Rechercher

Le réseau plasturgie prend de l'ampleur et dépasse les frontières suisses

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Le Réseau plasturgie fait évoluer son identité visuelle et se dote d’un nouveau logo. Arborant maintenant une croix suisse, ce dernier affirme le cluster au-delà de la Suisse occidentale et lui donne un caractère national et international. Un panorama de l’état du réseau démontre que ce changement s’inscrit dans la réalité de ses activités.

Entreprises liées

Peter Lack, directeur technique de Wago Contact SA et président du Réseau plasturgie.
Peter Lack, directeur technique de Wago Contact SA et président du Réseau plasturgie.
(Image: Dominique Bersier)

Le Réseau plasturgie a en effet fait évoluer son identité visuelle et se dote d’un nouveau logo légèrement modifié avec en haut à droite une croix suisse. Au mois de janvier 2012, le Réseau plasturgie a une nouvelle fois installé son stand au salon Swiss Plastics de Lucerne. Treize de ses partenaires ont profité de la plate-forme qui leur a été offerte. Parallèlement, le réseau a mis sur pied une des trois journées du forum, la journée des Romands, durant laquelle Peter Lack, président du Réseau plasturgie, a tenu le rôle de modérateur.

Evaluation des projets collaboratifs

Le Réseau plasturgie, ainsi que les clusters IT Valley et énergie et bâtiment, l’unité de transfert de savoir et de technologie, FRI-SAM, le réseau nanotechnologies et Cleantech Fribourg, ont bénéficié du fort soutien du Pôle scientifique et technologique, dans le cadre de la Nouvelle Politique Régionale, pour le financement de projets collaboratifs. Mandaté par la Promotion économique du canton de Fribourg, le bureau B,S,S. Volkswirtschaftliche Beratung AG a évalué les effets de la NPR et des projets collaboratifs du PST-FR pour la période 2009-2011*. Il ressort de cette étude que, pour les participants aux projets, le chiffre d’affaires et le nombre de clients ont crû de 3 à 4% et le nombre d’emplois a augmenté de 2%. De plus, «les effets d’aubaine, de substitution et d’éviction d’investissements privés n’ont joué qu’un rôle négligeable sur les résultats des projets»*.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 6 images

Le soutien du PST-FR se poursuivra donc pour la période 2012-2015. Un montant d’un million de francs par année est prévu pour les projets collaboratifs. Mais avec une nouveauté de taille: les projets et les clusters seront en concurrence les uns avec les autres.

(ID:34923330)