Du nouveau chez le fournisseur de robot Stäubli AG

Yann Stragiotti rejoint l’équipe de Stäubli AG

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Yann Stragiotti, nouveau responsable des ventes du secteur romand de Stäubli AG.
Galerie: 1 photo
Yann Stragiotti, nouveau responsable des ventes du secteur romand de Stäubli AG. (Image: Stäubli AG)

>> La responsabilité des ventes du secteur romand a été confiée à Yann Stragiotti ancien directeur des ventes et du marketing de TCI Engineering SA, un intégrateur important de robots Stäubli en Suisse. Afin d’en savoir un peu plus sur ce changement, nous l’avons rencontré.

MSM : Monsieur Stragiotti, vous reprenez en fait un job similaire...

Yann Stragiotti : Il y a effectivement de nombreuses similitudes dans mes activités, car TCI Engineering SA développe des solutions spécifiques aux besoins des clients en privilégiant l’intégration de robots Stäubli. Les utilisateurs finaux recherchent aujourd’hui des solutions robotisées globales incluant différents processus et ne peuvent ainsi se satisfaire que du seul bras robot. Désormais mon travail est de répondre aux sollicitations des utilisateurs intéressés, tout en mettant l’accent sur les valeurs ajoutées de nos robots et sur la collaboration étroite avec nos OEMs ou intégrateurs dans le but de satisfaire pleinement leurs besoins en productique. Il est donc vrai que ce type d’activité est finalement très similaire à mon ancien poste.

Il y a toutefois une différence marquante car chez TCI Engineering SA, il s'agissait d'une petite structure qui nécessite une implication à large spectre, alors que mon activité actuelle est vraiment centrée sur mes « core » compétences ainsi que sur la contribution que je peux apporter à Stäubli.

MSM : Quelle est cette contribution ?

Yann Stragiotti : Je vais répondre à cette question en vous donnant l'avis d'un de mes clients récemment visité. Il a dit à mon propos « On voit que vous connaissez votre secteur et que vous êtes passionné par la technologie. Que vous connaissez bien la robotique et que vous avez une approche très orientée client et très orientée solution». Chez TCI, j'ai en effet acquis une longue expérience comme « acheteur et intégrateur » de robots. Cela me permet d’avoir une excellente compréhension du besoin de nos clients et de le lier aux avantages technologiques de nos produits de sorte à combiner nos forces et optimiser les solutions. Désormais je fais mes présentations un peu différemment en les axant plus sur le côté solution et notamment sur nos valeurs ajoutées et le retour sur investissement que le client final peut en tirer. Cette démarche, particulièrement appréciée, s’inscrit parfaitement dans la stratégie de développement marketing de Stäubli. Pour nous, le robot n'est pas uniquement un actionneur. Le bras et son contrôleur sont entièrement développés pour apporter des avantages concrets aux processus d'automatisation de l’industrie générale et des microtechniques. Pour en démontrer leur étendue, il faut avoir une large connaissance des méthodes de fabrication et d'assemblage. Il s'agit d'être toujours pro actif pour amener de nouvelles solutions et apporter une réelle expertise aux besoins de l’utilisateur, voir même à son cahier des charges.

MSM : Monsieur Stragiotti quelle est votre formation de base?

Yann Stragiotti : J’ai fait mes études à l’HES d’Yverdon-les-Bains et obtenu un diplôme d’ingénieur en microtechnique. Puis j’ai fait des études postgrade au CEFCO (centre romand de formation continue) c’est une formation en cours d’emploi de deux ans en gestion d’entreprise couvrant tous les aspects du management : RH, marketing, production entre autres.

MSM : Avez-vous des connaissances linguistiques?

Yann Stragiotti : Mon anglais courant est un must pour un groupe international comme Stäubli et j’ai commencé des cours d’allemand au premier octobre afin de pouvoir mener des discussions techniques également dans cette langue. Bien que je sois responsable de la Suisse Romande et que les Headquarters de notre division Robotics se trouvent à Faverges en France, il est important que les collaborateurs de Stäubli AG soient tous bilingues.

MSM : Monsieur Stragiotti, qu’est-ce qui vous différencie de Monsieur Jean-Marc Collet, notamment du point de vue de la personnalité ?

Yann Stragiotti : Nous sommes tous deux passionnés de robotique et avons donc des approches très similaires. Nous sommes avant tout conscients de notre responsabilité vis-à-vis de la confiance que nous témoignent de nombreux utilisateurs et travaillons très sérieusement afin que ces derniers bénéficient vraiment de nos conseils et de l’expertise de toute notre équipe. Le fait que nous ayons deux personnalités différentes rend notre étroite collaboration encore plus riche. Cela nous permet au final d’avoir une vision à 360 degrés des besoins du client et d’analyser de façon complète et structurée l’ensemble des problématiques que nous sommes appelés à résoudre.

