Rechercher

Le fil à couper les meules Double champion au Prodex Award 2012 & 2014

Rédacteur: Gilles Bordet

>> Déjà primé en 2012, Studer remporte à nouveau le Prodex Award en 2014. La cérémonie de remise de ce prix de l'industrie a eu lieu au Salon professionnel international de la machine-outils, de l'outillage et de la métrologie de production Prodex de Bâle.

Entreprises liées

Le système WireDress de Studer intégré à la machine permet le taillage des meules à liants métalliques.
Le système WireDress de Studer intégré à la machine permet le taillage des meules à liants métalliques.
(Image: Fritz Studer AG)

Le jury a été séduit par le WireDress, la nouvelle technologie de dressage des spécialistes en rectification suisses. La technologie de dressage par électro-érosion intégrée ouvre de toutes nouvelles possibilités pour la rectification avec des meules de rectification à liant métallique et réduit considérablement les temps morts.

Dressage maîtrisé

Les meules à liant métallique se caractérisent par leur haute résistance à la déformation et à la température. Elles présentent des avantages substantiels pour la rectification de matériaux difficilement usinables, tels que les aciers trempés fortement alliés, les métaux durs et les céramiques. Les meules se composent d'une matrice en métal fritté, avec des grains en diamant ou en nitrure de bore cubique (CBN) incorporés. Grâce à l'excellente agglomération des grains abrasifs, le liant métallique garantit une capacité d'enlèvement de copeaux supérieure.

Galerie d'images

Toutefois, le liant métallique présente également certains inconvénients comme la complexité du dressage de ces meules. Dans certains cas, il est nécessaire de faire appel à des machines à dresser externes, ce qui induit des coûts de manutention et de logistique considérables.

Avec WireDress, Studer lance sur le marché un système de dressage entièrement nouveau, entièrement intégré dans la rectifieuse et sa commande, qui fonctionne selon le principe de l'électro-érosion par fil. Ainsi, il n'est plus nécessaire de démonter la meule pour le dressage. La hauteur de saillie des grains garantit une capacité de coupe élevée.

Le dispositif de dressage est conçu comme une petite machine d'électro-érosion par fil. L'huile de rectification servant de milieu diélectrique, aucune autre substance n'est nécessaire. Il n'y a aucun contact mécanique entre le fil qui sert d'outil de dressage, le grain et le liant, ni aucune transformation du grain abrasif.

Avec ce type de meules de rectification à liant métallique lustré, il est possible d'augmenter la productivité de 30% par comparaison à la rectification à liant en résine ou en céramique. La pression de rectification et l'usure des meules diminuent sensiblement. De plus, allié aux paramètres de performance du liant métallique, tels que la stabilité dimensionnelle élevée, ce procédé de dressage précis permet de produire de manière reproductible des pièces de géométries très complexes, ce qui, jusqu'à présent était impossible ou n'était pas rentable.

Une utilisation simple et transparente

La commande WireDress est intégrée à la commande de la rectifieuse. Elle dispose de toutes les fonctions de dressage nécessaires et est équipée d'un logiciel pour le profilage intelligent avec optimisation du guidage. Il n'est pas indispensable que l'opérateur en rectification possède une formation spéciale pour utiliser le dispositif de dressage : il lui suffit de suivre les instructions claires et transparentes de la commande, qui s'affichent à l'écran.

Lors des cinq salons professionnels à l'occasion desquels la technologie WireDress a été présentée pour la première fois au public international, les réactions montrent qu'elle convainc aisément les spécialistes du secteur.

« Cette distinction nous fait très plaisir », explique le Dr Gereon Heinemann, directeur technique de Fritz Studer AG. « Elle prouve que l'engagement de longue haleine dans la recherche fondamentale portant sur un produit ou une technologie peut déboucher sur des avantages remarquables pour les utilisateurs, voire sur un effet inattendu. » <<

(ID:43142528)