Rechercher

L'intelligence artificielle n'est pas réservée qu'aux grands groupes L'IA est une opportunité à saisir pour les PME

| Auteur / Rédacteur: Source : DEFR / Gilles Bordet

Les petites et moyennes entreprises exploitent encore peu les possibilités de l'intelligence artificielle (IA) qui n'est pourtant pas réservée qu'aux grands groupes.

Entreprises liées

L’intelligence artificielle n’est pas réservée aux grands groupes. Elle peut également intéresser des sociétés plus petites.
L’intelligence artificielle n’est pas réservée aux grands groupes. Elle peut également intéresser des sociétés plus petites.
(Source : © sdecoret - stock.adobe.com)

« En s'appliquant à construire des solutions opérationnelles et sur mesure, la recherche appliquée leur ouvre pourtant des perspectives prometteuses », explique Laurent Sciboz, professeur à Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES‑SO) et membre du Conseil suisse de la science (CSS), organe consultatif du Conseil fédéral.

MSM : Pour beaucoup, les solutions basées sur l'intelligence artificielle restent associées aux grands groupes. Que peuvent-elles apporter à des entreprises de plus petite taille ?

Laurent Sciboz : Depuis une vingtaine d'année, l'informatisation croissante de la société a conduit la plupart des entreprises à recueillir et à accumuler une quantité de plus en plus importante de renseignements au travers des produits et des services qu'elles proposent. Or, cette masse de données reste une ressource brute, largement sous-exploitée faute d’outils adaptés… L'intelligence artificielle ouvre aux PME la possibilité de l'exploiter de manière bien plus pertinente, fine et efficace.

Galerie d'images

À chaque fois, l'enjeu est le même : il s'agit de déterminer la manière dont on en vient à transformer des données brutes en informations, puis en connaissances, afin d'améliorer le service rendu quotidiennement au client ou à l'usager. Accompagner ces entreprises est précisément le métier de structures comme la nôtre. Depuis une quinzaine d'années déjà, l'Institut informatique de gestion de la HES-SO Valais construit des solutions opérationnelles qui reposent sur les réseaux neuronaux et le machine learning, en lien étroit avec des PME. Nous accompagnons actuellement plus de 340 projets pour des entreprises de tous les cantons de Suisse occidentale.

MSM : Quels sont les secteurs où l'apport de l'IA semble le plus efficace ?

Laurent Sciboz : La e‑santé est sans doute l'un des domaines où les besoins sont les plus nets, mais tous les secteurs sont concernés, du tourisme à l'agriculture en passant par l'administration des services publics, l'industrie 4.0, l'horlogerie de pointe ou les ERP… Qu'il s'agisse de la produire, de la stocker, de la distribuer ou de la consommer, l'énergie est également un secteur clé. Nous avons ainsi accompagné des acteurs spécialisés dans l'achat et la vente d'énergie sur le marché « Intraday », qui permet aux opérateurs de la bourse de l'électricité de négocier les prix d'achat et de vente durant toute la journée. En intégrant et en interprétant une grande quantité de variables (des prévisions météo à l'analyse du comportement des consommateurs) sur des périodes comparables, on peut imaginer des systèmes prédictifs capables de prévoir l'évolution des cours et donc de réaliser des gains de plusieurs millions de francs chaque année.

(ID:46753301)