Première édition du Challenge « Watch Medtech Innovation »

Positive Coating remporte le « Watch Medtech Innovation »

| Auteur / Rédacteur: Source : EPHJ-EPMT-SMT, Fondation Inartis / Gilles Bordet

De g. à d. : Florian Telmont, CTO de la société Sy&Se nominé du ChallengeWatch Medtech, Alexandre Catton, directeur du salon EPHJ-EPMT-SMT, Lucien Steinmann, Vente & Qualité, Société Positive Coating, Lauréat du Challenge Watch Medtech et André Colard, co-fondateur du Salon EPHJ-EPMT-SMT.
Galerie: 2 photos
De g. à d. : Florian Telmont, CTO de la société Sy&Se nominé du ChallengeWatch Medtech, Alexandre Catton, directeur du salon EPHJ-EPMT-SMT, Lucien Steinmann, Vente & Qualité, Société Positive Coating, Lauréat du Challenge Watch Medtech et André Colard, co-fondateur du Salon EPHJ-EPMT-SMT. (Source : EPHJ)

La première édition du Challenge « Watch Medtech Innovation », co-fondé par le Salon EPHJ-EPMT-SMT et la Fondation Inartis se termine sur une nomination emblématique avec l’annonce du choix du jury pour le projet porté par la société Positive Coating.

Benoît Dubuis, Président de la Fondation Inartis et Président du Jury du Challenge Watch Medtech Innovation a commenté le jour de l’annonce du résultat : « Sur la vingtaine de projets reçus, nous en avons sélectionné 4 qui avaient tous pour ambition commune de transférer une technologie forte, aujourd’hui dévolue au secteur de l’horlogerie, dans le domaine de la medtech ». « Si les grands groupes ont désormais quasiment tous un département d’innovation en interne, les PME sont pour leur part souvent seules face à leurs projets de transformation. Pouvoir les accompagner personnellement en apportant de l’expertise, du temps et des ressources pour enrichir leur vision est une mission à haute valeur ajoutée pour le terreau industriel suisse ». Pour le salon EPHJ-EPMT-SMT, offrir un service d’accélération de projets à ses exposants est une manière de prendre en compte leurs besoins et de dynamiser le secteur de la sous-traitance horlogère qu’il fédère chaque année dans le cadre du salon. « C’est également une manière de faire vivre le salon toute l’année et de renforcer l’esprit de communauté qui y règne », précise Alexandre Catton, directeur du salon EPHJ-EPMT-SMT.

Les 4 lauréats de l’édition 2018, Positive Coating, SY&SE, Kejako et Swiss Motion Technologies ont bénéficié des infrastructures du laboratoire d’intégration de la Fondation Inartis et se sont appuyés sur le réseau d’expériences uniques des entités et experts fédérés à travers la Health Valley. Ils ont affiné leurs projets qu’ils ont présenté au Jury du Challenge regroupant Benoît Dubuis, son Président, directeur de la Fondation Campus Biotech Geneva et Président de la Fondation Inartis, Madame Evelyne Gisselbrecht, directrice de publication de DeviceMed, Messieurs André Colard et Olivier Saenger, co-fondateurs du salon EPHJ-EPMT-SMT ainsi que Monsieur Alain Woodtli, Advanced Technology Program Manager pour le Wyss Center for bio and neuro-engineering de Genève.

Du secteur horloger au medtech

Spécialiste des revêtements de surface à destination de l’industrie horlogère, par technologies ALD et PVD notamment, le lauréat Positive Coating souhaite se développer dans le secteur medtech avec notamment des applications dans le domaine dentaire et para-dentaire. « Notre savoir-faire porté par une trentaine de collaborateurs est aujourd’hui principalement appliqué au marché de l’horlogerie pour lequel nous avons développé une réelle expertise. Pouvoir s’ouvrir de nouveaux marchés est pour nous une manière de dynamiser notre activité et d’en pérenniser les revenus dans un secteur particulièrement volatile », explique Lucien Steinmann, directeur ventes et qualité pour Positive Coating. « Si les ajustements techniques nécessaires requis pour nos produits sont maitrisables en interne pour entrer dans le domaine medtech, le contexte réglementaire est lui particulièrement spécifique et requiert une expertise que nous sommes très heureux de trouver à travers la Health Valley via le Challenge Watch Medtech dont nous sommes lauréats ».

La méthode de stimulation d’idées incarnée dans ce Challenge orienté sur le recours à l’intelligence collective a d’ores et déjà confirmé sa pertinence sur de nombreuses thématiques dont celle de l’amélioration de la qualité de vie du patient, qui fait l’objet d’un Challenge annuel porté par la Fondation Inartis et Debiopharm Group.

Sur la base du succès de la première édition, les deux partenaires, le salon EPHJ-EPMT-SMT et la Fondation Inartis ont annoncé la reconduction du programme d’accélération, qui démarrera au printemps 2019 pour se terminer début 2020. MSM

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 45754304 / Vie des entreprises)