>> La métrologie impose un conseil avisé

Rédacteur: Jean-René Gonthier

Entreprises liées

Brütsch/Rüegger Werkzeuge AG (BRW) est l’un des plus importants fournisseurs en Suisse d’instruments de mesure destinés à la fabrication. Cette société propose une gamme de quelques milliers d’instruments différents dans les catégories les plus diverses, destinés à de multiples applications. La plus grande catégorie d’instruments de mesure vendus, avec une proportion de plus de 60 %, comprend les appareils de mesure manuels, les mandrins de contrôle, les jauges à gorge, les pieds à coulisse, les micromètres d’extérieur, les comparateurs, etc. Viennent ensuite les instruments de mesure bidimensionnels, les micromètres de hauteur, les projecteurs de profil, les microscopes de mesure, les appareils de mesure de la rugosité. La troisième catégorie comprend les instruments de mesure tridimensionnels pour la mesure en 3D, la mesure de coordonnées, de formes et d’épaisseurs de revêtement. Ces instruments sont surtout utilisés dans la technique de mesure en fabrication. Afin que ce secteur puisse s’en servir de manière optimale, il faut que leur emploi soit défini avec exactitude, car les principales tâches de la technique de mesure en fabrication consistent à fournir des informations sur la qualité des produits et des procédés, sous forme de données de mesure et de résultats d’essais. Ces informations vont du développement et de la construction, jusqu’à la fourniture aux clients, en passant par la fabrication. Elles forment la base de l’assurance qualité. A vrai dire, la définition des instruments de mesure devrait déjà être réalisée lors de la construction, car souvent, en ce qui concerne la tolérance, on ne tient pas compte de l’incertitude de mesure de l’instrument, par exemple. Une spécification peu précise des conditions d’essai entraîne des «zones grises», qui laissent de la marge à différentes interprétations de la «précision». Une «tolérance de la peur» exige donc des mesures qui ne peuvent réellement satisfaire, ou alors uniquement par des coûts techniques et financiers importants. Il est donc essentiel, lors de la construction, de se poser les questions suivantes:

Quelles sont les valeurs de mesure critiques? Avec quelle précision/reproductibilité et dans quelles conditions faut-il saisir les données de mesure? A quelle fréquence et comment faut-il saisir les données de mesure (valeurs individuelles, par échantillonage, mesures 100 %, retour direct, statistique, preuve de qualité, aptitude du procédé, etc.)?

Ce sont toutes ces conditions cadre qui définissent finalement l’instrument de mesure à utiliser. Des conditions qui doivent être sondées par le vendeur. Dans la technique de mesure en particulier, il faut remettre en question toute demande d’instrument. Une solide connaissance des produits ne suffit pas, car chacun d’entre eux est lié à une mission et fait partie d’un procédé. Seul un conseil axé sur le procédé peut permettre de recommander au client l’instrument de mesure optimal. Ce type de conseil se déroule le plus souvent dans une suite interactive de questions/réponses avec le client, afin de bien comprendre son procédé. Le conseil pose donc des exigences importantes. On ne peut les garantir que par une formation continue sur les produits, ainsi que sur la technique de mesure en fabrication. <<

(ID:33689990)