Rétrospective de la grande exposition parisienne des composites

JEC 2014: l’industrie suisse se distingue

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Composite à matrice céramique installée en sortie de réacteur pour rendre les avions plus silencieux.
Galerie: 20 photos
Composite à matrice céramique installée en sortie de réacteur pour rendre les avions plus silencieux. (Image: Jean Guilhem)

>> Quinze entreprises avec leurs partenaires ont été primées pour leursinnovations lors du JEC Europe composites show 2014. Le jury a récompensé des technologies originales en fonction de leurs intérêts techniques, de leurs potentiels de marché, des partenariats et de leur impact environnemental. Une rétrospective signée Jean Guilhem, rédacteur indépendant.

Du 11 au 13 mars dernier, plus de 32'000 visiteurs se sont pressés dans les allées de JEC Europe qui a rassemblé à Paris porte de Versailles, 1200 exposants sur 54'400 m2 de stands. L’industrie suisse des composites s’est distinguée à cette occasion en décrochant plusieurs «Awards ».

«En 2013, le marché mondial des composites représentait 90 milliards d’€uros en valeur, pour un volume de 10,6 millions de tonnes.

Auteur de l'article: Jean Guilhem est un journaliste spécialisé et indépendant, travaillant régulièrement pour le MSM.
Auteur de l'article: Jean Guilhem est un journaliste spécialisé et indépendant, travaillant régulièrement pour le MSM. (Image: Jean Guilhem)

Avec une croissance à deux chiffres, l’édition 2014 de JEC Europe atteint une ampleur sans précédent. Quatre secteurs représentent à eux seuls près de 75% de la valeur totale de cette industrie à savoir, le transport terrestre, l’aéronautique, l’énergie et le BTP» souligne Frédérique Mutel, PDG du Groupe JEC.

Pour la première fois de l'histoire des JEC Innovation Awards, le jury a reçu plus de 100 dossiers de candidature !

Bien que modestement représentée par une vingtaine d’exposants, l’industrie suisse s’est fait joliment remarquée en décrochant un «JEC Award» pour une «innovation aéronautique», un second dans la catégorie «Développement durable» et un troisième dans le secteur «Marine».

Une synergie gagnante incluant la Suisse

Le premier succès helvétique concerne l’Université des Sciences Appliquées de Rapperswil, où l’Institut des Sciences des Matériaux et de la Plasturgie (Suisse) s’est associé au motoriste Rolls-Royce Plc (Royaume-Uni) et FACC (Autriche) pour améliorer les aubes de réacteurs. Cette synergie a permis de développer un nouveau joint de pied d'aube en composites destiné aux turboréacteurs Rolls-Royce.

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 42646404 / Plasturgie)