Interview - Jeu de questions-réponses - Politique de la formation

Echanges de vues sur la «politique industrielle»

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Hans-Ulrich Bigler, directeur de l'USAM.
Galerie: 3 photos
Hans-Ulrich Bigler, directeur de l'USAM. (Image: Swissmechanic)

>> Swissmechanic s'est entretenu avec le directeur de l'USAM, Union Suisse des Arts et Métiers, Monsieur Hans-Ulrich Bigler. Il s'agit d'un échange de propos ou plutôt d'un interview réciproque entre dirigeants de Swissmechanic et de l'USAM.

SM: En tant que Directeur de l’Union Suisse des Arts et Métiers. Qu’est-ce qui vous stimule le plus à diriger une organisation aussi hétérogène ?

Hans-Ulrich Bigler : En tout premier lieu, le fait d’élaborer au sein d’un team des conditions cadres avantageuses en faveur de l’économie des PME, de créer les fondements pour offrir à nos membres des conditions préalables favorables au succès et pour terminer d’axer nos activités professionnelles totalement sur la politique.

MSM : Comme son nom l’indique, l’USAM compte dans ses rangs principalement des associations issues de l’artisanat. Celles-ci sont très souvent composées de petites structures et à quelques exceptions près sont actives principalement sur le marché intérieur. Des conflits d’intérêts entre les attentes des entreprises artisanales orientées sur le marché intérieur et les PME de la branche MEM plutôt orientées sur l’industrie de l’exportation sont donc presque inévitables et plus ou moins programmés. Quelles solutions pensez-vous trouver pour essayer de satisfaire ces deux pools d’intérêts ?

Hans-Ulrich Bigler : J’aimerais tout d’abord préciser que la structure des membres de l’USAM s’est fortement modifiée ces dernières années. Il est aujourd’hui inexact de prétendre que nous sommes prioritairement orientés sur l’économie du marché intérieur.

A titre d’exemples, je vous cite les entreprises de l’industrie MEM affiliées à Swissmechanic ou les entreprises de l’Association Suisse des matières plastiques qui sont toutes principalement orientées sur les exportations. J’aimerais également mentionner que parmi nos membres actifs dans le secteur du tourisme, l’industrie hôtelière est étroitement liée dans le domaine de l’exportation et comme autre exemple nous comptons également des gestionnaires de fortune privée. L’Union Suisse des Arts et Métiers représente un échantillonnage de l’ensemble de l’économie suisse des petites et moyennes entreprises. Nous sommes conscients qu’en parlant de nos membres, nous sommes une structure quelque peu hétérogène. Nous nous basons sur une stratégie axée dans un cadre et un contexte d’ordre politique qui permet d’être une organisation transparente et cohérente s’engageant en faveur de nos associations membres. Les activités principales de l’USAM sont concentrées sur des sujets tels que la diminution des impôts et des taxes et si à leur maintien à un niveau convenable ainsi qu’au combat contre des impôts et des redevances injustifiés. Il s’agit d’un dénominateur commun valable pour toutes nos associations membres.

Pour compléter ce thème
 
Portrait

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 35895810 / Economie)