Top Solid expert en Industrie 4.0 Industrie mécanique 4.0 : réussir sa transition numérique aujourd'hui pour mieux répondre aux objectifs de productivité de demain

de Source : Top Solid

Related Vendors

Actuellement, l'industrie 4.0 via la transition numérique et l'adoption des nouvelles technologies constitue le principal défi des industries de la mécanique.

Bras de robot dans une usine intelligente.
Bras de robot dans une usine intelligente.
(Source : TopSolid)

Robotisation, mise en place de systèmes de gestion, simulation, jumeau numérique, gestion de la production, gestion de l'atelier, Cloud computing… Dans la décennie à venir toutes les entreprises du secteur devront s'atteler à la mise en œuvre d'une ou plusieurs de ces technologies. Cependant, pour que celles-ci soient réellement efficaces, il est indispensable qu'elles soient communicantes.

Logiciels de conception et de fabrication assistées par ordinateur (CFAO), de gestion et de planification d'entreprise (ERP), de pilotage de la production (MES), de gestion du cycle de vie d'un produit (PLM), système de gestion d'atelier… Une fois équipées, le défi pour les entreprises sera donc de rendre tous ces systèmes interopérant, afin d'assurer la continuité numérique, depuis la conception jusqu'à la production.

Galerie d'images

La transition numérique regroupe deux tendances technologiques : la dématérialisation des activités et l'interconnexion. Les objets, les logiciels, les machines et les personnes sont de plus en plus interconnectés, permettant un gain de temps considérable dans les processus de production. Le numérique bouleverse les ordres établis dans tous les domaines, et pour les entreprises de l'industrie mécanique, les changements surviennent sur tous les fronts.

Quels sont les avantages de la digitalisation de l'usine pour les entreprises de l'industrie mécanique ?

Produire plus vite

  • En raccourcissant les temps d'étude.
  • En créant un modèle numérique du produit que l'on peut simuler, tester et valider, avant même d'avoir fabriqué la première pièce.
  • En permettant l'amélioration continue et l'expérimentation virtuelle.
  • En connectant tous les systèmes intervenant dans la chaîne de production et en ouvrant la porte à des changements en temps réel dans cette gestion de production.
  • En mesurant précisément l'efficacité des systèmes de production : il est alors possible d'agir en cycle court sur ceux-ci et d'améliorer la qualité et/ou l'efficacité des processus.

Produire mieux

  • La simulation permet de tester les produits avant de les avoir fabriqués, ce qui représente, non seulement un gain de temps, mais aussi de matières premières et d'énergie.
  • Les algorithmes améliorent l'efficacité des processus de production : en usinage, par exemple, le calcul de trajectoires efficaces permet de réduire les temps de production, l'usure des outils, les efforts sur les machines, et par conséquent la consommation d'énergie.
  • L'additive manufacturing permet de produire des prototypes de pièces, voire des pièces finies par superposition de couche de matériaux. Ce procédé est plus économe en matière première et offre un bilan énergétique bien meilleur que la méthode traditionnelle par enlèvement de matière. L'additive manufacturing permet également une optimisation réelle des pièces complexes.

Pour en savoir plus, il est possible de télécharger gratuitement le livre blanc. Il vous aidera à adopter la juste stratégie d'intégration de ces outils, pour réussir la transition numérique de votre entreprise. MSM

(ID:48580251)

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement