Avant-première SIAMS 2022 — Walter Meier Fertigungslösungen AG Nakamura SC-100X2 : made for « Swiss production »

de Auteur : Matthias Böhm, Chefredaktor SMM, traduction : Walter Meier Fertigungslösungen AG und Matthias Böhm

Pour la première fois en Suisse, Walter Meier Fertigungslösungen AG a présenté le Nakamura-Tome SC-100X2 lors du Swiss Production Forum, qui a eu lieu du 23 au 25 novembre dernier à Zurich.

Fournisseurs liées

Usinage mixte par superposition : pour usiner le contour requis sur l’arrière, la contre-broche doit compenser le processus d’usinage sur l’avant tout en effectuant le processus d’enlèvement de matière à l’arrière.
Usinage mixte par superposition : pour usiner le contour requis sur l’arrière, la contre-broche doit compenser le processus d’usinage sur l’avant tout en effectuant le processus d’enlèvement de matière à l’arrière.
(Source : Walter Meier Fertigungslösungen)

Ce nouveau centre de tournage-fraisage, qui sera exposé lors du SIAMS sur le stand de Walter Meier Fertigungslösungen AG, fait entrer la technique de fabrication dans une nouvelle dimension. Outre l'axe Z, la contre-broche dispose d'un axe X, ce qui ajoute ainsi des possibilités de fabrication par superposition extrêmement efficace, en plus de l'usinage simultané avec la tourelle supplémentaire. L'alliance d'une technique de commande exceptionnelle et d'une construction de machine-outil géniale rend tout cela possible.

Le Nakamura-Tome SC-100X2 est un centre de tournage-fraisage très dynamique, avec contre-broche et tourelle supplémentaire, l'usinage sur l'avant et l'arrière peut s'effectuer avec la même tourelle. Impossible ? Pas du tout ! Ce concept de machine-outil génial permet à la contre-broche de se déplacer sur 2 axes (X/Z) et effectuer ainsi un usinage à l'arrière et à l'avant en temps masqué avec une tourelle.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 6 images

Richard Huber, responsable Produits Machines-outils : « Nakamura-Tome est l'un des rares fabricants au monde à proposer une telle solution sur le marché. Ce que cela apporte ? Une productivité plus élevée dans un espace réduit, pour des coûts plus faibles. »

Lors d'un entretien avec le MSM, Mathias Zavratnik (directeur des ventes) a déclaré : « Le processus de fabrication par superposition semble extrêmement complexe, mais la programmation, comme indiqué plus haut, est très simple. C'est là que réside tout le génie. Mais revenons à votre question du développement de ce concept. Pour les pièces que nous pouvons à présent usiner avec ces temps de cycles sur le Nakamura-Tome SC-100X2, il fallait auparavant de grosses machines (à cause de la deuxième tourelle X/Z). Grâce à sa contre-broche X/Z, le SC-100X2 n'a besoin que d'un deuxième barillet fixe pour fabriquer des pièces bien plus complexes. La taille de la machine s'en ressent : elle fait à peine plus de 6 m2. »

La vidéo sur les séquences d'usinage par superposition du nouveau Nakamura-Tome SC-100X2 vaut le détour (sur le site de waltermeier.solutions).

Passage de barre : 51 mm – 11 kW

Une chose après l'autre : le Nakamura-Tome SC-100X2 est prévu pour un diamètre de composant maximal de 195 mm pour une longueur de tournage de max. 400 mm. La broche principale (passage de barre de 51 mm) et la contre-broche possèdent respectivement une puissance de 11 kW et 7,5 kW à 6000 tr/min.

La machine dispose d'une tourelle supérieure à 12/24 postes, qui peut se déplacer dans les directions X/Z et Y, pour un usinage à l'avant et à l'arrière (superposé).

Des outils entraînés peuvent être utilisés sur tous les postes.

La deuxième tourelle stationnaire (inférieure), avec 9 postes non entraînés et préhenseur, se charge de l'usinage simultané à l'arrière sur la contre-broche grâce à son déplacement X/Z.

Principe de fabrication par superposition

Si peu d'usinages à l'arrière sont effectués sur la contre-broche, cette dernière est la pièce maîtresse du Nakamura-Tome, le pendant polyvalent de la broche principale, car elle peut se déplacer dans les directions X et Z, ce qui permet d'exécuter des processus de fabrication par superposition.

