NUM : La capacité unique de multi profil permet d’augmenter la productivité de fabrication

Production d'engrenages à développante et cycloïdaux

| Auteur / Rédacteur: Source : NUM / Gilles Bordet

La nouvelle rectifieuse pour engrenages de Chien Wei est entièrement basée sur la dernière génération de la plate-forme CNC Flexium+ 68 de NUM.
Galerie: 4 photos
La nouvelle rectifieuse pour engrenages de Chien Wei est entièrement basée sur la dernière génération de la plate-forme CNC Flexium+ 68 de NUM. (Source : NUM)

L'entreprise taïwanaise de machines-outils Chien Wei Precise Technology développe des rectifieuses CNC innovantes pour la fabrication d'engrenages spéciaux utilisés dans des applications robotiques avec l’aide de NUM.

Basées entièrement sur la dernière génération de la plate-forme Flexium+ 68, les nouvelles machines de Chien Wei sont conçues pour accélérer la production d'engrenages de précision à profils à développante ou cycloïdaux. Il s'agit vraisemblablement des premières rectifieuses d'engrenages sur le marché capables de traiter les deux types de profils d'engrenages. Il existe deux versions de rectifieuse, l'une pour les engrenages intérieurs et l'autre pour les engrenages extérieurs.

Fondée en 1981, Chien Wei Precise Technology Co. est basée dans le district de Fengshan dans le sud de Kaohsiung à Taïwan. La société s'est d'abord spécialisée dans les machines-outils de précision telles que les rectifieuses verticales, les rectifieuses à gabarit et les centres d'usinage, ainsi que les machines à mesurer tridimensionnelles (MMT). Au fil du temps, elle s'est également diversifiée dans les systèmes d'automatisation robotique.

Peu de pièces mobiles pour des taux de réduction extrêmement élevés

Les systèmes robotiques utilisent généralement soit des réducteurs planétaires équipés d'engrenages à développante, soit des réducteurs cycloïdaux basés sur la combinaison d'un rotor épitrochoïde réduit et d'un stator cycloïde. Alors que les réducteurs planétaires existent depuis longtemps et font l’objet d'une large utilisation, les réducteurs cycloïdaux ont beaucoup moins de pièces mobiles et permettent d'atteindre des taux de réduction extrêmement élevés. Un réducteur de vitesse avec un rapport de 200:1 aurait typiquement besoin d'une chaîne de trois réducteurs planétaires avec douze engrenages à développante. Le même rapport de réduction pourrait être obtenu avec un réducteur cycloïdal utilisant un stator et un rotor. Cependant, les engrenages cycloïdes sont notoirement difficiles et coûteux à fabriquer.

En 2015, Chien Wei a décidé de gérer la fabrication d'engrenages en interne, en développant sa propre machine à rectifier les engrenages. En produisant ses propres boîtes de vitesses, l'entreprise a pu contrôler la qualité, réduire les délais et les coûts. Cela lui permettrait également de vendre des boîtes de vitesses aux constructeurs de machines - et éventuellement les machines elles-mêmes aux fabricants d'engrenages.

Chien Wei a d'abord basé sa rectifieuse d'engrenages sur un système CNC qu'elle utilise pour d'autres machines-outils, avec le logiciel CFAO Mastercam et sa propre MMT. Mais il est rapidement apparu que la complexité du profil des engrenages cycloïdaux signifiait que les données sur les MMT étaient insuffisantes pour contrôler le processus de fabrication. Un autre inconvénient majeur était que les clients souhaitant acheter les machines devaient également investir dans un système CAO/FAO coûteux et du personnel supplémentaire.

Selon le président de Chien Wei, M. Lee, « Nous avons rapidement décidé que nous avions besoin d'un système CNC qui prenne en charge la totalité du processus de rectification, afin que nos clients n’aient plus qu’à saisir les paramètres de l'engrenage qu'ils souhaitent, la commande numérique gérant alors en temps réel tous les aspects depuis le formage de meule jusqu’au processus de rectification. NUM était un choix évident, en raison de son expertise éprouvée dans les applications de rectification d'engrenages. L'entreprise pouvait également collaborer au développement du système CNC, qui comprend une IHM (interface homme-machine) spécifique à l'application et diverses fonctions de contrôle dédiées. »

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45990812 / Machines-outils)