Dossier: Produire efficacement - Interview d'une personnalité de l'industrie La maîtrise des interactions entre l'homme et son univers technique

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Interview de Francesco Bocale, CEO de Kuka Roboter Schweiz AG, le distributeur suisse des célèbres robots oranges. Un directeur dynamique rencontré à l'occasion des salons romands du SIAMS et de l'EPHJ 2014.

Entreprises liées

Kuka: un large éventail de robots.
Kuka: un large éventail de robots.
(Image: www.kuka-robotics.com)

MSM: Quelles conditions cadres devraient permettre à la Suisse de maintenir son outil de production dans le pays et l'améliorer encore ?

Francesco Bocale: Nous avons déjà de bonnes conditions cadres en Suisse. La Suisse se situe au centre de l'Europe avec d'excellentes liaisons de transport et une bonne infrastructure de fonctionnement. Notre pays a un niveau élevé de sécurité juridique et de stabilité politique. Le franc suisse est très stable et les barrières douanières et commerciales sont faibles. Il est très important de maintenir ces conditions.

Francesco Bocale, CEO de Kuka.
Francesco Bocale, CEO de Kuka.
(Image: MSM / JR Gonthier)

Galerie d'images
Galerie d'images avec 6 images

MSM: La formation professionnelle est-elle selon vous un facteur déterminant pour la place industrielle suisse ? Dans ce contexte est-il aisé d'embaucher de bons praticiens ?

Francesco Bocale: Oui, elle est importante, Ce n'est pas un hasard si la Suisse dispose d'institutions éducatives très prestigieuses tels que l'ETH, EPFL, IMD et diverses universités. Les ingénieurs et scientifiques issus de ces écoles et instituts sont à la disposition de l'économie. Grâce à la haute qualité de vie et aux bonnes conditions de travail de notre pays, la Suisse attire de nombreux travailleurs spécialisés en provenance de l'étranger.

(ID:42768264)