Rechercher

En partenariat avec Fiat Chrysler, Henkel réduit le poids et améliore la performance de l’Alfa Romeo Giulia Réduire le poids et améliorer la performance

| Rédacteur: Gilles Bordet

Henkel et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) font le bilan de leur proche collaboration pour développer de nouveaux processus de traitement révolutionnaires appliqués à la dernière version de l’Alfa Romeo Giulia.

Entreprises liées

L’Alfa Romeo Giulia de FCA, une approche holistique, où Henkel exploite l’état de l’art du pré-traitement multi-métaux et les technologies de l’acoustique, de la structure, de l’étanchéité et du revêtement dans la carrosserie et dans la peinture.
L’Alfa Romeo Giulia de FCA, une approche holistique, où Henkel exploite l’état de l’art du pré-traitement multi-métaux et les technologies de l’acoustique, de la structure, de l’étanchéité et du revêtement dans la carrosserie et dans la peinture.
(Source : FCA, Henkel)

Les deux sociétés partageront le podium à Surcar 2017, le congrès international sur la finition des carrosseries automobiles, qui aura lieu à Cannes les 29 et 30 juin 2017. FCA et Henkel ont travaillé ensemble près de trois ans afin de développer et optimiser les matériaux et systèmes de Henkel, qui aujourd’hui répondent sur mesure au besoin précis de FCA.

Une carosserie près de 13% plus légère

La réduction du poids de la carrosserie induit des modifications significatives des procédés utilisés en carrosserie et en peinture. Les carrosseries plus légères, fabriquées en combinant l’acier avec des métaux plus légers, par exemple l’aluminium, requièrent de nouvelles approches du traitement de surface. Les nouveaux procédés permettent non seulement aux constructeurs automobiles d’alléger les structures en métal, mais fonctionnent eux-mêmes avec des produits et matériaux plus légers que les générations de traitement précédentes. Les procédés et la chimie des pré-traitements changent de façon radicale au fur et à mesure de l’apparition de nouveaux matériaux et technologies d’application.

Au Congrès Surcar, Roberto Selvestrel de FCA Materials Engineering Paint et Manfred Holzmueller, directeur commercial de Transplant OEM Business chez Henkel, décriront le résultats de l’application de nouveaux systèmes de pré-traitement à la nouvelle Giulia, née du croisement des métiers de la carrosserie, de l’ingénierie des processus et matériaux et de la contribution aux procédés des fournisseurs de matériaux. Ils détailleront leur approche holistique, qui exploite l’état de l’art du pré-traitement multi-métaux et les technologies de l’acoustique, de la structure, de l’étanchéité et du revêtement dans la carrosserie et dans la peinture.

La carrosserie de la nouvelle Giulia pèse 13% de moins qu’une carrosserie tout-en-acier comparable. Cette prouesse a été réalisée grâce à l’utilisation combinée de métaux légers, de nouveaux matériaux pour les procédés et de technologies d’application récentes. Pour réduire le poids et améliorer la performance, FCA emploie de l’aluminium à hauteur de 45% du poids de la carrosserie. Le constructeur a adopté un pack acoustique innovant, qui augmente le confort tout en poursuivant l’allégement.

Procédés de pré-traitement

Le procédé Bonderite de pré-traitement du métal en deux étapes, développé par Henkel pour carrosseries constituées de plusieurs métaux dont une part d’aluminium très élevée (jusqu’à 80%), améliore la performance anticorrosion tout en diminuant les investissements et les coûts de transformation. Ce procédé de conversion commence par une étape de traitement de l’acier avec du phosphate de zinc, suivie d‘un traitement de l’aluminium pendant le rinçage.

