Investir dans la robotique mobile : des solutions de productivité, de flexibilité et d’économie inégalées Investir dans la robotique mobile

Rédacteur: Jérémy Gonthier

>> Le coût des déplacements des opérateurs et des pièces d’un poste de travail à un autre peut atteindre deux tiers des coûts globaux de production : perte de temps, postes de travail arrêtés, coût des convoyeurs, manque de flexibilité dans la gestion des flux, charges à porter ou à pousser, stress lié aux cadences, etc.

Fournisseurs liées

Le robot mobile Adept Lynx Conveyor est un véhicule d'intérieur autonome équipé d'un convoyeur motorisé.
Le robot mobile Adept Lynx Conveyor est un véhicule d'intérieur autonome équipé d'un convoyeur motorisé.
(Image: Adept Technology France)

La robotique mobile, à l’image de Le Lynx d' Adept Technology (véhicule autoguidé pour usage intérieur), permet le transport de charges de façon totalement autonome et intelligente. Contrairement aux AGV où les points de départ et d’arrivée et les itinéraires sont fixes, le robot mobile se déplace d’un point d’appel à un autre (au choix) en empruntant le chemin le mieux adapté et le plus sécurisé.

Flexibilité

Le déploiement de la solution ne nécessite au préalable qu’une cartographie des lieux réalisée avec le robot afin de différencier les éléments fixes (postes de travail, piliers, murs), les variables (personnel, chaises) et de qualifier les zones de déplacement (vide, à risques, ouvertures de portes) pour le choix des vitesses (comprises entre 0 et 10 km/h).

Galerie d'images

La flotte est ensuite gérée par un système central, interfaçable à tout ERP, qui offre la possibilité d’ajouter ou de retirer à tout moment un robot et donc de suivre tous les modèles de production : fixe, séquentielle, variable et continue (24/24).

Le système (ou l’opérateur) appelle ainsi le robot le plus approprié (en fonction de la proximité, de la batterie, de la disponibilité) qui signale alors sa présence et son attente à l’opérateur, par synthèse vocale. Si besoin, l’opérateur n’a plus qu’à saisir sur un écran tactile la destination. Le robot détermine ensuite sa route en totale autonomie.

Productivité

Le déplacement des pièces par les opérateurs ou le temps (et le coût) consommé à leur convoyage altèrent profondément la productivité d’une entreprise. D’autant qu’à cela s’ajoutent le stress lié à la cadence, les troubles musculo-squelettiques (10 à 20 km par jour avec des charges) et la déqualification de certains postes (notamment dans le domaine de la logistique). En libérant l’opérateur des temps de déplacement et des charges puisque seul le robot se déplace, la robotique mobile offre ainsi l’occasion de requalifier la main-d’œuvre vers des tâches à plus forte valeur ajoutée. Le Lynx peut transporter jusqu’à 60 kg durant 19 heures entre deux recharges de batteries.

Coût de production

Avec un retour sur investissement moyen inférieur à 6 mois, il a été ainsi calculé qu’avec un temps de l’ordre de deux minutes pour arriver à l’endroit requis, la mise en service de robots mobiles a permis à une entreprise de Singapour spécialisée dans la fabrication de semi-conducteurs une économie de l’ordre de 600 000 euros par an.

La robotique mobile rationalise ainsi les coûts de production afin que les industriels avancent au rythme de la demande des clients en optimisant les coûts et les productions.

Le trophée CFIA 2014 a été remis à Adept France

« Nous sommes heureux de recevoir ce prix au CFIA pour nos systèmes de préhension Adept SoftPIC », dit M. Bruno Adam, directeur d’Adept Technology France. « Les systèmes de préhension Adept SoftPIC sont une innovation majeure pour l’industrie agroalimentaire, permettant d’augmenter la productivité et réduire les coûts opérationnels. Ces préhenseurs uniques manipulent les produits en douceur, respectent les normes alimentaires en vigueur tout en maintenant des cadences élevées. Il existe une gamme complète de SoftPIC, pour tout type d’emballage primaire et secondaire », ajoute M. Adam.

« Nous avions constaté des problèmes de tenue des produits manipulés par des ventouses ou des pinces. Nous nous sommes donc inspirés des ventouses d’une pieuvre pour créer des préhenseurs qui résolvent ces problèmes », a déclaré M. Jean-Michel Bombar, responsable commercial d’Adept France. Conçus pour fonctionner avec les robots Adept Quattro et Cobra, les systèmes de préhension SoftPIC permettent une manipulation rapide et précise, respectant les normes sanitaires en vigueur pour les opérations d’emballage primaire et secondaire. Fabriqué en silicone souple certifié pour l’agroalimentaire, ces préhenseurs sont capables de prendre la forme du produit à manipuler, à de hautes cadences. Et ce, que les produits se présentent de manière aléatoire, qu’ils soient mous, humides et de formes irrégulières. Les applications d’emballage primaire concernent les viandes et poissons crus, les fruits et légumes et les produits boulangers. Les applications d’emballage secondaire incluent les sacs, sachets, conteneurs et barquettes de formes et tailles variées. <<

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

(ID:43302887)