Une séance mémorable du Grand Conseil genevois L'industrie de la machine-outil en péril

Rédacteur: Edouard Huguelet

>> Tout au long des années 90 et jusqu’au passage du millénaire, un violent vent de panique a soufflé sur l’industrie suisse, particulièrement sur celle des machines. Pendant cette décennie, pratiquement un tiers des entreprises suisses romandes de la branche des machines-outils passèrent à la trappe.

Entreprises liées

Tour automatique Tarex (année 1956). Remarque: la société Tarex SA (Lancy, Genève) en faillite, a été radiée du Registre du Commerce en 1994.
Tour automatique Tarex (année 1956). Remarque: la société Tarex SA (Lancy, Genève) en faillite, a été radiée du Registre du Commerce en 1994.
(Image: Tarex)

Voici un extrait significatif du PV d'une session du Grand Conseil genevois qui illustre de façon spectaculaire le phénomène mentionné plus haut. Ce texte, qui tire la sonnette d’alarme, est issu d’une motion émise par un groupe de parlementaires du Grand Conseil genevois (Christian Grobet, Christian Ferrazino, Pierre Vanek et Jean Spielmann), lors d’une session, le 1er décembre 1995. Il contient ce paragraphe:

«Le Grand Conseil (genevois), vu les graves difficultés rencontrées par les activités industrielles à Genève, qui constituent un secteur important de notre économie; vu la mise en faillite de l'entreprise Tavaro, la demande d'ajournement de faillite de la SIP dont la situation paraît désespérée; vu la fermeture intervenue ces dernières années de diverses entreprises industrielles telles que Tarex, Hispano Suiza, Motosacoche, Technicair, Cuenodtherm, Sarcem, ainsi que les diminutions d'activités d'autres entreprises telles que Les Ateliers des Charmilles, ABB Sécheron, Gardy, Kugler, etc.; vu la nécessité de mener une politique active pour préserver l'industrie genevoise et l'importance que revêt à cette fin le maintien des zones industrielles et artisanales, invite le Conseil d'Etat à lui présenter un rapport sur sa stratégie de préservation et de développement du secteur industriel à Genève et des moyens mis en oeuvre à cet effet, et à créer un fonds pour le développement de l'industrie genevoise, financé par l'Etat, les communes et la Banque cantonale».

(ID:38165930)