« L’aluminium peut être rongé par les acides couramment utilisés pour phosphater l’acier; il faut donc équilibrer le procédé de traitement », explique M. Holzmueller. « La performance à la corrosion est identique à celle de la phosphatation tricationique au zinc, mais le processus Bonderite produit 30 à 50% moins de boues, réduit la consommation de produits chimiques et produit moins de surfaces rugueuses à reprendre. De plus, la température de travail plus basse fait faire des économies d’énergie. »

Laisser le bruit à l’extérieur

L’Alfa Romeo Giulia bénéficie également de remplisseurs de montants Teroson à haute expansion, de Henkel. Ces moulages d'un élastomère expansible spécial sont insérés dans les cavités de la carrosserie du véhicule – par exemple dans les montants du pare-brise – au cours de l’assemblage en atelier de carrosserie. Ensuite, dans le four de cataphorèse, les températures élevées provoquent l’expansion des moulages, qui prennent jusqu’à dix fois leur volume d’origine et remplissent complètement la cavité, assurant son étanchéité. L’air n’y pénètre donc plus pendant le mouvement du véhicule, ce qui élimine le bruit du vent qui en aurait résulté.

Un second produit Teroson appliqué à la carrosserie est le Teroson AL7154, un amortisseur de bruit acrylique liquide aqueux (LASD, Liquid Applied Sound Deadener) appliqué par pulvérisation, développé par Henkel pour réduire le bruit que la vibration de la carrosserie produit dans l’habitacle. Les essais poussés chez FCA prouvèrent que ce produit possède un facteur d’amortissement (également appelé facteur de perte) nettement supérieur à ceux des autres matériaux proposés.

La totalité du Teroson AL7154 dans la Giulia pèse 10% de moins que les plaques en bitume habituelles, qui auraient donné une isolation acoustique inférieure. L’amortisseur de bruit liquide LASD présente également l’avantage d’une application entièrement automatisée, sans intervention humaine. Ceci a des conséquences importantes non seulement en termes de coût, mais aussi pour la santé et la sécurité.

L’Alfa Romeo Giulia est le premier nouveau modèle de voiture à bénéficier de l’utilisation du Teroson AL7154. Depuis, FCA a adopté le produit pour deux autres véhicules sur la même ligne de fabrication, à Cassino en Italie: pour le Stelvio, tout premier SUV du fabricant, et pour une nouvelle version de la Giulietta.

Autre produit développé pour application intégralement robotisée sur la Giulia, le Teroson PV3414 offre un nouveau concept d’étanchéité intérieure et extérieure des coutures et remplace deux étanchéités différentes – l’une pour les étanchéités extérieures, l’autre pour les intérieures, toutes deux avec application manuelle. Il permet une vitesse d’application plus élevée, une meilleure étanchéité, une plus belle apparence et une réduction des gouttes, avec nettement moins de retouches manuelles. Là encore, Alfa Romeo est le premier à adopter ce système, à base de PVC plastisol.

M. Holzmueller précise: « Avec le nouvel atelier de peinture à Cassino, FCA gravit un échelon dans la qualité des véhicules. La société utilise maintenant la technologie de peinture la plus moderne qui soit pour la production de véhicules haut-de-gamme. Nous estimons que l’esprit d’innovation d’Henkel est très nettement présent dans la nouvelle Giulia. Nous favorisons l’allègement en utilisant des métaux plus légers et aidons nos clients à faire baisser leurs coûts et à œuvrer pour la durabilité en automatisant entièrement les systèmes d’application tout en en réduisant les déchets et les boues, en évitant la pulvérisation hors cible dans les processus. De plus, le besoin en nettoyage et en entretien chute. FCA a fait un grand pas en avant, en mettant en œuvre plusieurs technologies et procédés nouveaux simultanément pour la nouvelle Alfa Romeo Giulia. La collaboration très rapprochée et intense de nos deux sociétés a été essentielle et je constate avec bonheur que le résultat est un nouveau modèle magnifique! »

La présentation commune de Henkel et de FCA, intitulée « Alléger tout en améliorant la performance », aura lieu le 29 juin à 10h30 à l’hôtel Barrière Le Majestic à Cannes. Les présentateurs sont Manfred Holzmueller, Sales Director Transplant OEM Business chez Henkel et Roberto Selvestrel, EMEA Region, Materials Engineering Paint chez FCA. MSM

(ID:44726786)