Le travail des robots assurera à n'en pas douter des maintiens d’emplois en Suisse - Interview avec Mme Dr. Sarah Dégallier Rochat grande spécialiste des cobots à la HES bernoise de Bienne

Les robots maintiendront des emplois en Suisse

| Auteur / Rédacteur: Propos recueillis par Jean-René Gonthier / Jean-René Gonthier

La plupart des robots collaboratifs se programment de façon conviviale.
Galerie: 16 photos
La plupart des robots collaboratifs se programment de façon conviviale. (Source : BFH)

En possession d’un master en mathématique et d’un PhD en Robotique de l’EPFL, Dr. Sarah Dégallier Rochat a réalisé un Postdoc sur le thème « Brain Machine Interfaces ». Depuis août 2014 elle est employée comme professeur de mathématiques à la Haute École spécialisée bernoise.

Mme Rochat s’est spécialisée dans la robotique collaborative. Son rôle est notamment d’assurer le transfert du savoir académique à l’industrie suisse, à travers des projets Innosuisse, des mandats directs ou des projets d’étudiants. L’analyse de données et la plupart des algorithmes utilisés en machine learning reposent sur des méthodes mathématiques.

Afin de comprendre le potentiel et les limitations de chaque méthode, il est donc important d’avoir une bonne compréhension des principes mathématiques sous-jacents. Ainsi Mme Rochat est bien placée pour démontrer que le deep learning, n’est pas toujours utile et que parfois un algorithme plus simple est suffisant. En parallèle à ses autres activités dans la formation, elle continue ses recherches sur les robots au HuCE-roboticsLab de la HESB.

L’automatisation, qu’elle soit partielle ou complète, va dans les années à venir transformer le monde de l’emploi en Suisse et il est important de réfléchir à ces implications. Certains emplois risquent de disparaître dans le futur et d’autres métiers, nécessitant peut-être des compétences différentes, vont potentiellement émerger. C'est en marge du Prix Industrie 4.0 - The Shapers que cette interview a été réalisée. Mme Sarah Dégallier Rochat est lauréate de ce prix et cet entretien fait partie de l'ouvrage consacré à l'édition 2019 des Shapers (lire aussi l'article en page 52).

MSM : Quelle est votre fonction au sein de la Haute école spécialisée bernoise BFH ?

Sarah Dégallier Rochat : J’enseigne les mathématiques et, en parallèle, je fais de la recherche en robotique. Notre spécialisation est la robotique collaborative. Notre rôle en tant qu’unité de recherche est de permettre le transfert du savoir académique à l’industrie suisse, à travers des projets Innosuisse, des mandats directs ou des projets d’étudiants.

Dr. Sarah Dégallier Rochat, professeur de mathématique. Ses recherches portent sur la robotique collaborative et sur le développement d'interfaces homme-machine intuitives pour le contrôle des cobots en milieu industriel. Elle s'intéresse aussi aux implications sociales de la robotique et de l'automatisation.
Dr. Sarah Dégallier Rochat, professeur de mathématique. Ses recherches portent sur la robotique collaborative et sur le développement d'interfaces homme-machine intuitives pour le contrôle des cobots en milieu industriel. Elle s'intéresse aussi aux implications sociales de la robotique et de l'automatisation. (Source : MSM)

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45897709 / Personnalités)