Rechercher

Tornos: Entretien exclusif - Michael Hauser explique la stratégie de la direction «C'est un coup dur pour Tornos»

Rédacteur: Matthias Böhm

>> Une interview exclusive de Michael Hauser, CEO de Tornos, réalisée par Matthias Boehm, rédacteur en chef du SMM.

Entreprises liées

Intérieur (cellule d'usinage) de la machine Tornos MultiSwiss.
Intérieur (cellule d'usinage) de la machine Tornos MultiSwiss.
(Tornos)

MSM: Monsieur Hauser, Tornos semble toujours ressentir particulièrement durement les cycles de l’industrie de la machine-outil, quelle en est la cause ?

Michael Hauser: En règle générale, ceci ne touche pas Tornos forcément plus durement mais, la plupart du temps, plus tôt. Ceci vient du fait que les clients de Tornos sont souvent des clients de type «Tier 2» ou «Tier 3», c’est-à-dire que ce sont le plus souvent des sous-traitants de sous-traitants d’OEM.

MSM: Il est prévu une délocalisation et une intégration des activités industrielles d’Almac à La Chaux-de-Fonds vers Moutier, qu’est-ce que ceci signifie concrètement pour le site de production à La Chaux-de-Fonds ?

Michael Hauser: Nous allons regrouper les capacités de production à Moutier et ainsi, si nécessaire, transférer des activités liées. À La Chaux-de-Fonds resteront la vente, le développement des machines Micro Milling et les applications, le service clientèle ainsi que certains montages finaux car la proximité géographique de nos clients de l’industrie horlogère est très importante pour nous.

Galerie d'images

MSM: Dans votre communiqué de presse, il est dit que vous souhaitez supprimer 225 emplois. Dans quel cadre temporel ceci se produira ?

Michael Hauser: Ceci se fera le plus tôt possible. D’une part, nous voulons réaliser rapidement le transfert dans une organisation fonctionnelle, d’autre part nous voulons que cette dernière soit opérationnelle à tous les niveaux sur la base des nouvelles données, c’est-à-dire avec des structures beaucoup plus étroites. Ce qui sera largement le cas à partir de la fin de cette année.

MSM: Pour vos employés, une telle situation signifie une considérable incertitude. Comment traitez-vous personnellement une telle décision ?

Michael Hauser: Pour les employés concernés, ceci est évidemment un coup dur et, personnellement, je regrette beaucoup cette démarche qui, malheureusement, est inévitable. Les employés avec lesquels nous envisageons l’avenir seront rapidement informés par leurs supérieurs hiérarchiques, si bien que les incertitudes seront rapidement évacuées.

MSM: Vous voulez essayer de placer certains de vos employés chez vos fournisseurs. Y a-t-il déjà eu des contacts avec les fournisseurs à ce sujet ?

Michael Hauser: Certainement ! Nous avons très tôt pris contact avec des fournisseurs et des clients pour nous informer des emplois disponibles. La résonance a été telle que nous avons même mis en place une bourse aux emplois pour les employés qui vont perdre leur poste. Actuellement, nous pouvons proposer environ 450 emplois avec des profils d’exigence qui correspondent aux qualifications de nos employés. Pour cette raison, je suis confiant sur le fait que nous pourrons placer une grande partie des personnes concernées dans d’autres entreprises – et surtout du fait que Tornos a toujours employé un très grand nombre de personnes qualifiées.

MSM: Est-ce que ceci signifie aussi que vous voulez «outsourcer» des secteurs spécifiques de la production et, si oui, lesquels ?

Michael Hauser: C’est exact. C’est une partie de notre stratégie future qui est d’atteindre un haut niveau de flexibilité pour pouvoir mieux contourner les variations de la demande. Ceci est possible, d’une part, avec des emplois temporaires, tout en sachant qu’il n’est pas simple de trouver « à la demande » des personnes formées en conséquence. Ainsi, grâce à l’outsourcing, nous réduirons notre propre volume de production que nous souhaitons conserver de manière stable dans une bande plus étroite. Nous pouvons ainsi mieux compenser les pics vers le haut et vers le bas grâce à des fournisseurs appropriés. Cependant, ceux que nous choisirons seront la clé de notre réussite future pour que nous puissions conserver la qualité à un haut niveau. Actuellement, de nombreux autres fabricants de machines-outils vont relativement bien.

MSM: Quelles sont concrètement les difficultés chez Tornos ?

Michael Hauser: Il existe différentes raisons. En raison des très fortes variations sur les marchés de l’Europe du Sud, Tornos est particulièrement exposé aux incertitudes dues à la crise de la dette qui y règne. Et il y a d’autres pays de la zone Euro qui font partie des marchés essentiels de Tornos, ce qui se ressent particulièrement en raison de la situation difficile et permanente du cours du change qui ne peut pas encore être compensé par la croissance en Asie. Et puis, le déplacement des marchés vers les pays émergents — tel que nous le connaissons de plus en plus depuis la crise économique il y a trois ans – fait que nous devons adapter notre entreprise aux nouvelles données géographiques.

MSM: Le site de la Suisse est de nouveau N° 1 mondial comme site compétitif. Comment considérez-vous cette première place face à la situation actuelle de Tornos?

Michael Hauser: En règle générale, la Suisse présente d’excellentes conditions générales pour la compétitivité et la réussite. Grâce à un haut niveau d’innovations, elle pourra rester dans le groupe de tête. Tornos a toujours mis sur le marché des innovations, comme par exemple la MultiSwiss. Et ceci se poursuivra à l’avenir.

MSM: Peter Meyer d’USP-Consulting a dit lors du dernier symposium Swissmem que l’industrie de la machine-outil va encore baisser pendant 6 à 12 mois mais qu’en 2015, elle remontera. Que pensez-vous de cette situation ?

Michael Hauser: J’espère que cette prévision sera juste car, en tant qu’entreprise à cycle précoce, Tornos devrait bientôt ressentir un mouvement vers le haut. Pour aller dans le sens des bonnes conditions pour le site industriel qu’est la Suisse, je souhaiterais que les cycles redeviennent «normaux» et que le prochain essor aille au-delà de 2015. <<

(ID:35726630)