Les machines transfert de Precitrame Machines Les «machines-usines»

Rédacteur: Edouard Huguelet

>> L'apparition des montres à quartz durant les années 70 sonna le glas des fabriques d'ébauches. Ce fut le cas chez Unitas à Tramelan, une manufacture de montres originalement créée sous le nom de «La Trame SA» en 1918, Vu qu'un autre industriel utilisait déjà ce nom, l'entreprise s'appela dès 1918 Unitas Watch Co. C'est dans cette manufacture que Martial Voumard, apprenti puis faiseur d'étampes, fit ses premières armes dans la mécanique de haute précision. Unitas mettra la clé sous le paillasson en 1983, à l'instar de nombre d'autres ateliers horlogers et manufactures dans tout l'Arc jurassien.

Fournisseurs liées

Fabrique de machines Precitrame Machines SA à Tramelan.
Fabrique de machines Precitrame Machines SA à Tramelan.
(Image: Precitrame SA)

Cette même année, dans les locaux de la défunte manufacture, le directeur de l'époque et une équipe de collaborateurs, fondent un atelier appelé Précis-Trame SA, actif dans la fabrication de munition, outillage et composants micromécaniques.

En 1985, Martial Voumard, client de Précis-Trame pour les pompes à insuline, entre avec ses principaux clients (dont Ebel) dans le capital actions de l'entreprise. Les lignes de production d'ébauches sont toujours complètes et opérationnelles: une excellente opportunité! Précis Trame SA se lance alors dans la production d'ébauches horlogères (notamment des ponts et platines) pour les marques horlogères les plus prestigieuses.

Galerie d'images

A la tête de la société désormais, Martial Voumard développe dès 1987 une première machine transfert CNC sur la base d'une machine Zumbach en fonction dans les ateliers. (Note: l'entreprise Zumbach (Montsevelier) a fait faillite en 1998). En 1990 naît la division «Machines» de Precitrame SA (nouvelle désignation de l'entreprise) et cette première machine est présentée au SIAMS. En 1997 un tout nouveau modèle de machine transfert CNC avec table numérique et palettisation originale est présenté à la Foire de Hanovre.

Une société indépendante pour la fabrication de machines

Dès 2001, Precitrame se scinde en deux entités indépendantes: Ebauches Micromécanique Precitrame SA et Precitrame Machines SA. A la tête de la société Precitrame Machines (appelée plus familièrement «Precitrame» dans le milieu industriel), on trouve Olivier Voumard, fils du fondateur Martial Voumard, ce dernier tenant toujours les rênes d'Ebauches Micromécanique Precitrame. Précisons qu’Olivier Voumard a suivi à Saint-Imier une formation d'ingénieur en informatique complétée à l'EPFL. A quoi il faut ajouter une bonne dose d'esprit entrepreneurial certainement issu des gênes de son père... Cette même année, en première mondiale à l'EMO, Precitrame Machines présente une nouvelle génération de machines transfert CNC particulièrement innovantes, combinant tournage et fraisage sur les 5 faces d'une pièce usinée.

L’année-clé

Année-clé en 2004: Precitrame Machines SA quitte les locaux temporaire de ex-Schaublin à la Rue de la Gare pour emménager à Tramelan-Dessous dans une nouvelle usine moderne et fonctionnelle. A ce jour cette entreprise propose des machines-transfert CNC au design futuriste et aux performances poussées en matière de productivité et de haute précision, ce qui en a fait la coqueluche de la plupart des manufactures d'horlogerie de haut de gamme. Des modèles existent à partir de 4 stations d'usinage jusqu'à de véritables machines-usines comportant jusqu'à 20 stations d'usinage CNC, pouvant réaliser toutes opérations (perçage, alésage, fraisage, tournage), notamment l'usinage complet 3D par contournage. La gamme de machines-transferts a été récemment complétée par deux familles de machines de polissage CNC robotisées à architecture évolutive.

Precitrame a réussi à développer des solutions d'usinage pour pièces complexes et précises, avec des volumes de production élevés. Actuellement, l'entreprise occupe plus de 150 collaborateurs et produit jusqu'à 5 machines par mois! Sous l’impulsion du Directeur des ventes Vincenzo Bonavoglia qui a rejoint Precitrame en 2000, une filiale est implantée en Allemagne et une autre en Chine. Vu leur universalité, ces machines, bien qu'initialement destinées à la production horlogère, sont très appréciées par les métiers de l'automobile, de l'équipement médical, de l'électronique, entre autres applications. <<

Auteur: Edouard Huguelet, rédacteur MSM

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

(ID:38777780)