Rechercher

L'automatisation est-elle la solution pour rester concurrentiel? La qualité «swiss made» peut elle encore justifier un prix plus élevé ?

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Comment l’industrie Suisse considère le fait qu’il est rentable de faire des efforts pour conserver les emplois dans notre pays. Il est connu qu’il ne s’agit pas simplement de sauvegarde de l’emploi – qui a une importance aussi bien pour l’Etat que pour chaque entreprise – mais aussi de la conservation des avantages du site en soi, en sachant naturellement que le « jeu avec la Swissness » en fait partie. Nous avons interrogé deux représentants de secteurs très différents.

Entreprises liées

Le point de vue d’une entreprise de technique médicale

Swissrobotics.net : La Suisse, pays d’embauche est sous pression. Dans un pays à prix et salaires élevés, l’industrie suisse se bat pour rester compétitive sur les marchés internationaux. Comment vous et votre entreprise vous traitez le problème ?

Norbert Lauber de Synthes à Oberdorf : Du côté produit il s'agit de développer des produits innovants avec les plus hauts standards de qualité. De plus il faut mettre en place une collaboration étroite entre le département de R&D et le secteur de la production. Et du côt éde la production, il faut une mise en fonction du Lean Management tout en assurant l'optimisation des processus (SixSigma ; DoE…) et évidemment une automatisation.

Swissrobotics.net : Avez-vous déjà délocalisé des parties de votre production à l’étranger ?

Norbert Lauber : Oui

Swissrobotics.net : Quelles expériences en avez-vous tiré ? Est-ce que ceci a été convaincant ?

Norbert Lauber : Les expériences sont très diverses et vont de «très bonnes» à «mauvaises».

Swissrobotics.net : Sinon, allez-vous prendre de telles décisions respectivement quelles mesures avez-vous prises pour empêcher une délocalisation ?

Norbert Lauber : Si des délocalisations semblent utiles, nous les ferons. Je considère insensée toute «stratégie d’empêchement».

Swissrobotics.net : Quel rôle joue l’automatisation dans les questions de lieu de production ?

Norbert Lauber : Actuellement, ce n’est pas encore important. Chez nous, l’automatisation est réalisée par la capacité de processus et de documentation.

Swissrobotics.net : Dans quelle mesure est-il possible de compenser la force du Franc par plus d’automatisation ?

Norbert Lauber : Ceci doit être calculé au cas par cas.

Swissrobotics.net : Quel rôle joue la « Swissness » dans vos réflexions ?

Norbert Lauber : Made in Swiss est un avantage.

Le point de vue d’une entreprise de l’hydraulique

Swissrobotics.net : La Suisse, pays d’embauche, est sous pression. Et ce n’est pas seulement depuis la crise de l’Euro. Dans un pays à prix et salaires élevés, l’industrie suisse se bat pour rester compétitive sur les marchés internationaux. Comment vous et votre entreprise vous traitez le problème ?

Marc Colijn, responsable du secteur Exploitation, Wandfluh AG à Frutigen : nous automatisons en permanence et nous essayons d’augmenter les temps de production des machines. De plus, nous essayons de nous concentrer sur des produits de forte valeur ajoutée.

Swissrobotics.net : Avez-vous déjà délocalisé des parties de votre production à l’étranger ?

Marc Colijn: non

Swissrobotics.net : Allez-vous prendre de telles décisions respectivement quelles mesures avez-vous prises pour empêcher une délocalisation ?

Marc Colijn: oui, nous avons une filiale en Chine et nous souhaitons y fournir le marché local.

Swissrobotics.net : Quel rôle joue l’automatisation dans les questions de lieu de production ?

Marc Colijn: c’est la seule possibilité de baisser nos prix.

Swissrobotics.net : Dans quelle mesure est-il possible de compenser la force du Franc par plus d’automatisation ?

Marc Colijn: seulement un peu, les autres non plus ne dorment pas.

Swissrobotics.net : Quel rôle joue la «Swissness» dans vos réflexions ?

Marc Colijn: La marque Swiss reste encore un argument de qualité, nous devons simplement faire attention à ce que ceci continue.

<<

(ID:32935960)