La Biennale du Patrimoine Horloger se déroulera du 1er au 3 novembre 2019, dans les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle

L'horlogerie neuchâteloise fête son patrimoine

| Auteur / Rédacteur: Source : urbanismehorloger.ch / Jean-René Gonthier

La grande fontaine de la Chaux-de-Fonds.
Galerie: 7 photos
La grande fontaine de la Chaux-de-Fonds. (Source : David Mark de Pixabay)

Cartier horlogerie, Eberhard & Co, Jaquet Droz et Audemars Piguet - Renaud et Papi rejoignent le cercle prestigieux des 35 grandes manufactures, ateliers et sous-traitants. Savoir-faire horloger, montre-toi !

La 9e édition de La Biennale du Patrimoine Horloger se déroulera du 1er au 3 novembre 2019, dans les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle. Le programme de la Biennale du patrimoine horloger 2019 est sorti de presse. C'est un moment très attendu car il a lancé la folle course aux inscriptions pour les plus de 250 visites exclusives et gratuites. Chronique d'une ruée annoncée, car à l'occasion de cette édition spéciale pour le 10e anniversaire de l'inscription à l'UNESCO de l'urbanisme horloger de La Chaux-de-Fonds et du Locle, des fleurons des Montagnes neuchâteloises rejoignent le cercle prestigieux des 35 grandes manufactures, ateliers et sous-traitants participants. Ce grand rendez-vous horloger populaire et festif voit ainsi Cartier horlogerie - y compris sa Maison des métier d'arts ! -, le Musée Eberhard & Co, Jaquet Droz et Audemars Piguet - Renaud et Papi ouvrir aussi leurs portes cette année. Plus de 5'000 visiteurs, amateurs passionnés ou simples curieux auront le bonheur rare de découvrir les coulisses secrètes et fascinantes du monde horloger.

La BPH, née dans le berceau de l'horlogerie suisse, a accompagné le processus d'inscription à l'UNESCO de l'urbanisme horloger. La manifestation, qui redeviendra biennale après cette édition (prochaine BPH en 2021), offre des visites exclusives et gratuites. Pour des raisons de sécurité, et de gestion de l'affluence, nombre d'entre elles, mais pas toutes, exigent une inscription.

Un thème rassembleur

Comme l'an passé, la cérémonie d'ouverture du 1er novembre au Théâtre de l'Heure bleue verra monter sur scène des personnalités d'envergure pour une discussion sur le thème Economie et patrimoineS. Elle réunira Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture, Hervé Münz, anthropologue spécialiste de l'histoire horlogère, Giulio Papi, créateur horloger lauréat de prix prestigieux, et Jean-Nathanaël Karakash, conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de l'économie, avec Valère Gogniat du journal Le Temps comme animateur.

Au lendemain des premières visites et de la cérémonie d'ouverture, une discussion-débat se déroulera sur le pôle de formation horlogère unique au monde que le Cifom et la HE-Arc ingénierie, nouveaux partenaires formation de la BPH, composent au Locle. Cet échange réunira acteurs de la formation, horlogers et étudiants autour de la question cruciale Formation, où va-t-on? (samedi 2 novembre à 14h).

L'espace TSM, qui jouxte le siège de TSM Assurances, expose cette fois une sélection des affiches horlogères de l'exposition 2019 du MIH « Un siècle de publicité horlogère », offrant de plus un espace détente-café pour un répit entre deux visites !

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 46167952 / Horlogerie)