Un marché de 10 milliards reconstitué

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Au mois de mai de cette année, les deux plus grands groupements suisses du Facility Management ont fusionné pour devenir le Groupement suisse du Facility Management et de la Maintenance fmpro. Le 24 novembre 2010, une assemblée générale extraordinaire a confirmé que cette fusion était la plus grande organisation du secteur du Facility Management au sein du pays. Le premier Président de fmpro sera le membre bâlois du Conseil national, Peter Malama.

Entreprises liées

Le 20 mai 2010, les groupements «Facility Management Suisse» et «Maintenance and Facility Management Society of Switzerland» ont fusionné pour devenir la nouvelle organisation faîtière du secteur «fmpro Groupement suisse du Facility Management et de la Maintenance». fmpro devient de ce fait, avec environ 1500 membres (individuels et entreprises), la plus grande organisation du secteur du Facility Management en Suisse. C'est à l'occasion de l'assemblée générale extraordinaire suivie d'un congrès spécialisé dans la salle des congrès de Berne que 200 membres et personnes intéressées ont officiellement confirmé cette étape. Le premier Président de fmpro est le membre bâlois du Conseil national et le directeur de l'association professionnelle, Peter Malama (50 ans). La nouvelle organisation va débuter son activité au 1er janvier 2011. Aucun service hospitalier ou médicalisé, aucune entreprise industrielle ou de production et aucun bâtiment du secteur tertiaire et secondaire ne s'en sort sans la «Facility Management» et les spécialistes de la maintenance. Ils garantissent le bon fonctionnement des processus primaires de l'économie toute entière et un travail rentable. Malheureusement, ce secteur de l'économie en plein boom est à peine reconnu au quotidien.

Grand potentiel du marché

La sensibilisation d'un large public envers le secteur et son grand champ d'action est, en effet, l'objectif avoué de la nouvelle organisation du secteur. La signification économique du secteur du FM est incontestée. Avec un potentiel de marché de 10 milliards de francs, avec environ 445'000 salariés dans tous les secteurs et avec une part de création de valeur d'environ 5 % du PIB suisse (2009 = env. 500 mia. de francs), le secteur du FM se situe au même niveau que l'industrie du bâtiment (5,4 %) et devant la construction de machines (2,7 %) ou l'industrie hôtelière (2,3 %). Ainsi, environ une personne active sur 15 (depuis le membre cadre au sein de la direction de l'entreprise au gardien, en passant par le technicien de maintenance et le personnel soignant) en Suisse exerce une activité de Facility Management.

La présentation du projet porteur d'avenir «Efficacité énergétique dans les bâtiments», par Christian Kornevall, le représentant reconnu mondialement de «World Business Council for Sustainable Developement», a constitué le point culminant. Le fait que les bâtiments consomment presque 40 % de l'énergie mondiale – et donc plus que le transport ou l'industrie – met à l'évidence que ce thème est en ce moment d'une importance capitale par rapport au débat actuel sur le CO2. Le Facility Management professionnel va jouer un grand rôle à l'avenir lorsqu'il s'agira d'utiliser de manière optimale ce potentiel inexploité du point de vue économique et écologique.

Les mots clefs actuels tels que «Cleantech» et «Management de bâtiments à efficacité énergétique», montrent, de manière générale, qu'un rôle bien plus important qu'auparavant revient aux processus secondaires. <<

(ID:25861190)