Pacific Swiss usine des pièces de précision pour des clients du monde entier grâce à Esprit Esprit : le bon choix pour le décolletage

Auteur / Rédacteur: Source : ESPRIT CAM / Gilles Bordet

En activité depuis 1995 à Clackamas, dans la banlieue de Portland (Oregon, USA), Pacific Swiss & Manufacturing est un atelier d'usinage entièrement équipé de machines de décolletage.

Entreprises liées

Scott Durkee constate que la programmation avec Esprit a amélioré l'usinabilité des pièces complexes.
Scott Durkee constate que la programmation avec Esprit a amélioré l'usinabilité des pièces complexes.
(Source : ESPRIT CAM)

Avec ses 9 centres de tournage, l'entreprise fournit des services de fabrication spécialisés en micromécanique et en décolletage à une clientèle diversifiée qui comprend les industries médicales, dentaires, aérospatiales et les technologies de contrôle des mouvements et des flux. « Nous travaillons avec une grande variété d'industries différentes », déclare Scott Durkee, qui a travaillé pendant 20 ans dans l'atelier d'usinage et qui est programmeur CNC chez Pacific Swiss depuis un an. « Nous sommes à l'affut de tout ce que nos machines peuvent faire; notre offre est très diversifiée ».

Obstacles et opportunités manquées

Avant d'adopter Esprit, Pacific Swiss faisaient la plupart de leurs programmes à la main. Ils utilisaient parfois un éditeur CNC de base fourni avec leurs machines, mais il n'était pas d'une grande aide, n'offrant que des calculs minimaux et un processus de génération de programmes par copier-coller lourd et fastidieux.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 6 images

« Beaucoup de calculs au stylo et au papier », explique Kevin Wilhite, machiniste depuis 10 ans, ingénieur en mécanique et qualité, récemment embauché chez Pacific Swiss depuis 5 ans. « C'était épuisant, pour ne pas dire difficile, beaucoup d'essais et d'erreurs la plupart du temps. »

« La programmation était un obstacle majeur ; les machines attendaient les programmes », convient Scott. Les sessions de programmation d'une semaine étaient suivies de plusieurs jours de mise au point et de vérification des programmes sur la machine. Il poursuit : « Nous avions l'habitude de prendre trois jours de réglages, de faire tourner le programme pour le vérifier. Des erreurs comme un point décimal mal placé ou un signe négatif faisaient planter la machine, et nous devions commander un nouvel outil ou réparer la machine ». Malgré le formidable talent de l'équipe de Pacific Swiss, la complexité potentielle de l'usinage en décolletage allant jusqu'à 7 axes (Citizen L32) et les lacunes des outils de programmation de base ont fait que l'atelier a dû parfois refuser des travaux lucratifs qu'il jugeait trop complexes pour être programmés à la main.

Pacific Swiss rencontre Esprit

Lorsque le moment est venu de choisir un système de FAO pour améliorer les capacités de l'atelier, il est rapidement devenu évident qu'Esprit était le bon choix, avec son support incontournable pour les centres de décolletage, ses post-processeurs clés en main et son assistance clientèle renommée. Kévin fait remarquer que les autres systèmes de FAO qu'ils ont étudié manquaient d'expertise en décolletage et en post-processeurs ; certains avaient une sortie de code ISO médiocre ou une interface utilisateur peu inspirante. De plus, l'expérience de Scott avec Esprit dans un atelier précédent lui a donné une grande confiance dans le fait que ce logiciel était celui qu'il fallait à la société Pacific Swiss.

« J'aime utiliser Esprit », dit Scott. « Il est assez facile à utiliser. Une des choses que j'apprécie vraiment est la cohérence de l'interface graphique. D'autres logiciels de programmation que j'ai utilisé changeaient constamment les icônes, l'emplacement des menus et les boutons.

Esprit a gardé une interface assez similaire au gré des évolutions. Avec chaque nouvelle version, il y a de nombreuses mises à jour des fonctionnalités et des améliorations du post-processeur ».

Programmation : d'une semaine à un jour

Grâce à l'intégration d'Esprit, Pacific Swiss a obtenu rapidement des résultats impressionnants. Tout d'abord, les sessions de programmation, qui duraient auparavant de trois jours à une semaine, sont maintenant généralement terminées en une journée : « Même les pièces les plus complexes ne prennent pas plus qu'une journée à programmer. Parfois, je rencontre une difficulté que je n'ai jamais vu auparavant, et cela peut me prendre un peu plus de temps pour trouver une solution, mais la plupart du temps, il s'agit de trouver quel outil et quelle opération utiliser. ».

Temps de paramétrage de la machine : de 3 jours à 1 jour

Pour une machine compacte et complexe comme les tours CNC Citizen à tourelle multiple et à double broche, chaque mouvement doit être extrêmement précis pour augmenter la productivité et éviter les incidents.

Au moment de l'installation, la simulation du jumeau numérique d'Esprit a permis de réaliser d'importantes économies de temps et d'outils et le code ISO juste dès le départ a contribué à améliorer la productivité. « Le fait de disposer d'un post-processeur fiable a permis d'éliminer un grand nombre de ces erreurs de programmation », note Scott. « Si ça marche à l'écran, ça marche sur la machine. »

« Le niveau de confiance entre la programmation et l'atelier est beaucoup, beaucoup plus élevé avec Esprit », ajoute Kevin. « Cela me facilite la vie au niveau du contrôle qualité, dans la mesure où je n'ai pas à refuser une pièce aussi souvent à cause d'un problème de qualité. Désormais les gens sont aussi plus agréables avec moi », dit-il en riant.

(ID:47600830)