Nouvelle étape d'industrialisation la micro5 s'intègre dans une plateforme faite pour elle et de futures smartmachines

Comingout de Factory5.tech nouvelle usine du futur

| Auteur / Rédacteur: Jean-René Gonthier, rédacteur en chef MSM / Jean-René Gonthier

(Source : Micro5.swiss)

Après la Micro5 voici l'avènement de la plateforme Factory5.tech, 1ère étape vers l'usine connectée avec des unités d'usinage, de mesure, de manipulation et de la maintenance intégrée. A la fois ouverte et réseautée pour assurer flexibilité, autonomie et une production en série de pièces disparates.

Rappelons brièvement les faits, la HE Arc a procédé à un développement innovant d'une machine-outils réplique au 1/5 d'un centre d'usinage classique capable d'usiner une pièce pas beaucoup plus grande qu'une boîte de montre. Avec évidemment autant de précision et de rapidité que si elle avait été usinée par un centre d'usinage classique, lourd et énergivore.

Suite à une étape de valorisation industrielle, soit l'ouverture et la vente des plans et donc autorisation de fabrication aux entreprises suisses, il n'y a eu que trop peu d'intérêts. Pourquoi les fabricants suisses de machines-outils n'ont pas véritablement sauté sur l'occasion pour se lancer sur ce marché prometteur. En fait il n'y eu que deux pionniers qui ont osé s'y frotter, soit Kummer Frères et le consortium micro.swiss composé des deux entreprises suivantes : Safelock et Mecatis.

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 44997442 / Procédés)