurs éditeurs, en relation avec certaines problématiques de gestion. Notre dernière participation nous a permis de présenter à un panel de plus 140 personnes nos éléments différenciateurs et notre excellence dans le domaine du « project to order manufacturing ». D’autre part, les personnes intéressées peuvent trouver sur notre site quantité d’informations sur nos valeurs, nos éléments différenciateurs et notre progiciel ProConcept ERP, comme par exemple notre présentation interactive de plus de 500 pages, qui décrit de manière détaillée les possibilités et les fonctionnalités de ProConcept ERP. Finalement, notre équipe de presales est toujours à disposition pour une présentation live auprès de clients potentiels.

MSM : Dans le domaine de la CAO ou/et CFAO et installation informatique proposez-vous à vos clients un partenaire privilégié?

Patrik Hug : Dans le domaine de l’infrastructure, nous travaillons avec plusieurs partenaires qui hébergent notre solution pour les clients qui le désirent. En ce qui concerne les solutions tierces, telles que PLM, CFAO, CAD, ECM, saisie d’heures, e-Shop, BPM ou mobilité, nous avons opté pour le développement de connecteurs génériques, puisque très souvent nous devons nous intégrer dans une infrastructure logicielle existante. Cependant, pour bon nombre de solutions tierces, nous pouvons proposer à nos clients les solutions de nos partenaires pour lesquelles ces connecteurs génériques ont été préconfigurés et optimisés afin de faciliter et diminuer les coûts de mise en œuvre.

MSM : Quelle question auriez vous désiré que je vous pose?

Patrik Hug : Il aurait été intéressant de parler de notre RoadMap, ce qui nous aurait permis de parler de notre version 11.1, une version full web, qui vient juste d’être libérée et qui nous permet de nous positionner parmi les acteurs du marché des ERP offrant un socle technologique moderne et d’avenir. Outre cette avancée technologique, cette version comprend une grande quantité de nouvelles fonctions telles que, entre autres, un audit trail généralisé sur toutes les entités de l’ERP, la gestion intégrée des statuts qualité, la gestion des versions de produits et une conformité à l’ensemble des exigences légales comme MCH2, Swissdec4, les normes SEPA, ISO 20022.

MSM : Merci Monsieur Patrick Hug pour ces réponses très complètes et ce dialogue fort intéressant. <<

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 43219959 / Informatique)