De la CFAO à l'édition de logiciel

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Distributeur du logiciel de CFAO GibbsCAM, Productec est aussi un éditeur de logiciel avec à son actif la série ProAXYZ, avec notamment des modules de sertissage, de tourbillonage polygonage, de gravage de N° de série et même des opérations dédiées aux machines EDM. Entretien avec François Steulet directeur de la société jurassienne Productec SA.

Entreprises liées

MSM: Quels sont à votre avis les points forts de notre industrie d'exportation ?

François Steulet: Dans le secteur machines-outils et informatique industrielle que je connais bien, le point fort de l’industrie suisse est de savoir se concentrer sur des secteurs niches à forte valeur ajoutée. De ce fait le facteur coût a moins d’importance car la concurrence est moins forte dans des niches spécifiques.

MSM: Comment se positionne Productec dans le secteur de l’informatique industrielle?

François Steulet: Productec se dédie totalement au secteur logiciel pour l’usinage et tous les services qui lui sont associés. Nous distribuons le logiciel GibbsCAM du groupe Cimatron qui est un leader mondial CFAO. En complément des services à la clientèle liés à cette commercialisation, nous avons de longue date développé des logiciels complémentaires et spécifiques orienté vers notre industrie microtechnique. C’est ces produits qui nous rendent imbattable dans les stratégies d’usinage pour la microtechnique. En effet, les différents modules de nos logiciels ProAXYZ se vendent auprès de notre clientèle en suisse et en France mais aussi génère un chiffre d’affaire non négligeable à l’exportation. Ces exportations sont réalisées via le réseau mondial GibbsCAM et d’autre part via des collaborations avec des fabricants de machines suisse en créant des synergies entre nos réseaux de distributeurs mondiaux respectifs. Le fruit de ces collaborations est une offre client «Swiss made» permettant de remporter des nouveaux marchés.

MSM: Pouvez-vous décrire pour nos lecteurs vos produits les plus marquants?

François Steulet: Notre produit phare est le logiciel de programmation de CNC GibbsCAM. Ce qui le différencie est sa capacité à programmer avec la même interface de programmation graphique tous les types de machines-outils. Des fraiseuses et tours simples en passant par les centres d’usinage 5 axes simultanées, les centres de tournage fraisage bi-broche/bi-tourelle et même les décolleteuses. Notre deuxième produit phare est la série de modules optimisés métiers ProAXYZ. La plupart de ces modules sont l’application de stratégies d’usinage «maison» étudiées et conçues pour les métiers de la microtechnique et qui s’intègrent dans le logiciel GibbsCAM. On peut mentionner diverses fonctions d’usinage 5-axes, le gravage 5-axes, la préparation du sertissage, le guillochage, beaucoup de types de décorations, le polissage, le satinage avec orientation du 6ème axe, l’usinage haute vitesse par déformation et beaucoup de concepts d’usinage originaux et uniques.On peut encore mentionner le 3ème produit phare de Productec qui est ses services de qualité. Avec une équipe très compétente et orientée vers la pratique, elle est capable d’épauler nos clients jusque sur les machines et de valider des processus d’industrialisation.

MSM: Quelle est votre opinion sur les aides de la Confédération et des cantons pour la promotion de l’innovation?

François Steulet: Nous avons été partenaire plusieurs projets CTI et le ferons encore dans de futures occasions. Cela nous a permis d’explorer certaines variantes dans le cadre de projets plus larges. L’apport principal est certainement la mise en relation avec le milieu académique qui offre une vision différente d’aborder certains projets. Les aides de la promotion économique qui a mon avis doivent rester limités peuvent donner le courage de démarrer certains projets et sont certainement un encouragement concret pour les entrepreneurs.

MSM: Quels sont vos rapports avec les Hautes Ecoles (Uni, EPFL) et les Ecoles d'ingénieurs (HES-SO notamment)?

François Steulet: Plusieurs de ces écoles utilisent nos logiciels pour l’enseignement ou pour l’utilisation en laboratoire. Dans notre région, nos collaborations sont plus orientées avec les écoles professionnelles qui forment les futurs utilisateurs de nos produits. Plusieurs de nos collaborateurs sont d’ailleurs experts aux examens CFC ou techniciens et gèrent des travaux de diplômes.

MSM: Comment prévoyez-vous l'évolution des affaires dans le secteur de la CAO et de la FAO?

François Steulet: Nous avons concentré nos ressources de développements dans des projets originaux d’optimisation de la manière d’usiner. Dans certains cas, nous avons réussi à baisser les temps d’usinage de plus de 60%. Ceci correspond à d’énormes économies pour nos clients autant en termes de temps d’usinage sur machine qu’en termes de consommation d’outils. Actuellement, le marché réagi bien à nos nouveautés et comme l’économie va bien en général, la CFAO se porte chez nous très bien. <<

(ID:27921400)