Rechercher

Interview d'un acteur important de la FAO en Suisse romande François Steulet, directeur de Productec SA Anticiper la créativité des fabricants de machines

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Pas facile de suivre la créativité des fabricants de machines, car c'est bien là l'un des rôles des fournisseurs de CFAO, CNC et autres périphériques gravitant autour des machines-outils. Interview exclusive avec François Steulet, directeur de Productec SA et distributeur de GibbsCAM et de l'Universal Kinematic Machine s'adaptant à toute machine faisant des copeaux...

Entreprises liées

UKM, la dernière version en date du logiciel de FAO proposée par Productec.
UKM, la dernière version en date du logiciel de FAO proposée par Productec.
(Image: Productec SA)

MSM: Comment réalisez-vous votre chiffre d'affaire, quel est le modèle économique pratiqué par Productec?

François Steulet: La vente de licences reste une très grande partie de notre chiffre d’affaire complété par les installations et les formations sur site. Les contrats de maintenance incluant mise à jour des logiciels et support hotline par e-mail, prise en main à distance et téléphonique sont aussi une part importante et assurent à nos clients une garantie de pérennité pour la programmation de leurs CNC.

Nous avons aussi chaque mois des cours complets de formation professionnelle des utilisateurs de nos logiciels dans nos salles de classes. Les conseils et les programmations de machines des clients complètent notre offre.

Galerie d'images

MSM: La construction virtuelle sur écran et la simulation d'usinage permet bien souvent d'éviter des erreurs grossières de conception, dans ce secteur quel est l'atout de votre logiciel?

François Steulet: Le point le plus important est que GibbsCAM permet de programmer et simuler dans un environnement unique et totalement intégré pratiquement tous les types de machines d’usinage disponibles sur le marché. Ceci inclut toutes les fraiseuses de 3 à 5 axes classiques de même que celles travaillant à la barre, les machines à portique avec tête rotative et axes auxiliaires, les tours frontaux, les machines multibroches et multi-tourelles, tous les genres de décolleteuses y compris les « multi-broches » et les machines transferts. Sans oublier le module EDM.

François Steulet: La technologie UKM pour Universal Kinematic Machine, en français, gestion universelle des cinématiques de machines est désormais totalement intégrée dans GibbsCAM depuis la version 2015. Cette technologie permet d’intégrer la cinématique de chaque machine directement dans l’environnement de programmation. Pour l’utilisateur de GibbsCAM, cela signifie qu’il peut voir et simuler à tout moment les parcours des outils sur sa pièce mais aussi les mouvements complets de la machine qu’il programme. Ceci apporte l’avantage de voir les effets de son programme sur la cinématique machine, de détecter toutes les collisions et interférences machine, d’être informé sur des situations ou la machine se mettrait en hors course etc… Tout ceci en laissant la machine réelle en production.

Pour se garantir des mises en train virtuelles réalistes, des librairies d’outils sont disponibles sur la base de la norme ISO 13399 ou l’on définit ses ensembles portes outils assemblé par simple sélection d’éléments de bibliothèque. D'autre part, les systèmes de serrage, les bruts et tous les autres types d’accessoires qui ne seraient pas disponibles en librairie peuvent être conçues en 3D dans GibbsCAM.

De plus, un nouveau concept de supports d’outils intermédiaires tels les têtes à renvoi d’angle, et les porte-outils de tournage spéciaux a été introduit. Tous ces éléments sont mis en œuvre dans le Machine Manager qui permet aux utilisateurs de définir leur propres machines.

MSM: Vous n'êtes pas la seule enseigne à vendre ce type de logiciel, comment est-il encore possible de se distinguer de son voisin?

François Steulet: La créativité de nos amis fabricants de machines est sans limites et nous, nous couvrons tous les besoins de programmation d’usinage de manière optimale dans un seul environnement de programmation. Oui il y a de la concurrence mais l’approche des différents concurrents au niveau de la CFAO diffère beaucoup.

  • Nous misons sur un logiciel développé pour des mécaniciens programmeurs de CNC qui utilisent les capacités du logiciel comme une extension de leurs propres compétences. Il leur permet d’exploiter leur créativité avec les différentes méthodes d’usinage en fonction des besoins propres à leur industrie.
  • GibbsCAM est souple et rapide en programmation. Les programmes créés sont efficaces et permettent aux machines de dégager la meilleure productivité possible.
  • Des fonctions métiers comme l’UGV (Volumill et ProAXYZ HSMP), le gravage artistique 5-axes (ProAXYZ Art), la mesure sur machine (ProAXYZ Probing ou Renishaw Productivity+), le guillochage cnc, la préparation du sertissage etc… ont été développé par Productec ou d’autres développeurs via le puissant API de GibbsCAM. Tout est possible en termes de développement des extensions...
  • Productec maintient une équipe très compétente au niveau du développement d’applications spécifiques, des post processeurs, de la formation et du support technique.

MSM: Dans l'industrie des logiciels on s'aperçoit qu'à intervalle régulier (tous les 6 mois ou 1 année) une nouvelle version voit le jour, est-ce uniquement une astuce marketing pour vendre de nouveaux Update ou une erreur basique de conception... Ne serait-il pas évidemment logique que chaque client bénéficie par nature des tous nouveaux développements sans avoir à s'inquiéter d'une éventuelle mise à jour de son parc informatique?

François Steulet: Non il faut être claire sur ce point, les mises à jours ne sont pas une astuce marketing mais une nécessité pour qui veut faire évoluer son entreprise et acheter de nouvelles machines. Il faut rappeler ici que nous évoluons dans le monde de l’informatique qui évolue sans cesse au niveau du matériel, des systèmes d’exploitation, mais surtout au niveau des systèmes CAO et des standards d’échanges de données 2D et 3D.

Aujourd’hui, pour créer un programme FAO, on se base la plupart du temps sur un modèle de pièce volumique défini à l’aide de la CAO de votre bureau d’étude ou de votre client. Votre client ne va pas vous demander pour profiter d’une nouveauté de son système CAO et va vous fournir des modèles numérique en provenance des dernières versions des systèmes CAO. Pour vous garantir l’accès aux dernières versions des modèles numériques, GibbsCAM investi chaque jour pour mettre à jour ses interfaces natives de lecture CAO.

Le même raisonnement doit s’appliquer à l’achat de nouvelles machines CNC. Pour garantir le support des dernières technologies que vous achèterez avec vos nouvelles machines, nous devons avoir accès aux même technologies et celle-ci ne sont naturellement disponibles que dans nos dernières versions de logiciel.

Si votre projet industriel est de conserver les mêmes machines, les mêmes ordinateurs, la même version de CAO chez vous et vos clients, que vous gardez le même personnel, alors oui, vous pouvez renoncer temporairement à la maintenance FAO. Mais attention dès que vous commencez de penser à un changement dans votre entreprise, il faudra penser à vous remettre rapidement sous maintenance.

(ID:43877632)