Robot industriel dans la branche du spectacle

De l’ouvrier à la star du divertissement

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Télévision française lors d’un quête de nouveaux talents : Le groupe français de musique électronique Daft Punk a fait appel aux robots Stäubli pour une chorégraphie qui a réussi à les emmener en demi-finale.
Galerie: 7 photos
Télévision française lors d’un quête de nouveaux talents : Le groupe français de musique électronique Daft Punk a fait appel aux robots Stäubli pour une chorégraphie qui a réussi à les emmener en demi-finale. (Image: Stäubli)

>> Les robots industriels peuvent non seulement réaliser un travail difficile mais aussi divertir. Les robots d'aujourd'hui ne se limitent plus à verser du thé et dIre poliment bonjour, ils en font de plus en plus. Ils nous font voltiger sur les attractions, et parfois, ils volent même la vedette à des groupes de rock comme Bon Jovi.

Si l’on pense au robot et au divertissement, alors c’est d’abord le robot de service qui nous vient à l’esprit : un robot jouet comme Aibo ou Qrio ; les robots humanoïdes qui jouent au foot, servent du thé et dansent. Que le robot industriel ait également la «capacité» de divertir professionnellement est moins connu du grand public. Les robots réalisent divers travaux que l’on refuse volontiers de faire : ils soulèvent de lourdes charges, ils font des travaux monotones à une très grande vitesse et avec une très grande fiabilité et, si c’est indispensable, ils travaillent 24h/24. Tout ceci n’a pas grand-chose à voir avec le divertissement.

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 36379870 / Robotique)