Rétrospective Swisstech/Prodex 2016 : Mecatis SA Une nouvelle vision de la conception des machines

Auteur / Rédacteur: Gilles Bordet, rédacteur MSM / Gilles Bordet

Samuel Vuadens, CEO de la société Mecatis spécialisée dans l'intégration industrielle, a tout de suite compris l'importance d'adapter les moyens de production aux pièces à fabriquer.

Fournisseurs liées

Malgré ses dimensions mini et son poids plume, la Micro5 n'en reste pas moins une machine-outil très stable, précise et dynamique.
Malgré ses dimensions mini et son poids plume, la Micro5 n'en reste pas moins une machine-outil très stable, précise et dynamique.
(Image : p@patriceschreyer.com)

Dans les domaines de la microtechnique et de l'horlogerie, l'adaptation de l'échelle des machines-outils à celui des pièces à produire n'est pas encore la norme. Alors quand la HE-Arc présenta pour la première fois au public sa Micro5, Samuel Vuadens y vit aussitôt l'avenir de la production. associé à Safelock le spécialiste du micro-usinage et Productec le spécialiste FAO vont industrialiser 10 machines. Pendant la Prodex, c'est sur un stand commun que les 3 entreprises présentaient la Micro5 qui est le résultat d’une révolution intelligente où la précision et la rigidité ne se mesure plus à l’aide du poids du bâtis.

Les spécialistes de la microtechnique ont-ils vu d'un bon œil cette miniaturisation de la machine-outil ? Samuel Vuadens nous répond :

Galerie d'images

MSM : Mecatis s’est associée à Safelock et Produtec pour industrialiser la Micro5 née dans les labos de la HE-Arc. Comment ce projet a-t-il été accueilli par les visiteurs ?

Samuel Vuadens : L’accueil a été très bon et riche en rencontres et en projets de formes diverses. Nous avons pu constater que cette petite machine est attendue. Elle a le potentiel de révolutionner les moyens de production microtechnique : elle est petite, consomme peu et usine avec une rapidité et une précision exceptionnelles.

MSM : Industrie 4.0 était le thème phare de ce salon. Avez-vous constaté un changement de tendance en lien avec cette nouvelle manière de produire?

Samuel Vuadens : Je dois dire qu’il y a beaucoup de bruit autour du concept qui a été fait durant toute l’année 2016. L’objectif était de sensibiliser les industrielles au mouvement technologique en cours. Par contre, les produits ou business 4.0 commencent à peine à être commercialisés. Il nous faudra encore quelques temps pour bien cerner les potentiels et outils de cette nouvelle technologie.

Avec la Micro5 l’usinage a été complètement repensé autour de la pièce à usiner. En comparaison d’une machine classique, les masses en mouvement ont été drastiquement réduites.

La petite machine d’usinage sous licence présentée au SIAMS par la Haute Ecole Arc, a déjà fait couler beaucoup d’encre… et ce n’est pas fini !

Un concept totalement novateur

MSM : Quel Bilan tirez-vous de votre participation à Prodex ?

Samuel Vuadens : Pour Mecatis le bilan est positif car nous avions un produit à présenter qui suscite de l’intérêt. Par contre je pense que les différents exposants mériteraient d’être mieux mélangés car les visiteurs sont attirés par quelques gros exposants qui sont tous situés sur le même étage. MSM

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

(ID:44452624)