Rechercher

Entretien avec Olivier Müller directeur de SWISSMECHANIC «Nous voulons développer nos propres positions»

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> L’Institut de recherche sur la conjoncture KOF de l’EPFZ prévoit pour l’année en cours une croissance du PIB suisse de 2,2 %. La branche MEM devra continuer à lutter avec des conditions difficiles. Il nous reste à espérer que ces prévisions positives se répercuteront aussi chez nous. Oliver Müller, directeur de SWISSMECHANIC, se veut confiant et parle de l’ouverture de nouveaux marchés. Dans cet entretien, on aborde également le jubilé des 75 ans de SWISSMECHANIC et de son positionnement en Suisse.

Entreprises liées

Oliver Müller, directeur de Swissmechanic.
Oliver Müller, directeur de Swissmechanic.
(Image: Swissmechanic)

MSM: Oliver Müller, 2014 est pour SWISSMECHANIC une année spéciale. Elle fêtera son 75e anniversaire. Où en est aujourd’hui l'organisation SWISSMECHANIC ?

Oliver Müller: Au fil des années, nous nous sommes développés en une fédération nationale d’employeurs, de branche et professionnelle. Avec la formation comme fondement puissant. Lors des recherches pour notre jubilé, nous sommes tombés sur une annonce de 1939 qui convoque une assemblée constitutive. A sa lecture, on constate que notre branche est toujours préoccupée par les même sujets. D’une part, il s’agit d’améliorer les conditions cadres pour nos entreprises, et ce dans un environnement où l’Etat pose de plus en plus d’exigences et qu’il faut conquérir de nouveaux marchés. D’autre part, dans le domaine de la formation, il faut assurer une relève qualifiée pour notre branche. Seule une fédération peut agir globalement et focaliser les besoins. Je pense que nous sommes en bon chemin, nous exploitons nos moyens de manière optimale et nous offrons des prestations pratiques. Notre fédération se développe de manière positive.

(ID:42536442)