Rétrospective de Robomize 2013

Que ferait-on sans robots?

| Rédacteur: Gilles Bordet

Vue de la partie exposition de «Robomize your production».
Galerie: 73 photos
Vue de la partie exposition de «Robomize your production». (Image: JR Gonthier)

>> La troisième édition de «Robomize», soit la rencontre entre humains et robots Stäubli s'est déroulée sur deux jours dans le cadre exceptionnel du nouveau vélodrome suisse de Granges (SO). Une grande place pour une exposition ainsi que deux salles prévues pour les conférences l'une pour les participants francophones et l'autre avec l'ensemble des présentations en allemand, avec un programme légèrement différents pour les deux cycles de présentation. Cette année, l'événement «Robomize your production» s'est déroulé les 13 et 14 novembre à proximité de la gare de Granges Sud, donc facilement atteignable par les transports publics.

La première journée a vu affluer un grand nombre de participants, soit 170 personnes. Les deux journées de Robomize auront attiré au total près de 400 personnes. C'est donc un concept intéressant de rencontres techniques situé entre la mini exposition et la porte ouverte qui a indubitablement fait ses preuves. Dans le domaine du marketing, il s'agit de constamment innover pour pouvoir continuer d'augmenter le noyau des clients fidèles et des clients potentiels. Et là, Stäubli a trouvé le bon filon.

Cette société était l'hôte de cette manifestation. Il était donc normal que M. Jean-Marc Collet, directeur des divisions connecteur et robotique de Stäubli Suisse accueille les participants. Il leur souhaita la bienvenue en ces termes : «Toutes les entreprise suisses doivent garder leur savoir-faire mais ne pas oublier d'innover afin de consolider la position exportatrice des firmes helvétiques».

La passion des robots

Cette présentation montra notamment les atouts de «l'innovation avec passion». Stäubli est une entreprise suisse fondée en 1892 et devenue avec le temps l'un des grands spécialistes de la mécatronique avec une présence dans 50 pays et employant pas moins de 4'000 employés. Il est évidemment important pour une telle entreprise d'être bien représentée sur l'ensemble du globe puisque ses clients, certains fabricants de machines notamment, sont actifs dans le monde entier également. Le SAV des robots doit donc lui aussi pouvoir être assuré partout.

Le siège de Stäubli Suisse est à Horgen près de Zurich, mais une antenne régionale, locale et romande est à la Chaux-de-Fonds. Rappelons que cette entreprise suisse a son siège international à Pfäffikon (SZ). Sur un total de 4'000 collaborateurs, 300 sont des ingénieurs consacrant tout leur temps à la R&D. A côté du département robotique, Stäubli est aussi actif dans deux secteurs distincts mais complémentaires à savoir le textile et la connectique. Le textile a, peut-être pour le grand public, une image vieillotte mais Jean-Marc Collet a rappelé tout de même que le standard dans ce domaine, est de parler de 36'000 axes alors que les robots n'en comptent que six tout au plus ! Le secteur robotique de Stäubli s'appuie aussi beaucoup sur les avancées du secteur voisin des connecteurs car un robot doit et devra toujours plus communiquer avec sa périphérie. Stäubli est également très sensible à la compatibilité de ses produits avec l'environnement de production. Dans des domaines exigeants comme celui des machines-outils, les salles blanches ou les milieux explosifs (laquage ou zaponage), il s'agit de préserver les connexions et d'assurer une étanchéité sans faille.

Pour compléter ce thème
 
Stäubli Robotics Suite 2013
 
Historique de Stäubli

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 42415961 / Robotique)