Comment un horloger a su tirer profit des atouts d'un robot dans sa production

L’alliance parfaite entre l’horlogerie et la robotique

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Le robot Stäubli allie délicatesse de la préhension à des qualités de précision et de vélocité.
Galerie: 3 photos
Le robot Stäubli allie délicatesse de la préhension à des qualités de précision et de vélocité. (Source : Stäubli)

Fabricant horloger de haute précision, MHVJ (groupe Festina), a intégré un robot industriel Stäubli au sein de sa manufacture. Très simple d’utilisation et doté d’une commande conviviale, le bras robotisé apporte flexibilité et gain de temps.

Libérés des tâches répétitives, les opérateurs peuvent se consacrer à des opérations à haute valeur ajoutée.Il s'agit d'une intégration robotique ambitieuse menant à une amélioration de la de flexibilité et du rendement.

En Suisse, MHVJ (Manufacture Horlogère Vallée de Joux) assure l’essentiel des métiers de la fabrication horlogère du mouvement, soit usinage, décolletage, roulage, taillage, achevage du mouvement jusqu’à l’assemblage complet de la montre, MHVJ confie 40% des opérations à ses collaborateurs.

Depuis peu, le groupe a intégré un bras robotisé Stäubli dans son process industriel. Simple, Flexible, convivial, le robot industriel couplé à deux centres d’usinage apporte au process un gain de temps réel.

La société MHVJ – Manufacture Horlogère Vallée de Joux – appartient au groupe Festina Suisse. Ce dernier contient neuf entités en Suisse dont la société Soprod, avec qui MHVJ travaille en étroite collaboration pour tout le développement et la fabrication des nouveaux mouvements. Le groupe couvre aussi des marques tel que Festina, Lotus, Jaguar et Candino, ainsi que Perrelet et Leroy dont MHVJ fabrique et assemble tous les composants.

« Au cœur de notre manufacture, nos 25 collaborateurs effectuent l’essentiel des métiers de la fabrication horlogère du mouvement. Ils réalisent l’usinage, le décolletage, le roulage, le taillage, l’achevage du mouvement, jusqu’à l’assemblage complet de la montre », détaille Olivier Pavillon, Directeur Opérationnel de MHVJ.

40% de la fabrication est réalisée par les collaborateurs. C’est pourquoi le projet d’intégrer des robots dans ce type de manufacture pouvait sembler audacieux ! Pourtant, « La solution robotique nous a apporté une plus grande flexibilité et surtout un gain de temps dans nos process de fabrication », affirme Olivier Pavillon.

Automatiser 2 centres d’usinage en même temps amène une plus grande flexibilité !

Au sein de son application, MHVJ a intégré un robot industriel Stäubli couplé à deux machines à commandes numériques +GF+. Grâce à la performance de son contrôleur multitâche, le robot peut constamment dialoguer avec chacun des centres d’usinage. Réputé pour sa précision et sa dextérité de mouvement dans des environnements confinés, le bras Stäubli exécute ainsi les tâches imposées par le plan de production avec une flexibilité optimale et une grande modularité. « Flexible, le robot nous permet soit d’usiner simplement avec une seule machine soit avec les deux machines réunies. Il peut aussi effectuer tout simplement un adoucissage de pièces », explique Lionel Vanotti, responsable usinage.

L’alliance parfaite entre le savoir-faire horloger et les outils technologiques

Le robot Stäubli a été très bien accepté par l’ensemble des collaborateurs. Il est facile de prise en main, très simple d’utilisation et sa commande extrêmement conviviale. « Le bras robotisé nous permet de nous dédouaner de tâches répétitives », reprend Lionel Vanotti.

De ce fait, les collaborateurs peuvent se consacrer à des tâches à forte valeur ajoutée, tels que les contrôles dimensionnels, de comparateur, de jauge ou les contrôles qualitatifs.

Olivier Pavillon rajoute: «Dans notre modèle de production de petite et moyenne séries, l’intégration du robot est l’alliance parfaite entre le savoir-faire horloger et les outils technologiques de production actuels ».

Stäubli sera à l'EPHJ-EPMT : Les robots industriels en démonstration permettront de montrer les gains en flexibilité, sécurité et productivité, mais c'est aussi: le traitement de petites séries intégrant de multiples références, les changements de séries de plus en plus rapides, la manipulation de pièces aux formes complexes, le contrôle qualité en continu et la traçabilité online. MSM EPHJ/EPMT: Halle 1&2, Stand D73

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45312863 / Automatisation)