L'épopée de Tavannes Machines Les multibroches verticaux

Rédacteur: Edouard Huguelet

>> En 1895 est créée à Tavannes (Jura bernois) une manufacture de montres appelée Tavannes Watch Co SA, qui s’établit dans de rustiques locaux loués. Dès 1901, après la construction de l’usine principale (20'000 m2 de locaux dans un bâtiment massif), un important département mécanique y est intégré, employant une trentaine de mécaniciens chargés de construire les machines spéciales, posages, outils et dispositifs techniques nécessaires à la fabrication en séries des composants horlogers, de même que des instruments de mesure dimensionnelle de précision, appelés micromètres.

Entreprises liées

Bâtiment de Tavannes Machines Co SA vers 1960.
Bâtiment de Tavannes Machines Co SA vers 1960.
(Photo MSM: Prospectus Tavannes Machines.)

En 1918 est inaugurée à proximité immédiate une usine séparée, réalisée dans le même esprit architectural, hébergeant dorénavant les activités «machines» et «instruments de mesure» qui ont pris passablement d’importance. Sont notamment produits, au début, dans cette nouvelle unité, des tours d’horlogers en plus des machines spécifiques destinées à assurer en interne la fabrication des éléments de montres. Ces machines, sont par la suite fabriquées en séries et destinées à la vente. Elles connaissent aussitôt un succès croisant:

entre 1900 et 1930, plus de 2000 machines-outils sont de la sorte produites et commercialisées dans la nouvelle unité appelée dès lors Tavannes Machines Co., partie intégrante du groupe Tavannes Watch Co., qui comprend en outre à cette époque une usine de boîtes de montres à Undervelier au Jura (Les Blanches Fontaines), des ateliers à Genève (Tavaro - mécanismes de fusées d’obus et machines à coudre - Entreprise radiée du registre du commerce en 2008), ainsi que d’autres établissements à la Chaux-de-Fonds, au Locle et à Lajoux, soit en tout quelque 2000 collaborateurs. Le groupe était devenu au fil des ans la plus importante manufacture de montres d’Europe. En 1928, diversification réussie avec la fabrication de pompes à viscose, en collaboration avec Stüdeli & Cie (Winterthur), à cette époque fabricants de poudres, compounds et articles en plastique.

Galerie d'images

(ID:38192670)