Rechercher

Entretien de personnalités de l'industrie - Livio Elia CEO d'Eskenazi SA Des outils qui «carbure» au bout du lac

| Rédacteur: Gilles Bordet

>> EZI ou Eskenazi SA n'est plus a présenté en terre romande ni même de l'autre coté de la Sarine d'ailleurs. Et c'est normal, le fabricant d’outils genevois fêtera l'année prochaine son centenaire. En 1916, Marcel Eskenazi reçoit une demande d’un ami français qui cherche un représentant Suisse pour la vente de ses outils de coupe en acier rapide. Il est alors Pharmacien, mais décide de se lancer dans l’aventure et de représenter son ami lui-même!

Entreprises liées

Le fabricant propose une gamme complète d'outils en carbure monobloc.
Le fabricant propose une gamme complète d'outils en carbure monobloc.
(Image : EZI)

Il parcourt la Suisse sur son vélo et développe petit à petit son affaire. Après quelques années il peut investir dans des machines de réaffutage et dans les années trente il s’installe à Carouge afin de fabriquer lui-même de nouveaux outils. Dès 1950 il se lance dans la fabrication d’outils de coupe en carbure monobloc, il est l’un des précurseurs en Europe.

Aujourd’hui Eskenazi SA compte une quarantaine de collaborateurs et est leader dans la fabrication de micro-outils de précision. Elle est désormais représentée par son arrière-petit-fils, Marc Eskenazi et c’est Livio Elia qui dirige les opérations au poste de CEO. EZI propose une gamme d'outils en carbure monobloc et en HSS comprenant plus de 3500 références, principalement des fraises en bout mais aussi des forets et des alésoirs ou encore des fraises scies. La plage de dimensions disponibles surprend elle aussi, de 0,02 mm à 20 mm pour les fraises en bout, de quoi satisfaire l'horloger comme le mécanicien machines. C'est dans les ateliers de mécanique générale que l'entreprise s'est fait un nom et que ses outils ont acquis une réputation de qualité, ce marché reste une part importante de l'entreprise. Mais l'évolution technologique et l'achat de machines Rollomatic ont permis à l'entreprise d'étendre sa gamme de produit avec un programme de micro-outils destinés au marcher horloger. Depuis août 2015, Livio Elia est le nouveau CEO de l'entreprise, ingénieur du polytechnique de Turin de formation, il a travaillé entre autre chez SKF et chez Tivoly, fabricant français d'outils de coupe.

Galerie d'images

MSM : Vous êtes au poste de CEO d’EZI depuis août 2015, dans quelles circonstances avez-vous rejoint l’entreprise ?

Livio Elia : Je connaissais la société depuis de nombreuses années et l’occasion c’est finalement présentée de travailler ensemble, avec pour but de pérenniser et développer la société.

MSM : Les prix de vos outils sont proposés en CHF ou en Euro. Presque une année après l’abandon du taux plancher par la BNS comment se porte votre entreprise ?

Livio Elia : Nous proposons nos prix en CHF et en Euros, mais notre clientèle est principalement Suisse. Nos clients exportateurs sont bien évidemment très touchés par l’abandon du taux, et pour maintenir nos ventes nous devons constamment faire évoluer notre offre.

MSM : Vous fabriquez vos outils en Suisse depuis 1916. Malgré une importante concurrence étrangère vos proposez plus de 3500 outils à des prix très concurrentiels. Comment faites-vous ?

Livio Elia : Nous avons acquis une grande expérience dans le domaine des micros-outils, et dans des marchés de niches, comme l’horlogerie, le médical, et dans l’industrie de haute technologie.

MSM : Vous maitrisez l’ensemble des phases de production d’un outil, des poudres de carbure au produit fini. Beaucoup de fabricants d’outils se fournissent en ébauches fritées chez un carburier. Quels sont les avantages de produire ses propres ébauches en carbure?

Livio Elia : Le fait de produire nos propres ébauches à partir de la poudre nous permet de garantir une qualité constante sur la totalité du processus de fabrication. Nous pouvons ainsi garantir la constance et la performance de nos outils.

(ID:43724510)