L’ébavurage à l’aide de robots

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Jusqu’à présent, les contours complexes de pièces étaient très difficiles à ébavurer avec des robots. En effet, il y avait de temps à autre des restes de bavures ou encore trop de matières enlevées. À cela s’ajoute la rapidité d’usure ou le bris prématuré des outils.

Entreprises liées

Broche d’ébavurage FDB de SCHUNK travaillant avec une vitesse allant jusqu’à 65'000 t/min. (Image: Schunk)
Broche d’ébavurage FDB de SCHUNK travaillant avec une vitesse allant jusqu’à 65'000 t/min. (Image: Schunk)

C’est exactement là où la broche à haute fréquence FDB brevetée de Schunk entre en jeu. Cet outil souple et adaptatif compense les écarts entre le trajet du robot et les contours de la pièce. Ainsi, il assure non seulement un résultat parfait sur la pièce mais réduit encore les frais d’outillage et les temps de programmation et de mise en service.

La broche adaptative assure la qualité et diminue les coûts

L’outil pneumatique à haute vitesse de cette entreprise familiale innovatrice convient parfaitement pour ébavurer des pièces en aluminium, matière synthétique ou acier. En fait, il imite au mieux l’ébavurage manuel. Pour cela, un système adaptatif de broche et de moteur a été développé se logeant de façon souple sur un palier articulé. Plusieurs petits vérins pneumatiques assurent la souplesse de la broche jusqu’à neuf millimètres. Ainsi, le moteur à air comprimé peut bouger de manière relative au boîtier. Ce jeu radial de la broche compense fiablement les écarts la trajectoire de l’outil et le contour réel de la pièce. En effet, grâce à la souplesse de la broche épousant la pièce, on obtient un résultat régulier même pour des pièces irrégulières. Parce que la programmation de la trajectoire du robot nécessite moins de points de référence, le temps de programmation est moins long aussi.

Ébavurage à haute vitesse

Du fait de son faible encombrement, la broche d’ébavurage de Schunk arrive aussi à travailler aux endroits difficiles d’accès. Sa rigidité s’ajuste par une connexion séparée d’air comprimé assurant ainsi dans toutes les positions un ébavurage parfait. Suivant le réglage de la pression d’air, la force sur la coupe de fraisage se situe entre 3.1 et 42.3 N ce qui permet, en fonction de la matière, des vitesses de travail jusqu’à 0.3 ms-1. Pour obtenir des avances plus importantes, les broches à haute fréquence sont disponibles en quatre grandeurs avec des vitesses de rotation entre 30'000 et 65'000 min-1. Elles fonctionnent avec des puissances d’air comprimé entre 150 et 660 W. En plus de l’utilisation avec des robots, elles s’appliquent aussi comme outils fixes pour des pièces en mouvement. <<

(ID:26991860)