Rechercher

Transport- Manutention Grue portuaire de force 16 tonnes

| Rédacteur: Edouard Huguelet

>> Le port de plaisance Seegarten à Kreuzlingen utilise sur son domaine au bord du Lac de Constance une grue à bras pivotant de chez Demag Cranes & Components. Cette grue prend en charge la mise à l’eau et la sortie d’eau des embarcations. Après bien 25 années de bons et loyaux service, l’ancienne grue a été remplacée.

Entreprises liées

Seize tonnes de force de lavage.
Seize tonnes de force de lavage.
(Image: Demag AG)

En août 2011, le port de plaisance a fêté son 25ème anniversaire. Cela faisait aussi bien longtemps que la bonne vieille grue Demag, avec sa capacité de 12,5 tonnes, était en service. Grâce à elle, le responsable du port, Ernst Zollinger, sortait de l’eau et mettait à l’eau environ 500 embarcations. Compte tenu du fait que le fondement était mouvant, il a été décidé de remplacer l'ancienne grue par une nouvelle et en même temps de refaire les fondations. «La grue fonctionnait encore à merveille, mais au fil des années, le sol s'affaissait et cela a entraîné la mise hors service de la grue», faisait remarquer à ce sujet Kurt Affolter, responsable des services d’ordre. De plus, la capacité de charge ne correspondait plus aux exigences actuelles car certains bateaux pèsent aujourd’hui plus de douze tonnes.

Pour des questions de sécurité, la grue a été remplacée au début de l’année 2012. Le démontage a débuté le 16 novembre 2011 afin de pouvoir renouveler les fondations dans la foulée. Le montage de la nouvelle grue avec une capacité de levage de désormais 16 tonnes a été réalisé fin février 2012. Les coûts totaux du renouvellement ont été évalués avec un budget de 308 000 CHF.

Le service au profit de la clientèle

Intégré dans la zone de villégiature, le port est synonyme de réalisation témoin au bord du lac. Cette image est également confortée par l’attribution du label de «L’Ancre bleue» – une distinction qui récompense les installations réalisées et gérées de manière particulièrement respectueuse de l’environnement. L’installation propose au total 425 postes d’amarrage pour les embarcations, sachant qu’une partie est à la disposition des pécheurs du cru et du Yacht-club.

Toujours sur la brèche

Entre le mois de mars et le mois de novembre, le responsable du port est en permanence à pied d’œuvre. Les jours de beau temps, la cadence se joue à la minute. A partir du début de la saison, les chantiers navals sortent les bateaux bien entretenus pour leur première sortie. «C’est justement à la période des régates internationales qu’il y a plein de choses à faire», rapporte le responsable du port. La procédure reste toujours la même. Qu’il y ait une annonce préalable, ce qui est habituel pour les propriétaires privés, ou que ce soit en direct à partir de la cale sèche dans les chantiers navals, chacun est servi immédiatement après son arrivée. La facturation est établie à la fin – en référence et littéralement en fonction du poids soulevé.

(ID:34830310)