Rechercher

Outillage : 2 nouveautés utilisées dans le domaine médical au Locle Maîtriser l'usinage des implants médicaux

| Rédacteur: Gilles Bordet

Mitsubishi Materials propose une gamme complète d'outils miniature qui couvre pratiquement toutes les applications d'usinage. En tournage par exemple, il existe des solutions sur mesure pour le chariotage et le copiage, mais aussi pour l'usinage de gorges, le tronçonnage ou le tournage arrière.

Entreprise liée

Prototype d'une nouvelle plaquette de Mitsubishi Materials essayée avec succès chez Mediliant SA.
Prototype d'une nouvelle plaquette de Mitsubishi Materials essayée avec succès chez Mediliant SA.
(Source : Six sigma tools/Mediliant)

Alors que l'alésage commence à partir d'un diamètre d'outil de 2,2 mm, l'usinage de gorges commence à partir de largeurs de 0,3 mm et l'usinage externe à partir de diamètres de 0,3 à 0,5 mm en fonction de la pièce. Les utilisateurs peuvent également profiter d'une gamme d'outils similaire dans le domaine du fraisage où les outils monobloc sont disponibles de série à partir d'un diamètre de 0,1 mm. Ceux-ci englobent notamment la micro-fraise VQXL pour le secteur médical qui a été spécialement conçue pour l'usinage de tête de vis à os Torx. L'entreprise de production Mediliant, dont le siège est situé au Locle en Suisse, a utilisé avec succès deux nouveautés dans le domaine médical : des nuances de tournage non revêtues de la série MP9000 et une fraise monobloc de la série premium VQ.

Le titane, un matériau biocompatible mais assez difficile à usiner

Dans le domaine du tournage, Mediliant usine habituellement des diamètres entre 5 et 16 mm, principalement en titane. C'était aussi du titane qui devait être usiné avec le prototype d'une nouvelle plaquette de Mitsubishi Materials. « Nous avons utilisé cette plaquette pour le chariotage de petites brides », explique Nicolas Foulaz, technicien au département de tournage. « Comme ces brides doivent par la suite accueillir une vis bombée, il faut tourner un diamètre, une surface et plusieurs rayons. Les transitions entre les profils ne doivent présenter aucun défaut. » Comme une faible quantité de matière est enlevée à différentes vitesses de coupe, il faut également s'assurer qu'aucun copeau long ne viendra obstruer la machine. Deux nuances de tournage de la série MP9000 ont été utilisées avec les plaquettes DCMT11T302-LS MT9005 et DCGT11T302-FS-P MT9015. Nicolas Foulaz est très satisfait des plaquettes : « le fractionnement des copeaux est excellent, et l'état de surface est également bien meilleur qu'avec l'ancien outil. » Mitsubishi Materials utilise déjà ces résultats de tests pour la prochaine optimisation des outils prototypes et pour développer de nouvelles solutions.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 7 images

Une durée de vie triplée et plus qu'une seule référence d'outil

Une application de fraisage au Locle montre que Mitsubishi Materials propose aussi des outils hautement efficaces pour l'usinage de pièces médicales de plus grandes dimensions. Dans le cadre de l'amélioration continue, Mediliant a recherché ici un outil d'ébauche avec une durée de vie plus longue, afin d'éviter un changement d'outils fréquent et les réglages que cela demande. En même temps, on voulait réduire les coûts outils par pièce produite. La pièce à usiner était une plaque d'ostéosynthèse en titane de grade 5 qui devait être ébauchée dans un brut massif. Comme Mediliant utilise aussi bien des machines de faible que de forte puissance, la fraise devait pouvoir s'adapter sur les deux types de machines. Avec la nouvelle fraise VQ de Mitsubishi Materials, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. « Avec la fraise torique de 12 mm d'un rayon de 2,5 mm, nous avons plus que triplé la durée de vie et sommes passés de 200 à 640 minutes » se réjouit Nicolas Pinguet, technicien au département fraisage. Kobi Tobler de Mitsubishi Materials et Daniel Dietsch, distributeur de Mitsubishi Materials* en Suisse ajoutent : « la surface lisse Zero-µ du revêtement PVD contribue également à ce résultat, tout comme l'arête de coupe extrêmement aigüe. De plus, l'outil d'ébauche offre une grande stabilité grâce à son pas et son hélice variables. » La fraise universelle est désormais utilisée pour toute la famille de produit sur les huit fraiseuses.

Un partenariat solide grâce à des solutions techniques innovantes

La société Mediliant a été fondée en 2014 suite à un rachat par les salariés. Avec 50 collaborateurs, l'entreprise produit chaque année plus de 500 000 implants qui vont des clous aux cages en passant par les plaques et vis et qui sont pour la plupart en titane, mais aussi en inox et en alliages de cobalt-chrome. Mediliant voit en Mitsubishi Materials un partenaire technologique à long terme avec lequel elle souhaite trouver une réponse aux problèmes d'usinage actuels. « Ce qui nous démarque en tant qu'entreprise de production, c'est la solution tout en un qui couvre une chaîne de process complète, allant de la matière brute à l'usinage de précision et à la stérilisation des pièces ainsi qu'une gestion complète de la qualité. Afin de poursuivre notre croissance de manière dynamique, nous avons choisi de travailler avec Mitsubishi Materials qui est un fournisseur et partenaire compétent », souligne Laurent Ferreux, directeur industriel et R&D chez Mediliant. Le prochain projet de l'entreprise consiste à remplacer une fraise d'ébauche d'une longueur de coupe de 35 mm par une fraise VQ avec un profil d'ébauche de Mitsubishi Materials afin d'évacuer les copeaux en toute sécurité et de réduire le temps de cycle en production. *Mitsubishi Materials est distribué en Suisse par Six Sigma Tools. MSM

(ID:44736313)