MSM : Devez-vous dans votre activité
actuelle prendre des décisions stratégiques?

Yann Stragiotti : Jean-Marc me consulte beaucoup pour les aspects ventes & marketing touchant à la Suisse romande car j’ai également acquis une certaine expérience de ce côté-là. Il procède bien sûr de manière identique avec mon collègue Christian Gugenberger, en charge de la Suisse allemande. Ainsi nous partageons et construisons ensemble l’avenir. La robotique dans l’industrie généraliste inclut de nombreux différents processus souvent très pointus, il est donc essentiel de travailler en équipe et de profiter à tous les niveaux des compétences de chacun, pas seulement pour le conseil à la vente mais aussi au niveau du service ou du support technique. Cette volonté de continuer à construire une équipe compétente correspond pleinement à mon éthique de travail. Comme Jean-Marc, je suis un adepte du « Team Working » mais en effet, ma position de responsable m’amène aussi à prendre des décisions stratégiques.

MSM : Au niveau de la présence publique de Stäubli, à part l’organisation de votre événement Robomize, dans quels salons nos lecteur pourrons-ils en apprendre plus sur vos robots?

Yann Stragiotti : En effet Robomize, notre événement maison, se déroulera comme la dernière fois au vélodrome de Granges début février 2016. Durant la grande exposition mondiale des machines-outils, l’EMO, nous étions présents via notre filiale italienne, et sommes allés visiter nos intégrateurs et OEM, car Stäubli est très présent dans le secteur du chargement/déchargement des machines-outils. C’est certain que nous serons également présents à l’EPHJ/EPMT (14-17 juin 2016), par contre notre participation au SIAMS (19-22 avril 2016) n’est pas encore confirmée. Finalement, il y aura aussi un stand Stäubli lors du prochain Sindex (6-8 septembre 2016) à Berne.

MSM : Comment placez-vous Stäubli par rapport aux autres fournisseurs de
robots?

Yann Stragiotti : Lorsque j’étais chez TCI Engineering SA et que Stäubli me disait «nous développons les meilleurs robots pour l’industrie généraliste et les microtechniques...», je me disais que c’était pour beaucoup du story-telling! Mais à la réflexion et après l’avoir pratiqué intensément de l’autre côté depuis quelques mois, je réalise que c’est effectivement vrai. Les autres fabricants de robots se sont majoritairement tournés dans les années quatre-vingts vers les plus gros marchés comme l’automobile alors que Stäubli avait pris une tout autre décision en se consacrant dès sa fondation exclusivement à l’industrie généraliste et aux microtechniques. Ce groupe familial leader en mécatronique pouvait se permettre d’établir une stratégie à long terme qui s’est révélée payante. On le constate aujourd’hui déjà en voyant les valeurs ajoutées que nous apportons dans la microtechnique, dans l’horlogerie, dans l’électronique et les sciences de la vie. Cela me donne un sentiment fort en voyant que Stäubli est une société qui a pris le temps de penser à son avenir de façon absolument conséquente et réfléchie en internalisant tous les savoir-faire principaux de la mécatronique afin d’être aujourd’hui le seul fabricant maîtrisant parfaitement la conception et la fabrication des composants spécifiques de ses robots. Cela montre aussi la stabilité et la force d’une telle entreprise sur le long terme. Ma position actuelle est intéressante car je fais partie d’une unité Stäubli Suisse comptant une vingtaine de collaborateurs avec comme appui, une structure qui en compte pas moins de 4’500 dans le monde entier. Nous sommes dynamiques de par notre taille et dotés d’une pyramide hiérarchique très horizontale favorisant la prise rapide de décisions.

MSM : Stäubli est l’un des rares fournisseurs de robots ayant une telle couverture géographique en Suisse!

Yann Stragiotti : En effet, nos usines de production sont à Faverges, à 45 minutes de Genève, notre siège suisse est à Horgen près de Zurich et nous avons des bureaux à La Chaux-De-Fonds pour notre service en Suisse romande. De plus j’ai mon bureau à proximité de Lausanne, ce qui me permet d’être également proche de mes clients.

MSM : Durant votre emploi précédent vous avez aussi travaillé avec des robots de marques diverses, je suppose que c’est maintenant un atout!

Yann Stragiotti : Oui en effet, cette connaissance non seulement du tissu industriel romand mais également du point de vue technique des acteurs de la robotique est bien sûr un atout. Toutefois, nous portons chez Stäubli une grande importance à notre éthique de travail. Ainsi tous les aspects de confidentialité liés à de tels changements d’organisation sont strictement respectés afin d’assurer l’intégrité et la continuité des projets engagés chez TCI et ses partenaires.

MSM : Je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions, nous nous reverrons certainement lors du prochain événement Robomize en février 2016. <<

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 43654409 / Robotique)