Mais qu'est-ce que cela signifie vraiment ? Pendant que l'avant de la pièce est usiné de manière classique sur la broche principale par la tourelle (24 postes et jusqu'à 12 outils entraînés) qui procède aux contours sur les axes X et Z, la tourelle dispose d'un deuxième outil pour l'usinage sur l'arrière, sur la même position d'outil. Pour usiner le contour requis sur l'arrière, la contre-broche doit tout d'abord synchroniser ou compenser le processus d'usinage sur l'avant tout en effectuant le processus d'enlèvement de matière à l'arrière.

Programmation très simple

Cela paraît très compliqué, et ça l'est sur le plan technologique. Néanmoins, la programmation des processus superposés est aisée pour l'opérateur de la machine. Il doit seulement programmer les valeurs CNC pour l'usinage complet du composant, comme d'habitude.

La commande du Nakamura-Tome s'occupe du reste, c'est-à-dire de la synchronisation des axes de la tourelle avec la contre-broche.

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

R. Huber : « L'opérateur est guidé par le logiciel très simple d'utilisation du Nakamura-Tome. La conversion des programmes à trajectoires simples à multiples peut être géré par glisser-déposer. Les calculs s'effectuent en arrière-plan. »

Et maintenant, la question que tout le monde se pose : pourquoi un tel procédé ?

R. Huber : « C'est simple : le gros avantage de la fabrication par superposition, c'est une réduction des temps de cycle de 40 % par rapport au modèle SC-100, et ce sans deuxième tourelle X/Z. L'usinage synchrone par superposition apporte un gain de productivité pour un espace réduit. Le rendement de la machine augmente. Avec le Nakamura-Tome, nous obtenons des temps de cycle légèrement inférieurs à ceux des centres de tournage-fraisage avec une deuxième tourelle X/Z. De telles machines sont plus imposantes et l'investissement est supérieur. Grâce à ses dimensions compactes, le Nakamura-Tome s'intègre très bien dans les structures existantes, pour optimiser le rendement productif sur une surface réduite. »

Productivité exceptionnelle de la fabrication de polygones

Lors de la fabrication des surfaces polygonales, ou à plusieurs arêtes, le Nakamura-Tome permet un tournage de polygones extrêmement efficace grâce à l'axe X/Z de la contre-broche.

Condition préalable à ce processus de fabrication : des machines de tournage et des outils, ainsi qu'une commande CN compatibles avec des accouplements de broche synchrones (broche principale et contre-broche avec axe C jusqu'à 600 tr/min). En principe, de telles surfaces peuvent également être fraisées avec la tourelle, mais cela prend beaucoup de temps. Comparée au fraisage, la durée du processus peut être réduite de 50 à 90 %.

Usinage par oscillation pour une optimisation du bris des copeaux

La sécurité des procédés avant tout. Le bris des copeaux est l'un des aspects essentiels de nombreuses situations d'usinage pour maintenir une sécurité des processus élevée. Le Nakamura-Tome dispose ici de la fonction d'usinage par oscillation. Elle permet de superposer les trajectoires avec une amplitude faible, assurant ainsi la sécurité du bris des copeaux. C'est un avantage indéniable pour un enlèvement de matière sûr des matériaux ayant tendance à générer des copeaux trop longs. L'activation du processus d'enlèvement par oscillation peut être réalisée par tourelle et sur un axe. La fréquence d'oscillation et l'amplitude (recul) peuvent être adaptées au processus de manière optimale par la commande.

R. Huber : « L'enlèvement de copeaux par oscillation s'est avéré être une méthode parfaite pour les matériaux générant de longs copeaux. Il permet, là où les méthodes classiques échouent, de garantir la sécurité des processus. »

Protection contre les collisions intégrée

Le Nakamura-Tome dispose également d'une fonction de détection de la surcharge. Dès que le dispositif de protection contre les collisions détecte une surcharge, il absorbe la majeure partie du choc et protège ainsi la machine. En l'espace d'une milliseconde après l'impact, la direction d'avance du servomoteur s'inverse et la machine s'immobilise par un arrêt d'urgence.

Conclusion : un concept de tour génial, présenté pour la toute première fois en Suisse sur le Swiss Production Forum de Zurich. MSM

Walter Meier (Fertigungslösungen) AG au SIAMS 2022

Halle 1.1, stand B16/C19

(ID:48043149)